Commune rurale de Boudjima : la bibliothèque communale baptisée au nom de Mohia

2

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La bibliothèque communale de Boudjima est désormais baptisée au nom du défunt dramaturge Mohia. La cérémonie baptismale a eu lieu aujourd’hui même à l’occasion de l’ouverture du salon du livre et du savoir dans troisième édition, manifestation scientifique et culturelle programmée pour trois jours.

C’est également sous le thème « Mohia s’invite à Boudjima » que cette 3ème édition du salon du livre à laquelle de nombreux universitaires et chercheurs ont répondu « présents » pour la tenue d’une série de conférences sur des sujets ayant trait à la vie et l’œuvre du célèbre dramaturge et les poèmes et représentations théâtrales d’expression amazighe.

Saïd Tissegouine

2 COMMENTAIRES

  1. Azul

    Mohia, Matoub, Harun, Djahnine et tant d’autres , nos saints de courage, nos prophètes de liberté, chaque coin de la terre kabyle doit être baptiser de leurs noms.
    Je pense qu’il est temps aujourd’hui de donner le nom d’Ahmed Mammeri au « CEM emir abdelkader » d’Amizour.
    Prof d’éducation physique dans ce CEM, ce valeureux militant qui nous a quitté en juin 2005 et qu’en avril 2001 nous a donné la vrai valeur du kabyle ni plier, ni rompre, plutôt la mort que le déshonneur.

  2. bravo citoyens c’est ce genre d’initiative qui donne du baume au cœur , et de l’optimisme pour l’avenir le travail et le savoir est la seule richesse des kabyles, sinon gaz et pétrole pour les feignants

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici