Tamazight est constitutionnalisée mais elle n’est pas institutionnalisée

6

KABYLIE (Tamurt) – Maître Sofiane IKKEN, militant des droits de l’Homme, militant de la cause identitaire et blessé du printemps noir de 2001, revient dans cette interview sur l’officialisation de Tamazight en Algérie.

1- Tamurt.info: Votre réaction Maitre Sofiane Ikken sur l’officialisation de la langue amazigh en Algérie!

Me Sofiane IKKEN : Le projet de la future constitution consacrera  un statut inférieur à la langue de Massinissa, en revanche il renforcera le statut et la place de la langue arabe qui demeurera la langue officielle. La nouveauté pour l’arabe c’est qu’elle jouira d’un statut de  langue officielle de l’Etat autrement dit la langue arabe est la seule langue officielle des institutions algériennes quant à tamazight elle n’aura pas ce privilège. On peut conclure que Tamazight a besoin de ses propres institutions et de son propre Etat pour s’épanouir et avoir une place respectueuse.

2- Tamurt.info : Apparemment, la classe politique et l’opinion publique est divisée sur ce point, à votre avis pourquoi?

Me Sofiane IKKEN : Mon avis est clair, le régime algérien a mal copié l’article 5 alinéa 03 de la constitution marocaine qui stipule que tamazight est la langue officielle de l’Etat  contrairement à la future constitution algérienne qui privilègera la langue arabe par rapport à Tamazight. Comme je l’ai déjà expliqué précédemment , la future constitution algérienne va institutionnaliser la discrimination identitaire ce qui va fragiliser l’unité nationale davantage.

3- Tamurt.info : En espace d’un mois, le régime a interdit les drapeaux amazighs et kabyles dans les stades de football et de l’autre coté il a officialisé tamazight.  Comment expliquez cela Maître ?

Me Sofiane IKKEN : La déclaration du régime quant à l’officialisation de tamazight est une hypocrisie politique. Je pense que le régime est affolé par rapport à l’émergence du nationalisme kabyle qui prends de plus en plus d’ampleur. C’est pourquoi il ne cesse pas de se focaliser sur l’unité nationale. Cette unité est devenue un leitmotive ces derniers temps et notamment à l’occasion de l’enterrement de Dda Lhoucine .

4- Tamurt.info : Donc pour l’avocat que vous êtes, cette reconnissance n’est pas juridiquement fondée  ?

Me Sofiane IKKEN : Tamazight est constitutionnalisée mais elle n’est pas institutionnalisée. Il n’y a que  la langue  arabe qui a le statut de langue officielle de l’Etat. Elle est protégée par l’article  178 qui stipule que  « Toute révision constitutionnelle ne peut porter atteinte à l’arabe, comme langue nationale et officielle ». Autrement dit, l’arabe est une constante contrairement à iamazight qui n’est pas à l’abri de toute modification voire abrogation. Cela demontre  la mauvaise foi du régime .

5- Tamurt.info : Un avis sur les changements qu’apportera cette nouvelle constitution?

Me Sofiane IKKEN : Je pense que l’époque de la revendication identitaire est révolu , l’exigence de l’heure c’est la revendication institutionnelle car tamazight a besoin d’institutions qui puissent la protéger avec fierté et non par la contrainte.

Entretien réalisé par: Amar BENHAMOUCHE

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici