Le wali accueilli dans un climat de colère à Akerrou et Aghrib

2
Le wali accueilli dans un climat de colère à Akkerou et Aghrib
Le wali accueilli dans un climat de colère à Akkerou et Aghrib

AKERROU ET AGHRIB (Tamurt) – Brahim Merad, nouveau wali de Tizi-Ouzou, fut accueilli ce matin dans un climat de colère par les habitants d’Akerrou (Azeffoune) où les habitants de Tifrit n’Ath El Hadj ont demandé l’alimentation de leurs foyers en gaz naturel et d’autres commodités importantes  à leur vie de villageois.

Sur place, les citoyens avaient agité des banderoles er des pancartes exprimant leur mécontentement. «  Nous sommes oubliés en matière de développement. Nous exigeons la prise en charge de nos revendications », déclare un citoyen. A Aghrib, c’est le Centre d’Enfouissement Technique (CET) de Bouhlalou qui a été contesté par des habitants qui accusent des «  puissances économiques extérieures à la commune de vouloir implanter ce CET. Ce projet est un risque pour les habitants », à lancé un habitant.

A Aghrib, une autre demande relative à l’installation de ce CET est au coeur des tensions entre villageois depuis des mois. Sur place le wali a tenté de rassurer les mécontents sur  ce projet vital pour la région et de lancer «  le projet sera maintenu et nous sommes prêts à recourir à la force publique » justifiant cette décision par l’éloignement du site des habitations et dont la réalisation et sans danger pour la santé de la population.

Yuva A

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici