Le fils de Mahmoud Abbas cité dans le scandale de Panama Papers

2
Mahmoud Abbas
Mahmoud Abbas

PALESTINE (Tamurt) – Le scandale enclenché par les Panama Papers n’en finit pas de déballer des implications de hauts responsables à travers le monde. L’effet domino qu’a pris les révélations des documents de Panama Papers n’a pas encore délivré tout leur secret.

Par ailleurs, selon le journal israélien, l’Arabe Palestinian Investment Company (APIC), Tareq Abbas, rejeton du président Mahmoud Abbas,  détient un million de dollars en actions du fonds APIC. Un autre haut dirigeant de l’Autorité palestinienne est impliqué dans le scandale financier. Mohammad Moustapha, Vice-Premier ministre palestinien et ministre de l’Économie nationale (2014-2015) et vice-premier ministre en charge des affaires économiques (2013-2014), en sus, proche ami du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, est cité dans ce scandale mondial tombé tel un couperet.

Voici comment l’argent du contribuable algérien se perd dans les dédales de la corruption, notamment par les sommes faramineuses que le pouvoir d’Alger verse aux autorités palestiniennes, alors que les familles algériennes pataugent dans une paupérisation qui frise l’insulte. Le gouvernement algérien s’est toujours permis d’injecter des enveloppes chaudes au régime palestinien, lequel se rejoint dans la corruption à outrance avec ses donateurs.

Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici