La guerre des clans fait rage au sommet du pouvoir algérien

7

ALGERIE (Tamurt) – La lutte pour la succession de Bouteflika et le contrôle des institutions algériennes fait rage au sommet. Le clan de Saïd Bouteflika semble avoir laminé son principal adversaire, le général Toufik, « renvoyé » comme un vulgaire délinquant.  

Pis encore, des proches de Toufik, des généraux, sont aussi condamnés par la justice algérienne en représailles aux poursuites judiciaires contre les proches de Bouteflika en 2013 et 2014, plus particulièrement l’ancien ministre de l’Énergie, Chakib Khellil. Une guerre sans merci se poursuit au sommet de l’État. Les opportunistes ne savent plus sur quel pied danser.

Luiza Hannoune semble désorienter.  La CNTLD, créée par le général Toufik dans l’espoir de battre le clan de Bouteflika, s’est éclipsée. Conduite essentiellement par Ali Benflis, le RCD et le Hamas, cette coordination a disparu de la circulation. Même la presse qui la soutenait est sommée de se taire et de faire l’impasse sur leurs activités et réunions dans les salons des clubs des pins.

L’issue de ces luttes est incertaine, même s’il semble que c’est Saïd Bouteflika qui est en pôle position pour le moment. Ce dernier semble défraichir le terrain pour prendre officiellement le trône. Ce qui est remarquable ces dernières années, c’est le retrait de la Kabylie de l’opposition politique. Ni le FFS ni le RCD ne semblent faire le poids  aux pays des montagnes. Les Kabyles ont fini par comprendre que ça ne sert à rien de perdre leur temps à vouloir changer le régime algérien.

Lounès B

7 COMMENTAIRES

  1. Dans cette instabilté permanente qui travers le régime entouré de l´opacité, c´est impossible pour le GPK de trouvé un interlocuteur fiable pour négocié l´autodetérmination du pays kabyle de la periode allant de 1962-200?, dans le cas échéant cea ne serait pas avec les généreaux mais avec Said boutflika l´homme fort du moment, je crois ce dernier juit aussi de la sympathie de l´ex puissance colonial car sans la France l´RADP n´a aucune existance sur le plan international, isolé comme la corées du nord!

  2. @ Azerdi,
    Boutef et son frère n’ont pas leurs racines à Tel-Aviv, mais bel et bien dans la région de Nedromah, quoique tous deux natifs de la ville frontalière d’Oujda, où vivaient une forte minorité d’Algériens, depuis l’occupation turque; bien avant l’arrivée des troupes du général Bugeaud. Ce sont donc des Imazighen, Zénètes de Msirda (des Msirdis) dirons-nous arabisés et perverties comme hélas beaucoup d’autres des deux côtés de la frontalière qui sépare Oujda de Nedroma. Et tu vas te demander comment je sais tout cela, et bien tout simplement, l’aîné avait fréquenté le même collège que mon père, qui habitait la même rue, où il y a toujours un bien immobilier qui appartient à la famille Boutef. Une chose m’intrigue toutefois, ne n’arrive pas à comprendre ni l’origine encore moins la raison de la haine que nourrit Boutef à l’égard des Marocains parmi lesquels il avait grandi et joué. Peut-être parce qu’il n’avait jamais été un sportif, n’ayant jamais joué au football. Qui sait?
    Khaldi

  3. Je pense que cette lutte ne concerne pas les kabyles pour une fois pour une simple raison : les clans qui s’affronte vont finir par le faire sur le terrain , il ne faut pas que les kabyles s’interposent , il faut contaté de loin , patienter sagement , survivre pour compter les dégats . Je pense que l’issue ne pourra pas etre ni politique , ni pacifique . Chaque dètient des dossiers sur l’autre . Il y a vacance du pouvoir , la politique n’aime pas le vide , il faut donc le combler , sauf qu’ils n’ont pas pas le bagage pour s’affronter par des idèes .

  4. boutef , et son frere ada said ont leurs racines a tel-viv . le peuple algerien est un peuple idiot , et ignorant .la moitie des kabyles sont des arabophones par amour a l,islam . le general gaid salah possede toute la ville de annaba. rouh a tinmurt rouh , tu es trahie par tes propres enfants . pauvre afrique du nord continent colonise’ par des rats venus d,ailleur .

  5. Son trône? il va s’asseoir sur une grenade prête à dégoupiller ce vautour juste après qu’il aura dévoré la carcasse de son vautour de frère, c’est le survole des charognards alléchés par l’odeur de la mort.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici