Des lycéens kabyles rejettent le drapeau algérien

11

KABYLIE (Tamurt) – En 2001 c’était des lycéens qui ont déclenché une vraie révolution contre le régime en place. 15 ans après, les petits enfants de cette époque se sont opposés encore en 2016 contre le régime algérien pour s’aligner sur le combat du MAK.

A Larvaa Nath Irathen, à Ath Douala, à Iwadhiuen, et certainement ailleurs, des lycéens kabyles ont refusé de saluer le drapeau algérien, pour la simple raison il n’est celui de leur pays.Une réaction tout à fait logique relève de l’esprit de nationalisme kabyle. Certains ont même remplacé le drapeau algérien de certains établissements scolaires en Kabylie par un drapeau kabyle.

Les faits sont inédits. La presse algérienne a  propagé ces actes et les rédacteurs de comptes rendus se sont indignés de ce qu’ils ont qualifié de sacrilège. «  On a hissé notre propre drapeau et on a retiré celui d’une puissance coloniale. On n’a pas brûlé ni déchiré le drapeau algérien par respect au peuple de ce pays voisin. Les algériens doivent nous comprendre. Eux aussi ne pourront jamais saluer le drapeau kabyle car il n’est pas celui de leur pays », a expliqué un jeune lycéen d’Ath Douala. Son avis est partagé par nombreux de ces camarades.

Que peuvent répondre les journalistes qui ont diabolisé cet acte dans leurs articles de presse ? Rien. L’acte est argumenté et justifié par des jeunes lycéens avec une maturité qui fait défaut pour ces journalistes d’abords puis pour ce régime qui ne sait plus sur quel pied danser.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici