L’acharnement de la presse algérienne contre Ferhat accentue sa crédibilité

10

ALGERIE (Tamurt) – Même le journal El Khabar, qui jouit d’un minimum de professionnalisme vient d’emboiter le pas aux chiffons d’Enahar et d’Echrouk. Dans son édition d’hier il a porté à sa premiere page une information des plus surprenantes, «  Aït Ahmed gifle Ferhat Mehheni », titrait-il à une.

Ce n’est guerre la peine de revenir sur ce sujet, mais il est utile de faire remarquer l’acharnement généralisé de la presse algérienne contre Ferhat M’henni et le MAK en général. C’est un signe revelateur du degré de l’importance de ce mouvement qui est devenu la première force politique en Kabylie. C’est parceque le pouvoir fait l’impasse sur cette réalité que cette campagne de dénigrement aura l’effet inverse de ce que souhaitent le régime algérien et sa presse aux ordres.

Les attaques gratuites contre le leader du MAK  menée sans remâche par les journalistes algériens ne font qu’accentuer la crédibilité du MAK et de son fondateur.  « Lorsque la presse algérienne loue les louanges d’un politicien il faut s’en méfier,   mais lorsque c’est l’inverse qui se produit, c’est que le politicien est certainement crédible », nous a déclaré un avocat de Tizi Wezzu qui n’est pas pourtant du MAK. «  Ce que je crains, c’est qu’un jour la presse de ce pays écrit quelques choses de vrai sur notre président Ferhat, ça sera la pire des insultes et la perte totale de sa crédibilité », fera remarquer avec ironie un militant du MAK.

Ce qui est aussi remarquable, c’est le manque de compétences des journalistes algériens en matière de communication. Au lieu de se pencher sur des critiques fondées et politiques du MAK et de ses leaders, ils versent dans le dénigrement et l’insulte. Notons qu’une bonne partie des journalistes de la presse arabophone algérienne n’ont même pas fait d’études universitaire. Ennahar recrute même avec un niveau scolaire collégien, ce qui explique le niveau de leurs articles.

Lounès B pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici