Institut des sciences juridiques de Boukhalfa : Les étudiants en colère

2
Institut des sciences juridiques de Boukhalfa Les étudiants en colère
Institut des sciences juridiques de Boukhalfa Les étudiants en colère

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Les étudiants de l’institut des sciences juridique Hamlat de Boukhalfa sont en colère. Ils ont d’ailleurs fermé hier la cour de Tizi-Ouzou. Ces étudiants, qui ne sont pas à leur première action, demande le maintien du certificat d’aptitude à la profession d’avocat, La levée des ambigüités figurants dans le décret notamment le statut des écoles régionales du CAPA et l’amélioration des conditions socio-pédagogique dans les deux centres Boukhalfa et Hamlat.

A travers leur action de protestation, ces futurs avocats veulent contester une « injustice » et l’irresponsabilité de la tutelle. A l’université Mouloud Mammeri, plusieurs départements son paralysés par des mouvements de grève. Le département biologie vit au rythme des contestations des étudiants alors que celui des sciences politiques et fermé depuis l’année dernière suite à une grève illimitée. Les responsables de l’université son absent et irresponsables. Ils se contentent de gérer les restos !

« Nos responsables gèrent leurs carrières en profitant des bourses à l’étranger et en gérant les magasins des restaurants universitaires, tous dilapidés. Il faut une enquête du ministère et de la direction des finances. L’argent injecté dans l’enseignement supérieur n’arrive pas aux étudiants » révèle des étudiants de l’université Mouloud Mammeri.

Yuva A

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici