Le vice président de l’APC de Tizi-Wezzu démissionne et dénonce le RCD

3
Centre ville de Tizi Ouzou
Centre ville de Tizi Ouzou

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Rien ne va plus au bureau régional du RCD de Tizi-Ouzou. Après Nourdine Aït Hamouda qui a défrayé la chronique en entrant en conflit avec son parti, le vice président de l’APC de Tizi-Ouzou, Malki Mohamed, vient de lui emboîter le pas.

Dans une déclaration parvenue à notre rédaction, l’élu du RCD a dénoncé les pratiques mal saines de son parti, sans toutefois citer la nature de ces pratiques. Le démissionnaire a évoqué aussi « les comportements sectaires, et des militants qui polluent le parti au niveau local ».

La démission de ce vice-président, ancien militant du parti, d’après ses dires, de la plus importante commune que gère le RCD, est un autre coup fatal porté à ce parti dans son propre fief. Il a dénoncé pratiquement ce que Nourdine Aït Hamouda a dénoncé lui aussi. Par contre, Malki Mohamed n’a cité aucun nom, ni aucune affaire. Il n’est pas précis dans ces accusations, ni dans ces raisons de départ de son parti.

Il est utile de rappeler aussi que le RCD gère la commune de Tizi-Ouzou suite à une alliance avec le FLN, alors que c’est le FFS qui était majoritaire dans cette commune, l’une des plus importante en Kabylie.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici