Rumeurs sur la mort de Bouteflika en Suisse

26
Bouteflika
Bouteflika

GENEVE (Tamurt) – Encore une fois, des rumeurs circulent depuis deux jours sur le décès du chef de l’État algérien dans un hôpital helvétique. Une information répandue par des blogs qui n’ont cité aucune source. Les services secrets algériens sont soupçonnés d’être derrière cette propagande.

Une manière de piéger certains journaux crédibles et montrer après Bouteflika sur son chariot. L’autre objectif recherché par ce genre d’informations est la préparation psychologique pour le jour de la vraie mort de Bouteflika. À force de l’annoncer plusieurs fois mort, personne ne pourra croire aucun journal jusqu’à ce que le régime l’annonce lui-même. Bien entendu, il l’annoncera quand le problème de sa succession sera réglé.

C’était ainsi que le régime a toujours géré les coups d’État et les décès des chefs d’État. Les décès des chefs d’État en Algérie ne sont annoncés que plusieurs jours plus tard. Pour Abdelaziz Bouteflika, hospitalisé depuis une semaine en Suisse, personne ne sait dans quelle situation il se trouve. C’est le silence radio sur sa santé. Les Algériens ne savent même pas où se trouve leur chef d’État depuis, et cela depuis trois ans. C’est un fait unique au monde. Son frère Saïd gère tout et prépare minutieusement sa succession. Tous les indices montrent que Saïd prendra officiellement la place de son frère. Les Algériens semblent même favorables pour cette option. Seuls les Kabyles restent loin du cercle décisionnel et espèrent une indépendance.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici