Majda El-Roumi , «Je chante pour l’Algérie» Quand l’hypocrisie se joint à la cupidité !

0

CONSTANTINE (Tamurt) – Invitée dans le cadre de « Constantine, capitale arabe », la chanteuse libanaise Majida El-Roumi s’est diluée dans des interviews panégyriques à l’égard de l’Algérie, une vache laitière.

Majida El-Roumi
Majida El-Roumi

Elle estime que « l’Algérie est un beau pays qu’elle a visité auparavant en 1997, en période difficile. Aujourd’hui, je l’ai trouvé en paix avec sa beauté, ses plaines vertes et ses belles montagnes. Ce pays retrouve sa paix, sa liberté et son peuple accueillant et merveilleux» déclare-t-elle à un quotidien francophone algérien. Ce discours pompeux et apologétique n’est motivé que par l’appât du gain, car cette starlette libanaise avait déjà empoché une enveloppe de  trois milliards lors de son dernier passage en Algérie, alors que pour ce passage à Constantine ne sera nullement pas gratuit, loin de venir pour les beaux yeux des Algériens. Un chèque de 7 milliards lui est promis par le gouvernement algérien, appliquant ainsi à la lettre sa politique de « Takachouf », mais dans le sens inverse.

Cette chanteuse libanaise se permet de dire qu’elle se bat pour la paix, mais apparemment en version cachet pleine à ras bord. Un chanteur digne de ce nom ne court pas derrière les chèques comme ce fut le cas de cette chanteuse cupide et n’ayant d’yeux que pour l’argent. Chanter pour la paix ne rime pas avec l’appât du gain au moment que ces compatriotes meurent de faim.

Amnay News

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici