Les luttes des clans

6
Les luttes des clans
Les luttes des clans

Kabylie (Tamurt) – Les luttes de clans au sommet du système d’Alger ont  de  tout temps été réglées  par l’utilisation du joker politique que représente la Kabylie à travers des tentatives de manipulation de sa jeunesse par les relais locaux de l’administration coloniale algérienne.

Depuis l’avènement  du MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) sur la scène politique  kabyle, l’utilisation de ces méthodes devient problématique, car les revendications de la Kabylie ne sont plus d’ordre identitaire ou social :  La Kabyle aspire désormais à accéder à son indépendance.

Aux « bavures » militaires  qui ont endeuillé la Kabylie le  mois d’août dernier s’ajoute  ces derniers temps le harcèlement des jeunes kabyles par certains policiers zélés du système d’Alger. En effet, dans la journée du samedi 07 novembre 2015 plusieurs jeunes de la localité des Ouadhias ont été arrêtés par des agents du commissariat de la même ville et gardés plus de 24 h dans les cellules de ce commissariat. Parmi ces jeunes, se trouve Hachim Hacène,fils de Muhand-wamar hachim,dit  Dda Muh, ,membre du Conseil national du MAK, ancien président de ce conseil. A sa sortie des geôles du commissariat,  dimanche 08 novembre 2015, vers 15h de l’après-midi, Hacène porte des stigmates sur son  bras et son visage. Le jeune Hacène avait été arrêté à sa sortie du chantier où il travaille alors qu’il se trouvait  à l’intérieur du véhicule en stationnement qui devait le conduire chez lui à la fin de la journée. Il lui est reproché entre- autres : « Consommation de la bière, brûler des pneus et faire partie d’un réseau de trafic  en tout genre… ».

Que cherchent ces policiers : des intimidations à l’adresse des militants du MAK ou provoquer des troubles  pour que l’un des clans qui se disputent le pouvoir au sommet du système l’emporte sur l’autre ? S’il s’agit de la  première hypothèse, intimidation, qu’ils se détrompent, car les militants du MAK sont déterminés à mener leur  combat jusqu’au bout, la libération de leur patrie: la Kabylie, quel que soit le prix à payer. S’il s’agit de provoquer des troubles,  les relais locaux du système doivent savoir que  la jeunesse kabyle ne s’y prêtera plus à ce jeu malsain consistant à régler les problèmes des  leurs maîtres d’Alger auxquels ils font  allégeance. Si un jour, le peuple kabyle doit descendre dans la rue, c’est pour revendiquer ses  droits  fondamentaux  et non quémander des revendications, d’ordre social ou folklorique, qui ne verront jamais le jour.

En cette période de trouble où le climat général se dégrade de plus  en plus au sommet du système d’Alger, la prudence doit être de mise. La crise économique et financière, où la moitié des revenus ont fondu comme du  beurre au soleil, ne permet plus l’achat de la paix sociale et  les peuples de ce pays devront donc   serrer la ceinture. Aux effets de cette crise, s’ajoutent : l’inefficacité de la gouvernance, la corruption, l’instrumentalisation de la justice, la bureaucratie chronique qui dure depuis 1962….Les éléments déclenchants de ces troubles  sont en train de se mettre progressivement en place afin de permettre à un clan de l’emporter sur un autre et perpétuer le système d’essence arabo-islamique qui leur est commun. La Kabylie n’est donc pas concernée par cette « guerre » des clans, son objectif, est la récupération de sa souveraineté perdue en 1857 par son rattachement à l’Algérie par un  autre  colonialisme, le colonialisme français.

Arezki Ait Tighilt

6 COMMENTAIRES

  1. Ça pétera, c’est certain mais en 10 fois plus, peut être de manière irréversible cette fois ci, je pense qu’octobre 1988, à côté ce sera du gâteau. Ou peut mener une telle situation c’est droit dans le mur assuré.
    En revanche cette fois, qu’ils ne se fassent aucun illusion et que les choses soient très claires, c’est leur sang uniquement qui coulera pas le nôtre.Notre rôle se limitera à regarder le spectacle qui se jouera sous nos yeux. La kabylie n’est pas concernée, elle a autre chose à faire. Sur notre dos, ils ont réussi à se sortir de toutes les situations désastreuses qu’ils ont eux mêmes fomentés grâce aux mensonge, à la malice pour revenir encore plus forts qu’avant, en remerciements, nous écraser, nous mater sans aucune pitié et reconnaissance. Nous devons être d’une extrême vigilance car les provocations, vu le pétrin, l’impasse dans lequels ils sont, ne manqueront pas à notre encontre. Ils voudront à tout prix nous entraîner dans leurs règlements de compte entres bandes et clans maffieux. Les âne-geriens qui n’ont jamais voulu bouger le petit doigt pour la liberté, la démocratie, rappelez vous ils ont applaudi tous les mandats successifs, Boutesrika est bien, il a fait de l’Algérie un grand pays, il a construit le pays…. Etc, Toute la propagande, se lèveront pour leur ventre affamé quand ils creveront la dalle. J’espère juste un petit signe de la providence qui ferait que le prix du pétrole baisse aux environs de 10 dollars

  2. Cela ressemble à un cliché de mafieux, à la différence que les véritables mafieux Italiens ont un sens de l’honneur qu’il est extrêmement dangereux de transgresser.

  3. APPEL AU PEUPLE KABYLE.
    Je lance un appel au peuple KABYLE pour la millième fois de ne pas tomber dans le piège des Janissaire d’Alger, de ne plus participer à aucun mouvement visant soit disant à sauver l’Algérie.

    Souvenez vous de la guerre d’indépendance et ces conséquences dramatiques pour la région, qui depuis 1962 est sous embargo permanent, de l’occupation de l’ANP en 1963, des mois d’avril 1980 et 2001.

    Actuellement une guerre fratricide se prépare pour l’intronisation d’un nouveau Janissaire, le seul peuple vivant dans contrée qui s’appelle Algérie est le peuple Kabyle, les KDS sont déjà instruits pour pour organiser le match final dans cette région et faire des milliers de victimes.

    s’ils vous plait, pour une fois arrêter d’être de la chaire à canons pour une cause qui n’est nullement la votre.
    laissez les baathistes s’entre tuer entre eux.

    Merci d’avance.

  4. La photo de cet article parle d’elle même,, une algerie figée, paralysie par une guerre des clans, et hémorragique de toutes ses richesses. Elle agonise comme son président. Le maintien au pouvoir de ce mort vivant est forcée, car aucun des clans n’a réussi a imposer son bourreau, Un pays à l’image de son président, défaillant au bord du suicide. Dire que certains représentants de pays étrangers parlent d’un président lucide, conservant toute ces capacités intellectuelles, n’est ce pas une insulte portée aux citoyens de ce pays?? Merci le MAK d’exister pour nous au moins maintenant on pourra dire avec fierté qu’on est citoyens kabyles., mais pas algerien. Vivement le divorce!!!

  5. LA LUTTE DES CLANS ou L’ALTERNACE CLANIQUE AU SEIN DE LA JUNTE MILITARO-MAFIEUSE ou comment les Clans se font et se défont, selon les circonstances, les affinités, les intérêts….
    .
    Des criminels et mafieux succèdent à des criminels et mafieux, des monstres remplacés par d’autre monstres, voilà ce qui vient de se passer, en réalité. Et rien n’augure de bien pour le pays. Bien au contraire, avec l’amplification de la crise induite par la chute du prix du baril, et la guerre entre les gangs au pouvoir, sur fond de restructuration du DRS et de l’Etat-major, imposée par les Services américains et britanniques juste après la provocation et le massacre perpétré par les Troupes d’assaut du DRS de Tiguentourine à In Aménas …..un coup monté par le DRS….
    .
    En effet, c’est la Police politique qui fait et donne la ‘ la puissance ‘. Ainsi, le Clan Mediène-Nezzar-Djebbar-etc a régné avec fracats, force et oppulences pendant presque 25 ans : c’était le Clan puissant car il était puissament amarré au tout puissant DRS,( ex-SM = néo-MALG), la Police politique secrète  » gestapiste  » du Régime dictatorial militaro-mafieux. . Cheville ouvrière de la restructuration du sysystme autoritaire inauguré par le Coup de force (en deux actes, juin-1991, Janvier-1992), le DRS mis en ouvre la  » stratégie de la tension  » décidée par un Groupe de Généraux faucons, ultras, extrémistes, dits les Janviéristes, en engaeant des Forces spéciales, des Escadrons de la mort, des Milices, et des cohortes de comlices et valets au sein de la société civile, qui ont permis tant d’assassinats politiques, attentats, massacres, création et manipulation de groupes terroristes, instrumentalisation des extrémismes et de la violence, instigation de partis-officines, d’associations-relais, de journaux propagnadistes, désinformation et diversions….qui continuent ! . Et derrière cette terreur d’Etat, se trament un véritable accaparement et pillage total des richesses, les trafics et fraudes en tous genres, la rapine, le racket et la corruption généralisée……

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici