Mâatkas : Le désarroi des jeunes livrés aux fléaux sociaux

1

MAATKAS (Tamurt) – Le collectif des associations de la commune de Mâatkas a dénoncé l’absence totale d’infrastructures destinées à la jeunesse, laissant cette frange de la société sans aucun refuge l’exposant ainsi aux griffes des fléaux sociaux.

À travers leur plate forme de revendication, ces associations ont demandé la réalisation d’un foyer de jeunes, doter la maison de jeunes de moyens nécessaires pour la prise en charge de la jeunesse et permettre l’implication des associations dans l’animation des programmes de cet organisme. Ils ont souhaité la dotation de la commune d’un complexe sportif et aménagé la salle OMS existante et lancer la réalisation du musée de la poterie qui abritera aussi une maison de la poterie, une salle de cinéma, une salle pour les activités culturelles et scientifiques ainsi que la maison des associations.

« Nous notons aussi la faible présence du mouvement associatif dans notre région, ce mouvement qui est censé encadrer les jeunes, les former et les impliquer vivement dans le développement local, c’est pour cela que nous sollicitons votre intervention et appelons le maire à prêter main-forte pour la création de la coordination des associations en vue d’élargir son impact à travers la région » note-t-il dans un document rendu public et adressé aux autorités de wilaya.

Yuva A

1 COMMENTAIRE

  1. Pourquoi vous ne créer pas ses structures vous même avec l’aide de la diaspora Kabyle présente en nombre à l’étranger au lieu de demander aux suppôts du pouvoir?
    Quand il s’agit de construire des mosquées où des villas toutes moche qui défigure la Kabylie il y a toujours de l’argent mais pour des maisons de jeunes, des cinémas, des bibliothèques…c’est bizarre il n’y a jamais d’argent.
    En premier lieu il fait mettre en place des scouts Kabyles gérer par chaque villages et villes Kabyles pour contrer les scouts arabe ane-geriens, cela permettra d’éduquer les jeunes dans les traditions Kabyles et de leur inculquer aussi les valeurs de démocratie , laïcité et vivre ensemble.
    Aucun besoin de créer des associations, des associations c’est quand on est dans une démocratie et que cette structure est reconnue d’utilité publique et donc reçoit des dons de l’état, l’ane-gerie est une république bananière qui ne récompense que les danseurs du ventre donc la seule solution c’est de trouver d’autres sources de financement, n’y a t’il pas assez de Kabyles qui ont fuit à l’étranger qui puisse donner un peut d’argent, il faut responsabiliser ces gens et faire des actions concrète en tant que citoyens Kabyles de manière individuelle mais qui sera utiles à toutes la collectivité, de cette manières aucune raison de demander un quelconque agrément de l’état mafieux
    Par exemple les habitants immigrés d’un même village décide de faire construire une bibliothèque, pas besoin de demander la permission a qui que ce soit de la mairie , de la daïra , de l’état, seule le comité de village donnera son avis et ce projet sera voter par les habitants du villages une fois les fonds réunis et cela et valable pour toutes sortes de projets; .les eaux usés, les poubelles, les maisons de jeunes, les terrains de sports, maisons pour handicapé, école enseignant le Tamazigh…
    Retroussez vous les manches au lieu de quémander!

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici