Le FFS prêche dans le « désert » algérien

15
Le FFS prêche dans le « désert » algérien
Mohamed Nebbou à El Oued

KABYLIE (Tamurt) – Le premier secrétaire du FFS, Mahamed Nebbou, accompagné par certains député de son parti sont  en tournée dans plusieurs régions algériennes notamment celles de l’intérieur. La semaine passée, il a sillonné Adrar, El Oued, Tougurt et Biskra.

L’objectif de cette sortie, est de rencontrer les militants du FFS de ces régions et parler de son projet qu’il appelle le « consensus national ». Sauf que, comme le montre bien les photos postés par les membres de la délégation,  le nombre de sympathisants qui accueille les responsables du FFS se comptent sur les doigts d’une seule main.

Ce parti est quasi inexistant dans ces régions du désert algérien. Le FFS, qui crie à qui veut l’entendre qu’il faut préserver « l’unité nationale »,  prêche en effet dans le désert. Les populations d’Ouargla, El Oued ou de Biskra, à l’instar de la majorité des régions en dehors de la Kabylie, ne savent même pas ce que veut dire le sigle FFS. Pour eux, ce parti est une formation kabyle et n’a pas sa place en dehors de la Kabylie, ce qui est vrai évidemment.

Les habitants de ces régions citées sont satisfaits de la politique du FLN, du RND et des islamistes. La preuve, ils ne votent que pour ces partis. Pour  le FFS qui veut cacher le soleil avec un tamis, il est peut etre temps de se rendre à l’évidence : les Algériens de El Oued et d’ailleurs, ne veullent pas de ce parti. La place de ce parti, fondé par Hocine Aït Ahmed, est en Kabylie. Cela est valable aussi pour le RCD aussi qui croit à une Algérie virtuelle.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici