L’Algérienne des eaux éclaboussée par un scandale de corruption Des « pots-de-vin » de 2, 5 millions d’euros

2
L’Algérienne des eaux éclaboussée par un scandale de corruption Des « pots-de-vin » de 2, 5 millions d’euros
L’Algérienne des eaux éclaboussée par un scandale de corruption Des « pots-de-vin » de 2, 5 millions d’euros

ALGER (Tamurt) – Les scandales se suivent et se ressemblent en Algérie. Il ne se passe pas une journée sans que les médias ne révèlent des affaires de corruption éclaboussant davantage l’image de l’Algérie, altérée comme une peau de chagrin. La presse espagnole a mis sur les colonnes ces derniers jours l’implication des cadres de l’Algérienne des eaux dans un scandale de « pots-de-vin » estimés à 2,5 millions d’euros.

Ce montant colossal aurait été versé aux comptes de certaines familles des cadres de l’ADE impliquaient dans cette scabreuse affaire. Des travaux de commission, estimés à 2,5 millions d’euros, ont été perçus par parents des cadres de la société algérienne des eaux, selon la presse espagnole ayant rapporté l’information.

Selon le même journal, l’actuel ambassadeur d’Espagne en Inde ainsi qu’un député du parti populaire espagnol (droite) sont également soupçonnés d’avoir touché plusieurs millions d’euros de commission via leur société Voltar Lassen. Ces « pots-de-vin » ont été versés selon le journal pour l’obtention de contrats publics par des sociétés espagnoles en Afrique et en Amérique Latine, citant également l’Algérienne des Eaux.

 Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici