Campagne de fermeture de bars en Kabylie

18
Campagne de fermeture de bars en Kabylie
Campagne de fermeture de bars en Kabylie

KABYLIE (Tamurt) – La vente de boissons alcoolisées fraîches dans les débits  est sur le point d’être interdite à Tizi-Ouzou. La décision émane de la direction du commerce qui vient de proposer  au wali de Tizi-Ouzou la signature de la décision.

Le directeur du commerce a expliqué : « cette mesure rentre dans le cadre de la protection de l’environnement. Elle est de nature  à dissuader les buveurs  de consommer l’alcool aux abords des routes et de réduire sensiblement les jets de bouteilles et autres canettes vides tout au long des routes ».

La décision intervient après celle du wali de fermer les débits de boissons alcoolisées « sauvages » et même de lutter contre ceux qui exercent légalement. Allons-nous vers une autre campagne de salafisation de la région avec l’ouverture d’une dizaine de mosquées chaque année et la fermeture d’une dizaine de bars chaque mois? Une trentaine de bars sont déjà fermés.  En plus de ces décisions qui relèvent pour certains de l’arbitraire car répondant  aux pressions des salafistes, le prix des boissons est en hausse.

Yuva A

18 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi pas dire interdire l’alcool à cause du réchauffement climatique ??? ?????
    Voilà pourquoi alger n’est visible au cop21 !!! C’est pour la protection de l’environnement en kabylie.
    chapeau. ..

    • Pour le réchauffement climatique, il y’a plus grave que l’alcool, vous savez quoi? La secte islamiste, les bombes humaines, la haine, décapitation et colonisation, aliénation moyenâgeuse, rétrogradation des sociétés infectées par le colon arabe, ou la lumière est éteinte définitivement depuis, le cycle infernal de l’obscurité perdure encore et encore, le monde doit faire face en priorité avant même le climat, aux périls verts arabo-islamiques qui gangrènent la vie des peuples berbères et en particulier le dernier du « Mohican »
      berbère qui est le kabyle.

  2. En 1997 l’ANP + DRS se sont rendus à l’AIS oui c’est bien cela il y’a eu reddition de l’Algérie face au terrorisme. L’Arabie saoudite + le Qatar ont gagné et ont imposé Bouteflika comme président à vie pour appliquer le programma salafiste en Algérie. N’oubliez pas les accords de 1997 dont parle le terroriste Mezrag, il sait ce qu’il dit car ce sont des accords qui dépassent le régime d’Alger et ses sponsors français. Bouteflika n’a rien du tout et joue au malade imaginaire pour ne pas rendre compte de son programme de clochardisation de la société algérienne. Daech est déjà en Algérie grâce à Bouteflika qui se terre à Zeralda tout en appliquant le feuille de route wahabbite.
    Le général Toufik sait tout cela et doit le dire publiquement pour alerter les algériens sur des accords qu’il a lui-même parrainé en 1997. Zeroual doit parler et nous expliquer pourquoi il n’a pas accepté ces accords de 1997 et quels dangers ils représentent pour l’Algérie.

  3. Ce que personne ne veut admettre dans cette volonté de fermer les bars en kabylie est que cette dernière relève plus d’une dimension religieuse que autre, une grande pression s’opère par les salafistes sur les autorités locales pour qu’elle ferme les bars. Je reviens sur certains commentaires qui stipulent que dans les pays occidentaux les consommateurs jettent pas leurs bouteilles un peu partout, je réponds, faux, allez vous premener le soir à montmart ou sur les quais de bercy ou autre endroits qui s’apprêtent aux festivités vous verrez que les bouteilles sont jetées par tout, mais vous repasser le lendemain dans ces endroits là, vous constaterez que tout est nickel, tout simplement l’etat se donne les
    moyens pour résoudre le problème de déchets sur les lieux publics. L’etat arabo-integriste se donne tout les moyens pour arabiser, salafiser, corrompre les kabyles mais jamais pour leurs rendre la vie confortable et agréable.

  4. Des mesures destinées à renforcer la couverture sécuritaire dans la wilaya de Tizi-Ouzou seront incessamment engagées, a indiqué le wali, Brahim Merad.

    Le chef de l’exécutif a expliqué que ces mesures consisteront, dans un premier temps, en la mise à la disposition du corps de la Gendarmerie nationale qui « ne couvre que 34% du territoire de la wilaya, des structures inexploitées qui seront aménagées pour servir provisoirement de brigades ».

    S’agissant du programme de construction de 33 brigades, confié à une seule entreprise et qui accuse un « énorme retard » puisque trois structures seulement sont en voie d’achèvement, il avait annoncé que celle-ci sera saisie pour renforcer ses moyens humains et matériels pour accélérer la cadence des travaux et livrer les nouvelle structures dans les « meilleurs délais ».

    Le wali qui répondait à des citoyens et de présidents d’Assemblées populaires communales (APC) quant à la prolifération de certains fléaux dont celui des bars clandestins et des lieux de débauche, préoccupation exprimée lors de ses visites de travail dans les communes de la wilaya, a souligné que le corps de la Gendarmerie nationale « doit pouvoir se redéployer au niveau des 67 communes de la wilaya, afin de garantir la sécurité des personnes et des biens, et rétablir l’autorité de l’Etat ».

    Ces mesures visent un « retour à la norme » en matière de couverture sécuritaire au niveau local, laquelle couverture a connu une régression suite aux évènements d’avril 2001 qu’a connus la wilaya et qui se sont soldés, entre autre, par le saccage et la fermeture de plusieurs brigades de la Gendarmerie nationale, a-t-il rappelé.

    M. Merad a observé que le « déficit » en couverture sécuritaire, dans les zones rurales de la wilaya, est actuellement pris en charge par la Sûreté nationale qui a ouvert « des Sûretés urbaines extramuros (SUEM), en vue de prendre en charge justement des localités qui devaient normalement dépendre de la compétence territoriale du corps de la Gendarmerie, une situation qui est exceptionnelle à Tizi-Ouzou ».

    Lors de ses visites de travail dans les communes de la wilaya, le chef de l’exécutif a été notamment interpellé par le président d’APC de Beni Zmenzer qui a souligné l’ »urgence » de la présence d’un corps de sécurité au niveau de sa localité et par des représentants de comités de villages de la commune de Timizart, qui ont souhaité le rétablissement de l’autorité de l’Etat.

    Une préoccupation partagée par les habitants d’Ait Aissa Mimoune, Ouaguenoune, Boudjima, Bouzeguène, Larbaa Nath Irathen, Irdjen, Souk El Thenine, Maatkas, et Makouda.

    Ce « déficit » en couverture sécuritaire du territoire de la wilaya par la gendarmerie nationale n’a pas empêché ce corps de sécurité de mener sa mission de lutte contre la criminalité puisque depuis le 15 août dernier les services du groupement de Tizi Ouzou de la gendarmerie ont procédé a la fermeture de 11 bars clandestins et à la démolition de 22 autres.(Aps)
    certain kabiles sont louche

  5. Quelle mauvaise gestion!!! au lieu d’ouvrir des usines de recyclage du verre, plastique et papier , on tombe encore dans la facilité. Fermer, les dépôts d’alcool divers est plus facile que d’appeler des compagnies de recyclage. Dirigeants et paresseux, peuple paresseux.
    Et pis, et pourquoi les kabyles jettent leurs bouteilles un peu partout ! et pourtant dans le passé recent les gens buvaient de l’alcool mais ils ne jettaient pas leurs bouteilles dans les champs.

  6. Sont bien idiots ceux qui pensent que la fermeture des bars fera endosser la gandoura de la piété islamique aux adeptes de Bacchus . Cette stupidité deylicale (encore une ) réveillera le génie kabyle qui ,à l’ombre des chênes séculaires(kabyles) se mettra à produire l’élixir de la vie (bien différent de celui de bir zemzem à finalité morbide),lequel sera de meilleur qualité que celui fourgué à nos tripots .

  7. Observez où en sont arrivés les partis Rcd et Ffs qui devaient en principe eux décider de l’ouverture ou de la fermeture de ces commerces. Au lieu de cela, en persistant à se dire de dimension nationale, ils ont perdu les commandes (qu’ils n’ont jamais eu d’ailleurs) en Kabylie et ils n’ont atteint rien dans les régions algériennes. Au lieu que ce soit des élus Kabyles qui décident des lois en Kabylie, c’est plutôt le pouvoir algérien par l’intermédiaire de ses envoyés (wali, chef de dairas, directeurs de tel ou tel machin…) qui dicte jusqu’à l’ouverture ou la fermeture de débits de boissons. Et on est là à commenter leurs actions au lieu de relever l’incongruité de ces ingérences algériennes dans les affaires Kabylo-Kabyles.

    Le malheur qui s’abat sur la Kabylie ce n’est pas la mise en pratique de lois mais le fait de maintenir un Peuple sous domination jusqu’à lui dicter ce qu’il doit faire ou ne pas faire dans ses gestes quotidiens. Aujourd’hui le commentaire porte sur la fermeture de commerces, demain il portera sur l’ouverture de lieux de culte, etc. Ce qui ne change pas c’est le fait que les décisions échappent aux Kabyles. Un Peuple de 8 millions d’âmes ne peut pas être en principe dissout dans le conglomérat algérien. Mais voilà que même des artistes Kabyles rejetés par le système se disent algérien tout en sachant qu’ils ne partagent rien avec le peuple algérien, ni culturellement ni linguistiquement ni historiquement et encore moins dans les us et coutumes réglant leur vie de tous les jours. Sauf que l’aliénation est là…

  8. Azul,

    Pourquoi ne ferment t’ils pas la plus grande distillerie d’alcool qui se trouve à alger pas très loin de la mosquée du dieu arabe.
    Les arabes me feront toujours rire, ils veulent passer bien aux yeux des gens et pour leur dieu arabe c’est pas grave.
    TADUKLI

    • Je suis daccord avec Kad le probleme c’est avant tous l’education des gens, comme pour un accident de voiture dans la majorite des cas c’est de la faute du conducteur pas de la voiture et bien pour l’alcool c’est pareille. Les gens ont perdu le sens de la mesure et de la correction, en Kabylie les gens ne respecte plus rien ni les parents, ni les personnes agees…
      On doit s’en prendre qu’a nous, d’avoir laisser cette peste mafieuse arabo islamique s’installer chez nous, des la fin de la decennie noire lorsque que le pouvoir a envoyer tous ses terroristes repentis en Kabylie on aurait du les chasser manu militari.
      Maintenant ils sont installer, tiennent des commerces….et participent a la clochardisation et a ll’entreprise de destruction de la Kabylie.

  9. Tant de bruits pour rien autour de cette question de bars en Kabylie, qu’on ferme ou non ou qu’on réduise les débits de boissons alcoolisées c’est selon l’humeur de tel ou tel responsable, c’est la prééminence des caprices personnels au détriment d’une gestion appropriée et d’une réglementation rigoureuse. Une telle décision si elle est réellement prise par un scribouillard tel ce Directeur de commerce, ne peut répondre qu’à des motifs obscurs loin de toute considération d’ordre économique et encore moins écologique. Cette dernière préoccupation étant le dernier souci de ces pseudo responsables. Ceci étant, sur un autre plan, il est navrant de constater que la nature luxuriante qui ornait jadis le paysage de la Kabylie est devenue un dépotoir à ciel ouvert, laid et défigurée par, entre autres, les bouteilles en tous genres de boissons alcoolisées jetées par- ci, par-là sans aucun égard à un environnement de plus en plus dépérissant par la faute de consommateurs irresponsables, inconscients et accusant un grave déficit en matière de civisme. Ce sont ces derniers qui doivent être sévèrement punis et non pas remettre en cause une pratique qui a lieu dans les pays occidentaux et ailleurs sans pour autant que les consommateurs au niveau de ces pays n’altèrent en rien leur environnement. Aussi, les décisions bureaucratiques pour remédier à ce fléau n’y changeront rien, bien au contraire. Par contre, tout se joue au niveau des mentalités puisque ces attitudes regrettables relèvent avant tout du savoir être, du savoir vivre et par conséquent de l’aspect éducationnel. C’est strictement culturel et la culture est, comme il est dit, tout ce qui reste à un peuple après que celui-ci ait tout perdu. La société Kabyle a t-elle tout perdu ?

  10. Ce sont des escrots, il n’en non rien faire de l’environnement ou de la sante de la population! Ce qu’il veulent c’est faire disparaitre la concurence et laisser leurs voyous faire leur biznesse.
    Qu’il s’occupe de la mafia du foncier, de la mafia des transport, de la mafia de l’exctraction de sable, de la mafia de l’autoroute est-ouest et j’en passe….mais cela c’est une autre histoire.

    « Enfant du malheur, l’adage le dit sur aucun fumier ne pousse les figues. »
    -Matoub Lounes-

  11. Pauvre kabyle servile, votre maison brule et vous ne vous rendez même pas compte,. Ce pouvoir qui est en totale connivence avec les islamistes d’obédience intégristes est tout simplement en train de vous salafiser, de vous arabiser pour que votre identité ne soit qu’un souvenir tres lointain. Bientôt cet etat arabo-integriste decretera la kabylie capitale mondiale de l’arabe. Pauvre kabyle servile si le pouvoir mafieux n’avait trouvé un terreau favorable en kabylie pour utiliser cette religion pour vous manipuler, entourlouper, il ne l’aurait pas fait, ce que nos ancêtres ont su préserver pendant des siècles concernant notre identité vous etes en train de le detruire. Pourquoi il n’interdit pas les sacs et les bouteilles plastiques qui sont des sources polluantes de notre environnement, pourquoi il ne s’oriente pas vers le développement des énergies renouvelables et non les énergies fossiles, plein de questions mais sans réponse …ect. Franchement cette peste utilise la religion pour vous soumettre, décidément les bedouins ont trouvé une arme tres efficace pour vous assimiler à leur langue, à leur us et à leur IDENTITÉ.

  12. Les colons britanniques pour achever les aborigènes d’Australie avaient commencé par leur donner de l’alcool et aujourd’hui ce malheureux peuple est totalement désoeuvré, beaucoup sont malades diabétiques, errant comme des âmes sans peines , beaucoup sont des sans domicile fixe, car chassés et déplacés de leur région ancestrale souffrant d’un racisme de la part de ces descendants de colons et bien sur un état colonial utilise toujours l’alcool pour achever les autochtones quand ces derniers sont privés de liberté et des droits les plus alimentaires, l’alcool reste le fléau pour achever un peuple, en Kabylie tout est interdit à commencer par la culture, la liberté par contre ils ont le droit à deux grands fléaux pour faire de la jeunesse kabyle des loques, la religion islamiste et l’alcoolisme, Oh kabyle sans cervelle regardez à qui vous donnez l’agrément pour votre malheur et surtout celui de vos enfants à qui on interdit la vraie instruction mais on leur permet de se perdre dans le salafisme et l’alcool,
    regardez bien à qui profite le crime , Ouvrez v yeux très vite si non vos enfants seront définitivement une génération perdue.

  13. ils ont qu’à vendre des bouteilles et des canettes consignées (20da en plus par bouteille ou canette remboursable), comme ça les gens les garderont pour se faire rembourser et récupérer leur argent.

    • Le Hashish est interdit par le gouvernement federal aux USA, mais libre de vente dans une 30aine d’Etats et a la capitale Federal(ce n’est pas un Etat), ou les lois sont definies par des elus locaux. Les license des petits commerces, doivent dependre des maires et rien qu’eux. Reglementer le debit de petrole ne leur suffit plus, il faut la bierre ausi ?

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici