Suite à la pression populaire, le maire d’Azazga démissionne

4
Suite à la pression populaire, le maire d’Azazga démissionne
Suite à la pression populaire, le maire d’Azazga démissionne

AZAZGA (Tamurt) – Le maire d’Azazga a remis officiellement sa démission cette semaine au chef de daira, a-t-on appris de sources sûres. Le président de l’Assemblée populaire communale d’Azazga a fini par ne plus pouvoir faire face à la pression populaire qui dure depuis plus d’une année.

Tout est paralysée au niveau de l’APC et de la commune d’Azazga où les citoyens contestataires ont fait état de plusieurs affaires de corruption et de dilapidation de deniers publics. La démission du maire d’Azazga intervient après le maintien de la pression exercée par la coordination des comités de villages de la commune d’Azazga où l’on retrouve les représentants de pas moins de cinq grands villages de la localité. Cette coordination a organisé durant les deux dernières années plusieurs marches pacifiques, des grèves et des rassemblements de protestation devant le siège de la mairie afin d’exiger le départ inconditionnel du premier magistrat de la commune.

« Ce dernier, avec des complicités avérées, a squatté un espace vert situé au milieu d’une cité où un bâtiment a été érigé et les appartements construits ont été tous attribués à des membres de la famille du maire, de ses collaborateurs et de ses complices », affirme un membre de comité de village d’Azazga. Notre interlocuteur affirme que d’autres affaires du genre sont aussi enregistrées depuis que ce maire est à la tête de cette commune.

Il y a  lieu de rappeler que suite aux multiples actions de protestation observées, de manière continue ainsi qu’au blocage de la mairie,  l’ex-wali de Tizi-Ouzou avait dépêché une commission d’enquête constituée de responsables et de cadres de la wilaya. Cette commission a lavé le maire de tout soupçon. Il a fallu que le Ministre de l’Intérieur envoie une commission d’enquête ministérielle pour que les anomalies relevées par la coordination des comités de villages soient confirmées et que le maire finisse par remettre le tablier.

Lyès Medrati  pour Tamurt

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici