Louisa Hanoune s’attaque à Haddad et Bouchouareb

0
Louisa Hanoune s’attaque à Haddad et Bouchouareb
Louisa Hanoune s’attaque à Haddad et Bouchouareb
ALGER (Tamurt) – Lors d’un meeting animé, ce samedi dans une salle de cinéma de l’algérois, auquel a assisté sa nouvelle amie, Khalida Toumi, ex-ministre sous Bouteflika durant plus d’une décennie, la patronne du parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a dénoncé le mutisme du pouvoir public suite à la divulgation d’une information pouvant porter atteinte à l’économie algérienne.
En effet, selon un journal électronique, l’ami intime de Saïd, le frère du président, Ali Haddad en l’occurrence, aurait demandé, dès son intronisation en tant que président du forum des chefs d’entreprise, à la banque nationale d’Algérie, un crédit de 180 milliards de dinars tout en présentant des ordres de service de 830 marchés publics en tant que garantie.
L’oratrice s’étonnera que le pouvoir d’Alger puisse aller jusqu’à vouloir accorder à l’un des siens un crédit aussi faramineux alors que les responsables de l’état algérien ne cessent de ressasser à la population l’austérité qui doit être de rigueur en cette période des vaches maigres.  
Elle soulignera que cette colossale somme peut contribuer à la redynamisation de l’économie en évitant, bien sur, les fermetures d’usines et autres unités de production qui mettent, systématiquement, des milliers de travailleurs au chômage.
Elle s’attaquera également à Abdeslam Bouchouareb, ministre de l’industrie, sans le nommer, qui aurait, selon elle, prêté allégeance à la France en prenant des décisions de gestion des biens de l’Etat en faveur des sociétés privées et étatiques de ce pays.
Amaynut   

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici