Visite du ministre algérien des Affaires religieuses à Tizi-Ouzou: Y’a-t-il compatibilité entre Islam et Amazighité ?

24
ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, Mohamed Aissa

KABYLIE (Tamurt) – En marge de la visite du ministre algérien des Affaires religieuses et des Waqfs, Mohamed Aissa, lors de sa visite à Tizi-Ouzou avant-hier pour donner le coup d’envoi des travaux du 5e colloque dédié à «la dimension spirituelle dans le patrimoine national amazigh», l’émissaire du gouvernement algérien tente tant bien que mal d’amadouer les Kabyles par un discours panégyrique vantant les mérites de cette région dans  la transmission de la pratique d’un Islam tolérant et ouvert sur autrui.

Dans le même ordre, le ministre algérien a mis l’accent sur le rôle des zaouïas dans cette démarche que seuls ses promoteurs louent son mérite. La destruction par inhalation du venin intégriste, de surcroit, relayé par les mosquées qui pullulement comme des champignons en Kabylie, est l’une des stratégies opérées par le pouvoir algérien visant à annihiler la société kabyle. Les soubassements solides sur lesquels s’arcboute la Kabylie doivent être préservés des intrusions exogènes  qu’orchestre funestement le régime algérien.

La laïcité et la démocratie  sont des composantes inamovibles qui régissent le fonctionnement de la société kabyle. Menacée des quatre vents, la Kabylie ne doit pas s’attendre à des miracles venant d’un régime accoutumé à la répression et la division. Comment peut-on s’enorgueillir des institutions religieuses comme les zaouïas ayant dressé un tapis rouge à l’un des plus grands corrupteurs qu’ait connu l’Algérie, Chakib Khellil.

Le droit coutumier qui a de tout temps fait unanimité auprès des Kabyles est mis à plat par le colonialisme français, puis relayé par le colonialisme algérien. Il ne peut avoir de compatibilité entre l’Islam et la démocratie, voire la laïcité. C’est un leurre que de prétendre l’ouverture et la passivité de ladite religion à l’égard de l’amazighité en générale, et de la kabylité en particulier. « Cessez de ragoter vos mensonges et laissez-nous vivre en harmonie avec nos traditions et us, advienne que pourra.

Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici