OUARGLA : Un centre d’accueil pris par les flammes fait 18 morts et 7 blessés parmi les réfugiés subsahariens

4
réfugiés sahraouis

OUARGLA (Tamurt) – Le drame des réfugiés subsahariens en Algérie est loin de connaître son épilogue. Pas moins de dix-huit morts et sept blessés ont péri dans un incendie ayant lieu dans un centre d’accueil pour les réfugiés subsahariens à la wilaya de Ouargla.

Le départ du feu est dû à un court-circuit et une explosion de bouteilles de gaz butane selon les éléments des services de la sûreté de ladite ville. L’explosion s’est enclenchée dans la nuit de lundi à mardi, vers 3 h du matin, ce qui a surpris les ressortissants ayant séjourné au centre d’accueil. Les victimes appartiennent à sept nationalités différentes (malienne, nigérienne, nigériane, gambienne, ivoirienne, guinéenne et sénégalaise), a indiqué le ministère algérien des Affaires étrangères.

 Amnay

4 COMMENTAIRES

  1. Aussi loin qu’on puisse remonter dans le temps, c’était l’ancien territoire de la Numidie que les Romains surnommés l’Afrique. A cette époque, les limites de l’Afrique se situaient dans les environs des régions steppiques actuelles du territoire Algérien. C’est dire que même l’actuel grand Sud du pays encore moins la sous région du sahel n’étaient pas encore connus ni même découvert par l’humanité qui ignorait en ce temps là jusqu’à son existence. Quant au reste du continent noir, c’était une sorte de trou noir dans tous les sens du terme tellement la vie était sauvage et primitive à tel point qu’aucune civilisation jusque là ne s’est aventurée sur ces contrées qui demeuraient inexplorées tout comme l’étaient d’autres continents plus lointains tel que celui des Amériques. Ainsi, les Africains d’origine c’étaient les ancêtres numides et que les noirs d’Afrique sont affiliés à ce même continent de par leur rattachement géographique à l’Afrique du nord. Quant à l’Arabie, si actuellement elle demeure toujours désertique, qu’est-ce cela pouvait bien être à l’époque des Romains. Aujourd’hui, la seule certitude c’est qu’on est à la fois Africains et méditerranéens de souche. Pour le reste, ni les Noirs Africains ni les Arabes ne sont nos frères. Je précise qu’il n’ y a aucune connotation raciale dans ces propos, c’est juste des faits historiques, du reste, avérés.

    • Mais moi quand je parle de nos frères, ils font partis prenantes de nôtre continent afraicain, moi je me sens plus proche et solidaire de mon frère africain que du frere du colon arabe qui est le palestinien.

  2. Comme par hasard des qu’il s’agit de nos frères réfugiés Africains, ce pouvoir arabo-islamique s’en lavent les mains, par contre pour leurs frères arabo-palestiniens la il y’a de l’argent et des centres, bande de criminels.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici