En guise de soutien aux contractuels: Toutes les écoles de la Kabylie paralysées

7
En guise de soutien aux contractuels: Toutes les écoles de la Kabylie paralysées
En guise de soutien aux contractuels: Toutes les écoles de la Kabylie paralysées

KABYLIE (Tamurt) – Nouria Benghebrit continue d’humilier les enseignants contractuels en leur proposant « des prises en charge psychologiques ».

Tous les établissements scolaires de la Kabylie (Tizi-Wezzu, Bgayet et Tuviretts) seront paralysés par une grève à partir de ce mardi 12 avril. La grève concerne tous les paliers, à savoir : le cycle primaire, le moyen et le secondaire, a-t-on appris. Il s’agit d’une réponse ferme de la part de tous les enseignants de la Kabylie pour exprimer leur soutien indéfectible aux milliers d’enseignants contractuels qui se battent depuis des semaines pour pouvoir être maintenus à leur poste de travail et ne pas se retrouver chômeurs du jour au lendemain. Ceci, après avoir passé plus de dix ans à exercer en tant qu’enseignants contractuels.

Parmi les syndicats qui ont exprimé leur soutien aux mêmes enseignants, il y le Cnapest. Ce dernier fait en effet partie des initiateurs principaux de ladite grève. Un débrayage qui intervient au moment où Nouria Benghebrit, la ministre de l’éducation ne cesse de jeter de l’huile sur le feu en s’en prenant aux enseignants qui sont en grève de la faim et qui passent la nuit à la belle étoile, à Boudouaou. Les enseignants en question ont été interdits de poursuivre leur marche pacifique vers la capitale, Alger, où ils voulaient observer un rassemblement de protestation devant la Présidence de la République.

Au lieu de plaider pour le dialogue dans un souci d’apaisement des esprits, Nouria Benghebrit ne cesse de multiplier les menaces contre les contractuels. Ces derniers ont en effet reçu des mises en demeure afin de regagner leurs postes de travail, à défaut de quoi, ils seraient tout bonnement licenciés.

Lyès Medrati

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici