African Youth Chess Championships 2015 : La Kabylie honorée par ses enfants en raflant 11 médailles

4
African Youth Chess Championships 2015 : La Kabylie honorée par ses enfants en raflant 11 médailles
African Youth Chess Championships 2015 : La Kabylie honorée par ses enfants en raflant 11 médailles

LUSAKA (Tamurt) – Des échéphiles kabyles viennent de rafler 7 médailles d’or, 3 d’argent et 1 de bronze lors des « African Youth Chess Championships 2015 ». Ils sont devenus les champions du continent africain pour les catégories des moins de 08, 10, 12, 14, 16 et 18 ans.

Cette grande manifestation sportive, s’est déroulée du 06 au 12 décembre 2015, dans la capitale zambienne, Lusaka. Pas moins de 226 participants, représentant 12 pays africains ont pris part au concours. Sur ce chiffre, 11 Kabyles dont 3 sont frères et sœurs, ont enregistré un résultat important et honorable pour la Kabylie. Les résultats sont détaillés dans le tableau, ci-après.

U-18 Garçons : Abdelouhab OUARET (FM), né en 1998, de Bougie club d’échecs (BCE) – Médaille d’or.

U-16 Garçons : Ahmed NASSR (CM), né en 1999, de l’Espérance Sportive de Tizi-Ouzou (EST) – Médaille d’or

. U-16 Filles : Amina MAOUCHI (WFM), née en 1999, du Bougie club d’échecs (BCE) – Médaille d’or.

U-14Garçons : Massinas DJABRI (CM), né en 2001, du Cavalier Fou d’Aokas (CFA) – Médaille d’or.

Sofiane ADRAR (FM), né en 2002, du Cavalier Saldae de Béjaïa (CSB) – Médaille d’argent.

U-14 Filles : Rania NASSR (WFM), née en 2002, de l’Espérance Sportive de Tizi-Ouzou (EST) – Médaille d’or.

U-12 Garçons ; Yaristan YETTOUCHE (CM), né en 2004, de l’Espérance Sportive de Tizi-Ouzou (EST) – Médaille de bronze.

U-12 Filles : Lina NASSR (WFM), née en 2003, de l’Espérance Sportive de Tizi-Ouzou (EST) – Médaille d’or.

U-10 Garçons : Safin BENYAHIA (CM), né en 2006, du Cavalier Saldae de Bougie (CSB) – Médaille d’argent.

Yuva A

4 COMMENTAIRES

  1. Un Kabyle ce défini par son identité, mais cette identité lorsqu’elle est menacé doit être défendu , mise en avant sinon c’est la disparition qui nous guette, donner un prénom Kabyle à son enfant est un acte de résistance, parler kabyle lorsque quelqu’un vous parle en arabe est un acte de résistance, mettre en avant votre kabylité lorsque les gens vous englobe dans le magma arabo islamique est un acte de résistance.
    Donc, non je ne partage pas votre vision angeliste, chacun d’entre nous, avons une responsabilité quelque soit sa position social et c’est un devoir pour ceux qui ont une plus grande exposition qu’elle quelle soit de mettre en avant la Kabylie et le drapeau Kabyle.
    Ce n’est pas la peine d’être connue, d’être un artiste , sportif pour défendre sa Kabylie, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice pour un Etats kabyle démocratique et laïque, car comme le disait Matoub:
     » celui qui ne sait rien est un imbécile, celui qui sait et ne dis rien est un criminel. » On ne peut pas rester neutre au sort que réserve cette peste mafieuse arabo islamique car c’est grâce à l’indifférence que 128 jeunes kabyles ont été assassinés à coup de balles explosives en 2001 sous les yeux des autres régions , c’est grâce à l’indifférence que des terroristes repenti peuvent s’installer en Kabylie et faire du commerce, c’est grâce à l’indifférence de chacun d’entre nous que la Kabylie est devenu une décharge à ciel ouvert et un repère pour salafistes et femmes burkanisées.
    Je ne sais si vous vous en rendez vraiment compte mais c’est notre survie en tant peuple autochtone d’Afrique du nord qui est en jeux, chaque jours notre culture recule face au coup de boutoir de l’arabo islamisme, ensuite pour parler des kabyles égarés je les laissent à leur conscience…pour ce qui est des kds un tribunal Kabyle les jugera.

    « A la fin nous nous souviendrons non pas des mots de nos ennemis, mais des silences nos amis. »
    -Martin Luther King-

  2. # Massinissa
    Vous savez mon frère, est Kabyle tout être qui a quelque part une origine Kabyle, de son père, sa mère ou, les deux. D’autres le sont re-devenus.

    Il ne s’agit pas de prendre position, de se revendiquer Kabyle, chaque Kabyle est avant tout un personnage, il y’a ceux qui luttent pour un idéal au quotidien, ils s’appellent des militants, d’autres suivent leurs centre d’intérêts, emprisonnés dans l’engrenage de la vie et de sa cruauté, bien qu’ils aiment écouter Ait menguellat, Matoub ou Idir ou trembler par sensations à chaque réussite de la JSK.

    La Kabylie a une histoire, elle vient du fond des tripes de cette terre, a une structure géographique, sociale, politique et économique (qui reste largement à développer) peut prétendre à des enfants divers, riches en expériences et en échanges, différents positivement spirituellement pour construire notre rêve à tous d’une Kabylie libre…..oui, libre.

    Evitons de définir les Kabyles selon leur degré « de l’être », nous sommes tous des Kabyles dés lors qu’une partie de l’histoire de la Kabylie est liée à nous même, je suis Algérois, j’ai appris ma langue maternelle à 20 ans, militant Kabyle dés l’âge de 15 ans (A vava Inouva d’Idir, Mara d yuYal de Djamel Allam, Idurar, TamaziYt, Tizi bwassa de Ferhat …) étaient la source de notre conscience, une rêelle dynamique morale et spirituelle, par la suite j’ai appris « la pensée Kabyle » sa particularité, sa richesse ……. aujourd’hui j’écris et je lis en Kabyle, tout en manquant du vocabulaire de la Kabylie profonde car, c’est une langue incroyablement riche et dont l’analyse peut s’étaler indéfiniment.

    Nous sommes tous des Kabyles, à nous de récupérer fraternellement les égarés, et les intégrer à notre combat ou du moins, à la construction de la Kabylie de demain.

    Je tire cela de notre pensée, de la liberté d’être dans le respect de celle de l’autre, de la tolérence, de l’ânaya, de la fraternité, pour ceux qui s’entêteront dans leur choix, oublions les nous aurons moins mal.

    Tarik.

  3. Ce n’est pas la premiere fois que vous relayer ce genre d’infos comme quoi tel ou tel sportifs, artistes…qui ce distingue dans sa dicipline sans que ceux la meme, dont vous mettez en avant la sois disant origine kabyle ne la revendique de quelque maniere que ce soit.
    Donc la ou je veux en venir c’est que ces personnes qui jusqu’a preuve du contraire ne ce revendiquent pas kabyle, ne prennent pas position en faveur de la kabylie, ne brandisse pas le drapeau kabyle lorsqu’il montent sur un podium alors qu’il beneficie d’une large exposition du a leur reussite…ou est le courage, pourquoi devrions nous etre fiere? Je pose la question…

  4. 11 médailles ce n’est pas anodin. C’est un grand honneur pour la Kabylie qui a toujours investi dans la ressource humaine et l’éducation de ses enfants. J’ai cherché cette nouvelle sur divers journaux quotidiens algériens mais aucun n’a relayé tant mieux.
    Bravo et bonne continuation pour la prochaine étape: le mondial.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici