Grave dérapage de l’écrivain amazigh: Le pouvoir a-t-il acheté Brahim Tazaghart ?

39
Brahim Tazaghart lors du colloque La dimension spirituelle dans le patrimoine amazigh avril 2016 Tizi Wezzu

KABYLIE (Tamurt) – Brahim Tazaghart est un écrivain amazigh connu et prolifique. Il est également un militant de la cause amazighe depuis très longtemps. Une réalité qui ne souffre d’aucune équivoque. Mais ces derniers temps, on a du mal à vraiment reconnaître le Brahim Tazaghart que nous connaissions dans le temps. L’écrivain a d’abord commencé à adoucir de plus en plus son langage envers le pouvoir algérien et tout ce qui le symbolise comme l’arabité,  l’islamisme et le baâthisme.

Ensuite,  Brahim Tazaghart n’a pas hésité à mettre sa maison d’édition de livres à la disposition de la langue arabe en traduisant des poèmes arabes, venus tout droit du moyen Orient vers tamazight. Comme quoi les kabyles ont encore besoin des poèmes orientaux pour mieux renier leurs origines. Jusque-là, Brahim Tazaghart pouvait avoir droit au bénéfice du doute car il pouvait encore faire valoir l’argument de l’ouverture d’esprit et de l’universalité. Mais ce qu’il n’a pas hésité à faire ces derniers jours à la maison de la culture « Mouloud-Mammeri » de Tizi-Ouzou ne peut pas passer sous silence et aucun kabyle qui se respecte ne peut rester sans réaction énergique devant la sortie plus que surprenante de Brahim Tazaghart, qui reste malgré tout un écrivain kabyle qui a donné à notre culture une part de richesse incontestable.

En effet, Brahim Tazaghart n’a d’abord pas hésité à prendre part en tant que conférencier au colloque de la honte sur la supposé « dimension spirituelle dans le patrimoine amazigh»  Mais sa participation n’est rien face au fait que le même Brahim Tazaghart n’a pas hésité à mettre de côté sa chère langue amazighe pour s’exprimer fièrement dans un arabe châtié face à des centaines d’imams et d’intégristes présents dans la salle, en plus des opportunistes toutes tendances confondues.

La conférence en question, donnée par Brahim Tazaghart en langue arabe classique, est disponible sur youtube. Il s’agit d’un acte d’une gravité énorme surtout qu’il est clair que le pouvoir a fait exprès de faire coincider la tenue de ce colloque sur « l’islam amazigh » avec l’anniversaire du printemps berbère. Le pouvoir utilise encore des kabyles pour insulter les kabyles et la Kabylie et ce, en direct de Tizi-Ouzou, une ville qui a abrité le coups d’envoi de la majorité des mouvements de protestation amazighs.

Mais l’aventure de Brahim Tazaghart avec le pouvoir ne s’arrête pas là. Il viendra aussi à Tizi-Ouzou le 16 avril pour animer encore une autre conférence à l’occasion, non pas du printemps berbère, mais de la journée du savoir de Abdelhamid Ibn Badis.

Lyès Medrati

39 COMMENTAIRES

  1. je suis contre ce genre d attaque visant des personnes , les accusant de la sorte , à mon avis , ce n est pas de cette façon de sous entendre : pourquoi lui et pas moi, j ai l impression que certains veulent dire pourquoi moi je n’ai pas ma part du gateau algerie, si je mange pas ma part , alors je critiquerai tout, comme des gamins , des charlots . en fait c est cela la culture kabyle . mais la culture , c est pas la haine , mais l amour .
    ce monsieur est libre de s exprimer comme il veut, il est libre, si on lui propose un poste, il a le droit de le prendre, de toute les maniere c est comme sa q sa fonctionne en algerie .
    le premier d entre vous qu on donne un poste il prendra , certainement , apart certains qu on connait bien .
    il faut pas juger les personnes, mais le system en general, chacun libre de sa destinee, mais si vous voulez des sympatisants de votre mouvment , c est pas de cette maniere sauvage, attaquer les individus, alors il faut attaquer chaque kabyle qui a envoyé son fils et sa fille a l ecole lire et ecrire l arabe , vous voulez tout en tres peu de temps, c est impossible, alors tout les kabyles qui frequentent l ecole sont des kds pour vous. tout les profs des ecoles sont des kds,,, non, il faut juste parler de votre mouvment et laisser tranquille les gens faire ce quils veulent,, la verite vas eclater un jour.

  2. je suis d accord avec @ahmed , mais je ne crois pas que c est seulment l ecole , mais la culture algerienne dans les foyers meme oú la violence a pris son depart, puis les lois ne sont pas appliquees a la lettre, elle sont juste ecrite dans un papier . en u.s. tu apell la police , elle vient dans 5mn , ils ne laissent rien trainer , ils te voit boire dans la rue on te donne un ticket ou procé, fumer dans les cafe bar ou tout enceinte etatiq ou pas est banis, et n existe plus, et malheur a celui qui ose faire le contraire, on appell la police , et ils vienderont de sitot … etc . je veut dire qu eux ils reglent les problemes dans l’oeuf , mais dans les pays com le notre , tout traine , et depend de tes conaissance et conection avec celui ci et celui la qui ont un pouvoir . mais la police essayent de regler le problem a l amiable s il n yavait pas blessure, sinon on te debarque . il y a la dscipline, les gens des pays devlopes, lorsq vous lui dite une chose une fois , generalment il l applique, mais chez nous , en general, il faut user la violence verbal, et bien sure viendra la violence phisique automatiqment, c est ce qu on adore , apparemment .
    en plus de sa , il ya la culture, l emancipation, qui ramene l equilibre psychologique , come le droit a la liberte aux femmes . beaucoup ne tolererai pas leur filles d avoir un ptit amis par exemple , ou leur mere divorcé d avoir un partenaire, c’est ce que je remarque .

  3. bcp de commentaires, très peu d’idées! Aujourd’hui, la question qui se pose de plus en plus est: veut-on une Kabylie libre et indépendante ou bien une Kabylie toujours rattachée à un pays voué à vivre sous la dictature? Je croie qu’il n’y a aucun autre choix vu que la majorité des algériens est une masse inerte insensible au changement vers la liberté.

  4. Bonjour à toutes et à tous,
    Ce n’est pas avec l’insulte et l’invective que l’on construira un pays. Il faut savoir que tous les problèmes du pays sont engendrés par les échecs des différentes réformes scolaires. La lecture des différents commentaires renforcent bien mon point de vue sur l’école algérienne qui a clochardisé la société. Le mal et tout le mal ne provient que de l’école qui a formé des citoyens inaptes à vivre ensemble et dotés d’un manque de culture flagrant ou le travail n’a aucune valeur. L’école a préparé des citoyens soumis, non autonome ou l’effort est banni. Les études, le travail, le sacrifice ne sont plus des valeurs de la société. Tout le monde donne un avis sur n’importe quels sujets et personne n’écoute personne. L’école a produit des gens violents, sans culture sans savoir et tous les problèmes sont résolus par la force ou par la malice.
    Nous devrions, tous, travailler à imposer une école qui aura pour mission de socialiser, d’éduquer et de qualifier les enfants afin de construire quelque chose en commun c’est-à-dire une société fonctionnelle où chacun a un rôle à jouer. Maintenant, il faut se rendre à l’évidence que tout est faux. Je me souviens comme si cela datait d’hier à Tizi Ouzou ou j’ai assisté à une troupe de Théâtre du Bœuf Rouge (coopérants enseignants français) ou un acteur criait « Que reste-t-il à faire quand il ne reste rien à faire et que reste-t-il à faire quand tout est à refaire ». C’est d’actualité aujourd’hui

    Ahmed

  5. Bonjour à toutes et à tous,
    Ce n’est pas avec l’insulte et l’invective que l’on construira un pays. Il faut savoir que tous les problèmes sont engendrés par les échecs des différentes réformes scolaires. La lecture des différents commentaires renforcent bien mon point de vue sur l’école algérienne qui a clochardisé la société. Le mal et tout le mal ne provient que de l’école qui a formé des citoyens inaptes à vivre ensemble et dotés d’un manque de culture flagrant ou le travail n’a aucune valeur. L’école a préparé des citoyens soumis, non autonome ou l’effort est banni. Les études, le travail, le sacrifice ne sont plus des valeurs de la société. Tout le monde donne un avis sur n’importe quels sujets et personne n’écoute personne. L’école a produit des gens violents, sans culture sans savoir et tous les problèmes sont résolus par la force ou par la malice.
    Nous devrions, tous, travailler à imposer une école qui aura pour mission de socialiser, d’éduquer et de qualifier les enfants afin de construire quelque chose en commun c’est-à-dire une société fonctionnelle où chacun a un rôle à jouer. Maintenant, il faut se rendre à l’évidence que tout est faux. Je me souviens comme si cela datait d’hier à Tizi Ouzou ou j’ai assisté à une troupe de Théâtre du Bœuf Rouge (coopérants enseignants français) ou un acteur criait « Que reste-t-il à faire quand il ne reste rien à faire et que reste-t-il à faire quand tout est à
    refaire ». C’est d’actualité aujourd’hui
    Ahmed

  6. je ne suis contre quiconque ici .
    mais , un point que je voudrai dire a toutes et tous les kabyles, et a moi même :
    si on est si fiéres de notre berberité, alors simplement, pourquoi on s’exprime en français ici dans ce site , dans les rassemblements, la television, les journaux, et même n’importe quelle conversation soit disant untellectuelle ?
    les kabyles qui blâment d’autres kabyles de manque de militantisme, etc et qui utilisent le français pour montrer son appartenance á la société intellectuelle, n’est qu’un leurre. alors si c’est pour ça, allons y debattre, écrire en anglais , c est la plus universelle en ce moment .
    i think, that is hypocrisy , to talking about pride of being a berber and at the same time , all the wwbsites , news, debates, meetings are made with frensh .
    in fact, berbers are not so proud of themselves, they welcomed arabe language for centuries , they combined it with their original language and then another type of arabic was created, the algerian arabic . now you are doing the same with frensh . i am not against any foreigne language , but when someone sayes im proud, he or she should practice what he said in the debates, writings and meetings .
    may be the reason is the fact of being in the back, late in development, yet, we think that the cause is our language , not the the unification of the society as one poeple.
    only, time will tell us what is gonna happen . in life , we are living just like animals , like our ancesters … apes .

  7. J invite les lecteurs à aller sur le site du journal l expression ou une interview de ce brahim thazaghart à été publiée.
    Entre une volonté manifeste de donner un contenu arabo_islamique à la culture kabyle et une attaque frontale contre FERHAT MEHENI, il clair qu il est en service commandé ou carrément dans une offre de service

  8. Vous n’allez peut être pas afficher ce message mais…. je suis un Kabyle et je veux dire une chose, comment plaider pour autodétermination de la Kabylie ( je suppose que vous parler Tizi Bejaia et Bouira) alors que historiquement c’est toute l’Algérie qui est amazight !!!! plutot tout le Maghreb.
    a mon avis il faut plutôt plaider pour le généralisation de l’identité amazigh sur tout le pays, L’Algerie amazigh

  9. Azul fellawen, Ce n’est pas la première fois que ce cite internet écris des calomnies a propos de gens respectables (Oulahlou, Ait Menguellet….). Je vous recommande avant d’écrire des articles poubelles à interroger les intéressés en premier. Quant a Tamazight et à la Kabylie, elles appartient a personne.

    • Vous nous répétez comme un perroquet ce que le pouvoir algérien rabâche chaque jour : tamazight est le patrimoine de tous les algériens. Cela est faux, notre langue appartient aux Kabyles qui la défendent, les autres lui substituent facilement la langue ennemie. La Kabylie de même appartient à ceux qui veulent la libérer, ceux qui veulent qu’elle reste une province algérienne le regretteront un jour ou l’autre.

      • C’est vrai Baql. Quand ils disent que « tamazight est le patrimoine de tous les algériens » c’est pour nous déposséder de notre langue, pour la neutraliser, évidemment que c’est un gros mensonge.Les langues amazigh appartiennent à leurs locuteurs amazigh. Mais il faut dire qu’on s’est fait piéger dès 1980, en parlant de tamazight au lieu de LANGUE KABYLE.D’où le quiproquo, qui fait réagir certains de nos adversaires qui disent: »Quelle tamazight? »le kabyle,le chaoui,le mozabite ? Nos berbéristes des années 1980, en voulant ratisser large n’ont pas osé dire Taqvaylit langue officielle en Kabylie,pour ne être taxés de séparatistes.Aujourd’hui la question est dépassée,pas de langue kabyle sans souveraineté kabyle.

        • Isem nnegh yiwen, nek yidek a Asalas ! Ihi amek ar a d iban anwa d innan ? Nek a n arugh s tmazight.
          Ghuri argaz agi, i ifkan azal i taârabt, ahat illa seg wid ur numin ara s teqbaylit.
          Anfet as, a t Iâin Rebbi. Nekwni abrid nnegh indjer, ur d nerzi deg wid idreghlen. Ad ughalen d takwemmict.

  10. Messieurs,
    Il faut se poser la question suivante : De quoi vivent les maisons d’éditions ? Je pense que la réponse ne demande pas beaucoup d’intelligence si on sait que, pour la plus part, les Kabyles préfèrent s’acheter des bières que de mettre des sous aux services de l’édition. (Acheter les livres pour faire profiter et l’auteur et la maison d’édition).
    On a vu ce spectacle avec Takfarinas… quand on ne sait même pas mettre un billet de 100 DA pour acheter son album.
    Il faut se dire avant tout, si des gens comme Brahim T. choisit les bras froids de ce pouvoir stupide et vénéneux, c’est qu’il y n’a plus de confiance quelque part.
    Quand à l’intégrité de nos artistes, écrivains et autres, si le public avait la chance de les connaître, « tasardunt ad s3u akniwen ».
    A réfléchir.
    Je ne suis pas là pour défendre le geste mesquin de la personne en question. Regardez juste ce que vous faites avant de condamner ce genre de « lâcheté ».

  11. azoul falawen mara ayeythma . pour les gens qui se disent croyant et parle tout le temps de la religion.le bon dieu vous a donné une langue qui est le kabyle ok et vous niez cette langue pour une autre demain quand vous mourrez le bon dieu vous posera cette question qu’est ce que tu as fait du kabyle que je t’es donner? pour moi je comprend une chose vous n’etes pas content de la langue que le bon dieu vous a donner .en francais on appelle sa du travestisme. vive le kabyle que le bon dieu ma donné .merci ayagelidh hamdhaghk chakraghk. vive le gpk,mak.jrk.mon peuple,et ma chere PATRIE LA KABYLIE. thadhoukli,thadhoukli,thadhoukli,thadhoukli .thanmirth sa goul mara.kimeth iglehna.

  12. monsieur aaqa ici il sagit du contexte du pourquoi maintenant si ce n’est a cause du 20 avril,soyez en moins honnete avec vous meme,au lieu dessayer de détourner le sujer

  13. il est vraiment temps que les kabyles mettent de côté les questions religieuses. Pour les arabo-islamique , la religion n’est qu’une idéologie de combat pour coloniser et asservir les peuples. La religion est d’ordre du privé. Mettons là de côté SVP. Ce que je sais c’est qu’un kabyle qui défends sincèrement sa patrie la Kabylie et sa langue et sa culture ne doit pas s’afficher au côté de ceux qui les colonisent pour dévier la population de son objectif principal qui est la commémoration du 20 avril . La religion est bel et bien le cheval de troie pour perturber les préparatifs du 20 avril.
    j’habite à 200 km de tizi ouzou, mais dés le 19 je serai à tizi pour ma patrie, pour la kabylie pour mes enfants.

  14. Donc il serait maintenant mal vu de de traduire qlq poesie arabe ancienne vers tamazight?
    Donc il serait maintenant mal vu de participer a une conference sur la dimension spirituelle dans le patrimoine amazigh?

    Donc il serait maintenant mal vu de parler, etudier l’Arabe classique?

    haw haw haw…

    • Tout action qui va dans le sens de la perpétuation de l’arabisation est à bannir. Il en va autrement le jour où la Kabylie accèdera à son indépendance, à ce moment là chacun est libre de faire s’il le souhaite l’apologie de la culture arabo musulmane. Aujourd’hui l’heure est à la mobilisation pour l’identité Kabyle et comme chacun sait la langue arabe et synonyme de négation de notre langue maternelle, je dis bien à l’heure actuelle.

  15. La religion est la cause principale de notre depersonalisation et dekabylisation
    et de de culturalisation et d’alienation pour nous IL faut combat tre la cause d’un phenomena et non la conseqence

  16. Ne vous inquiétez pas le pouvoir arabo-integriste ne lésinera pas sur les moyens même en periode de disette pour arriver à ses fins en rachetant les kds . Cette religion n’a jamais fait la promotion de la langue amazigh bien au contraire elle la supplante par la langue arabe. Donc de grâce garder votre foi dans votre sphère privée, la religion et la politique ne font pas bon ménage et arritez votre propagande fabulatrice d’une religion de paix et de tolérance , le prosélytisme est l’essence même de cette religion on vous laissera jamais tranquille si vous n’êtes pas comme eux.

  17. il convoite un poste après la sois disant officialisation de la langue amazigh
    les sous traitant du pouvoir sont toujours la au ditriiment de leurs kabylité
    honte a vous.

  18. Vous savez, la vie est excessivement difficile et le quotidien des citoyens est lourd à gérer. Le peuple vie dans une pauvreté qui me fait penser à l’Égypte. Les besoins fondamentaux de la pyramide de Maslow ne sont généralement pas satisfaits. Maslow détermine une hiérarchie des besoins : la satisfaction des besoins physiologiques doit précéder toute tentative de satisfaction des besoins de protection (sécurité) ; lesquels doivent être satisfaits avant les besoins d’amour (appartenance), qui précédent les besoins d’estime de soi (reconnaissance) ; au sommet de la pyramide se trouvent les besoins spirituels (dépassement). Comme le commun des citoyens, M. Tazaghart vit dans un milieu ou rien que de parler du développement de soi est perçut par la population comme égoïsme. Tous les spécialistes de la psychologie de l’environnement social savent que c’est le contexte qui impose un comportement et non un l’inverse. Ainsi, quand on vit dans un milieu pourri comme le nôtre, il ne faut pas se leurrer. Hier c’est Amara, Khalida, Takfarinas, etc. Aujourd’hui, c’est peut-être M. Tazaghart ou un autre et demain pourra être mon tour, je n’en sais rien. On ne peut rien garantir tellement le pays va mal. Cher nous, parler ou discuter de BESOINS DE RÉALISATION DE SOI est utopique. On dit bien chez nous en Kabylie «Amine ya talavane dhilmagath ourdhane» et je m’en excuse de l’expression un peu forte.

  19. a toi mhenna , il ya un seul islam, il ya pas comme vous dite l islam de nos encetre il ya un seul ,les meme sorate les meme ahadit depuis la nuit des temps l islm de la violence vous pouvez pas trempe les jents nous somme en 2016 il sufit de lir un peu ton qoran truffe de violence et de l apelle au meurtre , et le sex alez chich fait un peu de courage et lire quelque sorate et ahadit et la vie de votr mohamet apre revien fair ici sur se cite ta pub sur ton livre de geure.

  20. Chaque fois qu’on veut parler d’identité, des individus nous ressorte la carte de l’islam. Qu’est-ce que l’islam vient foutre dans la réhabilitation de notre identité si ce n’est pour brouiller les cartes! Les kabyles ne sont pas que des musulmans et ceux qui s’en offusquent sont généralement de faux dévots, des esprits formatés. Je défie quiconque de dire combien de musulmans pratiquants et d’arabisants travaillent pour la promotion de Tamazight. J’en connais personne. Alors comprenez une fois pour toute que l’islam n’est pas une identité et cessez de mélanger les genres.

  21. Ne mélangez pas la religion et identité que tu sois mus ou christ on s’en fou l’essentiel Taqvaylit avant tout. Je ne laisse pas les mus ni les christ abattent ma Kabylité pour moi TAQVAYLIT dépasse toutes les religions et toutes les sectes qu’elles quelles soit divine, matériel, rente argent moudjahidine les fils de chahid dans je suis l’un d’eux….Vive ceux qui militent pour TAQVAYLIT. TAQVAYLIT D-AVRID N TLELLI.

  22. Mas Mhenna ne nous parles pas d l’islam di lanaya-k nekni d leqvayel kan, a chacun de tes commentaire tu nous arroses de ton islam. Dans le passé j’ai eu à rencontrer un grand militant de la cause berbère et aussi officiel de l’ALN de 1954 à 62, il est vrais, il était lui aussi un musulman mais je ne l’ai jamais entendu dire qu’il est musulman ou qu’il pratiquais cette religion. Aujourd’hui si beaucoup de kabyles particulièrement les kabyles « éveillée » sur le identité, se sont éloignés de l’islam c’est la faute à l’intégrisme wahabite, salafiste et ajouter a cela 1962 à 1980 les années d’arabisation forcée par le régime algérien sous Ben Bella, Boumedienne et Chadli au insultes anti-kabyle dans les villes arabophones à l’endroit des kabyles ne s’exprimant mal ou peu « le créole des algeriens. Aujourd’hui on veut nous entu… ou n enc… comme e,n 1954/1962, 1963 avec le naïf Mohend Oulhadj etc

    • Azul a gma , je crois que Mhenna a tout a fait raison , il ne faut pas tomber dans le piège ,le pouvoir travail surement dans ce sens , le MAK ne réussira que s’il compose avec tous les Kabyles quelque soit leurs religions sans oublier les athées .

  23. Brahim est un intellectuel respecté et respectable et ce n’est pas avec l’invective et l’insulte que vous lui ferez de l’ombre.
    Vous avez repris une phrase récemment de la force de l’argument contre l’argument de la force, il serait sain de vous en inspirer.
    La dimension musulmane du peuple kabyle est incontestable.
    Un islam façonné par des siècles de tolérance, qui nous est propre.
    Une forme de laïcité que l’on ne trouve nullement ailleurs.
    Tant que vous opposerez le projet identitaire à la valeur intrinsèque qu’est l’islam, tous les efforts pour la création d’un état kabyle seront vains.
    Comme dirait Fellag, un poulet ne pourra se transformer en poisson.

    • Vous avez tout à fait raison Mhenna. L’islam, comme toutes les religion d’ailleurs, structure la pensée et la spiritualité des humains. Par ce fait même, il est quelque chose de sérieux pour que les Kabyles la laisse aux autres. J’ajouterai une chose qui a une grande importance à mes yeux: le MAK ne doit pas trop se focaliser sur ce qu’on appelle les KDS. Dépenser autant d’énergie à disserter sur Ould Ali, Ouhayia, Benyounes… n’aura aucun effet sur l’émancipation du peuple kabyle. J’imagine que le pouvoir se frotte les mains en constatant que les Kabyles passent leur temps à se chamailler au lieu d’ouvrir les débats sérieux: économie, santé, agriculture, éducation, culture…
      Mes salutations.

      • L’islam n’a pas d’avenir en Kabylie. Il lui a ete impose, et toujours ete un instrument pour l’asservir et la denaturer. Les kabyles s’en rendent compte de plus en plus. Et je ne suis pas du MAK.

        • Je veux bien te croire mais la réalité est tout autre. Plutôt que de mener une guerre contre une religion (et donc contre les gens qui croient à cette religion), il serait plus réaliste d’œuvrer pour le bien de la nation kabyle avec réalisme et abnégation.

    • azoul mhenna la religion c’est personnelle,c’est intime meme,c’est entre toi et ton bon dieu . ce n’est pas une affaire d’un groupe ou d’un peuple ok. le plus important dans la sphere public c’est le RESPECT ok .et pour ton fellag ce n’est pas vraiment un bon exemple je m’excuse mais on dit sur un inculte bédouin qu’il ne pourra jamais changé en bien il est plombé a vie comme on ne pourra jamais faire d’un ANE un CHEVAL de COURSE. thanmirth.

  24. faut pas tirer sur l ambulance ce monsieur a fait et peut faire beaucoup de bien a Thamazigheth , il faut pas tirer a vue d’œil il faut chercher a savoir ou il veut aller si c’est contre la Kabylie la il faut le raisonner sinon il n’est plus des nôtres. SALUTATIONS

  25. Rien ni personne n’est au dessus de la Kabylie. Des personnalités beaucoup plus « auréolées », qui se sont cru autorisées à applaudir le pouvoir mafieux et assassin, se sont retrouvés en fin de compte diminués au yeux des Kabyles et contraint en justifications alambiquées sur leurs actes. Des artistes au firmament, qui s’étaient fourvoyés avec la ministre de la culture algérienne pour appeler à voter, ont été réduits finalement à faire leur méa culpa à travers des vidéos sur internet. D’autres ont cru à tort que leur engagement historique en faveur de Tamazight les protégerait contre un acte aussi déshonorant que l’attribution au raciste anti-Kabyle Benbella du titre de docteur honoris causa de l’université Kabyle, ils ont obtenu pour eux-même le mépris si mérité de la part des Kabyles, ils se sont souillés à jamais.

    D’ailleurs ceux qui croient trouver leur compte auprès de l’administration (haut comité, maison de la culture,…) du pouvoir mafieux seront un jour ou l’autre « remerciés » comme des serpillières par ce lui-ci. Les Kabyles ont le devoir moral de dénoncer tout acte qui porte atteinte à l’Honneur de la Kabylie.

    Il y a des jeunes Kabyles qui avec leurs thèses, leurs titres et surtout leurs travaux scientifiques en cours éclipseront les « intellectuels » finissants et grabataires. Les ressources saines de la Kabylie se renouvelleront de façon infinie. Il y aura d’autres Ferhat (à qui je souhaite longue vie) et d’autres Matoub. Quant aux partisans de « Tamazight langue officielle » mais « contre l’indépendance de la Kabylie », ils sont en décalage avec le Peuple Kabyle, ils pourront encore le leurrer pour un moment mais les Kabyles finiront par comprendre que les faux slogans « Tamazight, Tamazight » ne sont criés par ces hypocrites à gorge déployée que pour tenter de couvrir le slogan légitime « indépendance pour la Kabylie ».

  26. Qaren as « win iccan icca nagh tarvuth tekess »! Il est temps de profiter des derniers sous qui restent encore dans la caisse avant la ruine nationale. Tamazight après.

  27. Le recrutement des KDS est toujours ouvert malgré la crise! la venue du MAK à fait l’inflation dans le milieu des KDS sont devenus plus chère et son quotés même très chers en bourse d’Alger. la honte remplace la dignité. Je trouve tous ça normal pourquoi? Par se que le MAK va bientôt fermer ce recrutement. Ceux qui utilisent TAQVAYLIT comme fond de commerce ils doivent déposer leurs dossier de KDS le plutôt possible pour travailler dans la prochaine institution qui sera créée par le pouvoir une soit disant académie pour « arabeser »! Tamazight. Allez les KDS bosculer!

    • Azul,
      avant de juger une personne qui a apporter un plus a la langue et la culture Kabyle, il faudrait bien voir ce vous vous avez apporter à cette langue!!!
      l’insulte est facile chez nous

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici