A l’occasion du 20 avril, les écoles de la Kabylie paralysées

1
KABYIE (Tamurt) – C’est devenu une véritable tradition. Le 20  avril de chaque année, toutes les écoles de la Kabylie ainsi que les universités observent un arrêt de cours d’une journée en attendant que l’Etat kabyle soient instauré afin que le 20 avril et Yennayer soient décrétés officiellement journées chômées et payées par le gouvernement de Kabylie.
D’ailleurs, actuellement, même durant la journée de Yennayer, les élèves et les étudiants désertent les bancs des salles de classe et des amphithéâtres car il s’agit d’une journée symbolique qui reflète la profondeur de l’histoire des amazighen. Il s’agit là de l’une des spécificités des kabyles qui font de l’indépendance de la Kabylie une nécessité absolue. Le 20 avril de cette année donc, qu’il s’agisse des écoles primaires, des collèges ou des lycées, le même constat à est à faire.
Aucune école n’a ouvert ses portes en cette journée symbolique alors que dans le reste de l’Algérie, c’est plutôt le 16 avril qui est fêtée en guise d’hommage à l’islamiste Abdelhamid Ibn Badis qui a écrit le célèbre poème qui exclut l’amazighité et qui n’évoque que l’arabe et l’islam comme repères identitaires de l’Algérie. Un poème que le pouvoir Algérie utilise à satiété pour endoctriner le peuple et pour justifier l’exclusion de tamazight sous toutes ses formes.
Cette année d’ailleurs, le pouvoir algérien a tenté par tous les moyens de dévoyer l’anniversaire identitaire du 20 avril en faisant exprès de tenter de noyer la célébration du printemps berbère dans la journée dite du savoir; fêtée par les arabo-islamistes algériens le 16 avril, notamment en organisant un colloque sous le thème bizarre de tamazight en islam. Heureusement le MAK a réussi à montrer le véritable visage de la Kabylie le 20 avril dernier  grâce aux marches gigantesques de Tizi-Ouzou, Bougie et Tuβirets.
Lyès Medrati

1 COMMENTAIRE

  1. Chers internautes vous avez vu le marée humaine drainée par ll’appel du RCD pour la marche du 20 avril 2016 a oran ou a annaba ..je ne e souviens plus ou? Merci aux internautes de me préciser dans quelle ville Algérienne ça s’est passé?

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici