Brahim Merad accueilli avec des drapeaux de l’Etat kabyle à Tizit

0

TIZIT (Tamurt) – Brahim Merad a été accueilli par des drapeaux de l’Etat kabyle au village Tizit, dans la daïra  d’Illiltène (Iferhounène) lors de l’enterrement ce matin du célèbre artiste Taleb Rabah. Les militants du MAK ont exposé, à l’entrée du village, le drapeau de la Kabylie avec fierté, collés aux portait du Taleb Rabah.

TALEB Rabah est né en 1930 au village Tizit, dans la commune d’Illilten, daïra d’Iferhounen. Fils de paysan confiné dans les monts aux terres schisteuses. Il gratta la terre aux côtés de son père puis émigra en France où il travailla comme ouvrier dans une usine de sidérurgie à Rombès en Moselle, de 1950 à 1956. La Guerre d’indépendance le rattrape tout comme les jeunes de son âge. Aussi, sur ordre du FLN, il abandonne son travail et rejoint Paris. En 1956, il intègre la Fédération de France du FLN comme chef de groupe et ce, jusqu’en 1962.

Il enregistre sa première chanson intitulée Ayemma yemma et participe à des émissions radiophoniques dès 1955. En 1959, il enregistre chez Barclay son premier microsillon Ifuk ezit di imesbah puis un autre avec Taâldjets, puis suivent Ouyak Abnadem et Slamiw el khir. Taleb Rabah intègre la RTA où il travailla au cachet; il enregistre la majeure partie de ses chansons chez Oasis. Les années 60 et 70 furent pour l’artiste les années d’or; Taleb Rabah composa alors plus de 150 oeuvres. Ont peut citer, entre autres, Tsnadigh af zahriiw, Yenza nif yenza et A Yism aazizen a Micheli, Ayaghriv yedjane tamurt. A l’enterrement de Taleb Rabah, ce matin, des milliers de personnes et fans se sont déplacés. Le village de Tizit était noir de monde.

Yuva A

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici