Suite à la pression populaire, le Premier ministre islandais démissionne de son poste

2
Suite à la pression populaire, le Premier ministre islandais démissionne de son poste
le premier ministre islandais, Sigmundur David Gunnlaugsson

REYKJAVIK (Tamurt) – Les Islandais se sont mobilisés en masse pour dénoncer l’implication de leur Premier ministre, mis en cause dans les révélations des Panama Papers. En effet, des milliers d’Islandais ont battu le pavé dans la capitale Reykjavik, lundi 4 avril.

Ce pays de 320 000 habitants est connu pour leur civisme et leur engagement démocratique inégalables. N’ayant digéré le fait qu’un représentant de l’État puisse être mêlé dans un tel scandale, les Islandais ont pris les devants pour initier une pétition via le NET pour appeler à la démission du Premier ministre. Pas moins de 24000 signataires ont pris part à cette pétition, laquelle n’a pas tardé à pousser ce représentant de l’État à jeter l’éponge en démissionnant de son poste de Premier ministre.

Cette leçon de démocratie parait aux antipodes des Algériens, lesquels n’ont pas bougé d’un iota en sachant que leur ministre de l’industrie et des mines, A. Bouchouareb est impliqué jusqu’au cou dans les révélations de Panama Papers. C’est dire le décalage conceptuel du vrai sens de la démocratie et de patriotisme. Le nationalisme factice dont s’enorgueillissent bon nombre d’Algériens n’est en réalité qu’un écran de fumée pour voiler le glissement des esprits de tant de millions d’innocents embobinés par le discours oiseux du pouvoir algérien.

Une vraie leçon de démocratie que viennent de lancer les Islandais à la figure de nombreux pays, dont les noms de hauts responsables sont révélés dans ladite enquête.

Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici