Le fils d’Ali Mecili descend en flamme Bouteflika dans une chanson

0

PARIS (Tamurt) – Aylane Mecili, le fils de l’opposant au régime d’Alger, Ali Mecili, assassiné par les services secrets algériens à Paris le 07 avril 1987, a consacré une très belle chanson dans laquelle il dénonce le dictateur d’Alger Bouteflika.

Chanteur de style RAP,  le jeune Mecili a descendu en flamme Bouteflika à qui il reproche d’avoir dilapidé  les richesses des algériens et a livré le peuple à la pauvreté. Il n’a pas n’en plus ménagé les autorités françaises pour leur hypocrisie pour leur soutient indéfectible à Bouteflika.  Avec une rage et une énergie d’un jeune outré et indigné, le jeune chanteur Mecili  a livré haut et fort ses sentiments les plus profonds.

Sa chanson fait le buzz depuis plusieurs jours. Très partagée, la vidéo de Mecili dont il dénonce Bouteflika et aussi commenté par les jeunes algériens. Le jeune Mecili qui vit à Paris reproche à Bouteflika de « marcher sur les lingots d’or et de ne servir que son clan et son village ». Les mots sont durs et reflètent aussi ce que pensent tous les Algériens. Ces derniers, plus particulièrement à l’étranger, se sentent humiliés d’être dirigé  par un handicapé sur une chaise roulante qui n’arrive même pas à s’exprimer. Heureux Ali Mecili qui n’a rien vu.

Lounès B News

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici