Hommage à Ait Ahmed à Marseille

2
Hommage à Ait Ahmed à Marseille
Hommage à Ait Ahmed à Marseille

MARSEILLE (Tamurt) – De nombreux Kabyles ainsi que quelques Algériens étaient présents hier à 14h 30, au vieux port, ils ont répondu à l’appel des représentants du FFS et  des militants amazigh de Marseille  pour rendre un dernier hommage à dda Lhocine décédé le 23 décembre 2015 à Lausanne en Suisse.

Au même moment où l’enterrement d’Ait Ahmed se fait en Kabylie, environ deux cents personnes se sont regroupées devant l’entrée du métro vieux port à Marseille, pour saluer la mémoire de ce grand militant de la démocratie.

Malgré les consignes et  souhaits du défunt et de sa famille pour que les funérailles soient simples et non officielles, afin d’éviter toute récupération politique, un  imposant drapeau algérien a été placé devant les enceintes des micros par les organisateurs.

Quelques personnes, dont le représentant du FFS local se sont succédées au micro pour rappeler la vie et le  combat de ce grand révolutionnaire.

Des militants et militantes kabyles ont alors sorti et brandi le drapeau amazigh qui n’a pas été prévu par les organisateurs, ils ont chanté l’hymne national version Matoub, « Aɣuru  » d’autre militants ont brandi aussi le drapeau Kabyle.

Vers 16h le rassemblement a pris fin.

Kader Dahdah

Hommage à Ait Ahmed à Marseille
Hommage à Ait Ahmed à Marseille

2 COMMENTAIRES

  1. Qui récupère qui??
    —————————-
    J’apporte le démenti le plus formel à ce compte rendu du rassemblement marseillais en hommage à Hocine Aït Ahmed du vendredi 1er janvier 2015 commis par votre honorable  » correspondant ».
    1) Il n’ y avait pas que des Kabyles au rassemblement comme semble le constater votre « correspondant ». Il y avait en effet beaucoup d’autres personnes qui ne le sont pas (Algériens non kabyles, Français, Tunisiens, marocains).
    2) La présence de l’emblème national (je dis bien emblème national et non drapeau algérien) n’est nullement un non respect des consignes et souhaits du défunt et de sa famille. Si tel était le cas le village d’Ath Ahmed ne serait pas couvert de milliers de fanions de l’emblème national lors des funérailles de Hocine Aït Ahmed. Et l’immense emblème national qui couvrait le mausolée de CCix Mohand Ul Hocine à côté duquel repose désormais le militant de la cause nationale et de la démocratie en Algérie n’ a pas été imposé non plus par le pouvoir autoritaire qui officie à Alger. La décision de dresser l’emblème national lors du rassemblement marseillais fut discutée et validée au cours des réunions de préparation de celui -ci, réunions auxquelles votre honorable « correspondant » fut convié ainsi que ses ami-e-s qui ont déployé le drapeau amazigh à la fin de la cérémonie, mais qui n’ont pas jugé utile de participer.
    3) S’il y a tentative de récupération de l’événement à Marseille, elle vient justement de votre honorable « correspondant » qui a commis cet article sans en avertir les organisateurs. Il nous oblige ainsi à vous écrire pour apporter ces précisions que nous vous demandons de bien vouloir publier sur votre site.
    Aziz Bensadek,membre du collectif organisateur du rassemblement.

    • Le web nous suggère que Azizi Bensadek (si c’est la même personne ?) est de la radio galère. un passage par le site de cette radio, dans la rubrique présentation de la radio, dans le paragraphe consacrée à l’Afrique du nord on trouve notamment une dénonciation du régime d’El sissi et une critique de la vente d’armes à l’Egypte, un rappel de la situation en Libye et plus longuement sur la Tunisie avec son printemps arabe et ses élections, … Curieusement l’Afrique du Nord s’arrête à la Tunisie ; rien sur l’Algérie.

      Par conséquent, je suggère à l’honorable Aziz Bensadek (encore si c’est la même personne) de faire insérer un mot sur la situation dictatoriale algérienne, ce ne sont pas les faits et les arguments qui manquent…

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici