Bouaziz Aït Chebib arrêté puis libèré ce matin à Tizi Wezzu

Bouaziz Ait Chebib
Bouaziz Ait Chebib

TIZI-OUZOU (TAMURT) – Le leader du Mouvement  pour l’Autodétermination de la Kabylie,  Bouaziz Aït Chebib, a été arrêté ce matin au village Boukhalfa, 5 km à l’ouest de a ville de Tizi Wezzu, par des policiers algériens. Le président de MAK a été retenu plusieurs heures et a été soumis à un interrogatoire  sans aucun motif.

Sa voiture a été minutieusement fouillée. La seule excuse avancée par les policiers pour justifier cette intimidation est de « vérifier si le président du MAK ne fait pas l’objet d’un avis de recherche ». Une excuse qui ne peut pas tenir debout plus d’une seconde. Il ne s’agit, au fait, ni plus ni mois que d’une provocation. Bouaziz Aït Chebib, connu pour son calme et sa sérénité n’a été à aucun moment troublé  et ne s’est pas laissé faire. Il est resté calme alors que les policiers ont tout fait pour le provoquer et l’énerver.

Il n’a été relâché qu’après plusieurs heures. L’acharnement des services de sécurité algériens envers les militants et les responsables du MAK s’intensifie en Kabylie ces derniers temps. Ce sont les menaces du wali de Tizi Wezzu qui sont mises en exécution. Il a promis, comme nous l’avons signalé récemment, de tout faire pour arrêter Bouaziz Aït Chebib et d’empêcher le congrès du MAK.

Lounès B.