Le journal électronique TSA sur les traces d’Echourouk et d’Ennahar

10

ALGERIE (Tamurt) – La concurrence des patrons des journaux algériens pour plaire au pouvoir colonial s’est accentuée en cette période des vaches maigres. Dénigrer le MAK est le chemin le plus court pour certains journalistes, surtout après les craintes exprimées par Sellal devant la montée en flèche du MAK.

C’est le cas du journal électronique TSA, de droits français, qui a ouvert ses bureaux à Alger sans aucune autorisation et sans jamais être inquiété (sic). Ce journal, dans une analyse sans tête ni queue, a répété exactement ce que le premier ministre algérien a exprimé sur le MAK. Pour ce journal le MAK est une minorité mais, paradoxalement, constitue un danger pour la nation algérienne ! On ne peut déduire de cette analyse que le suivisme journalistique lorsque se conjugue avec obéissance aveugle aux ordres des maîtres pourra déboucher sur quelques miettes de publicité sur le dos du peuple Kabyle.

Pas plus que cela. Et peut être Sellal demandera à aux concessionnaires de la marque automobile Toyota en Algérie  et au patron d’un opérateur téléphonique de jeter un petit os à TSA, sachant que l’article concernant le dénigrement du MAK publié la veille du 20 avril est signé par le frère du patron de ce journal ? Désormais ce journal qui s’attaque gratuitement au MAK complète la tâche de leurs semblables d’Enahar et d’Echourouk. Le journal du Nezzar, Algérie-patriotique, a donc un concurrent de taille. La presse algérienne se déchaîne sur le MAK, ce qui renforce davantage la crédibilité de ce mouvement.

Lounès B

10 COMMENTAIRES

  1. Ce journal n’a pas que des analyses sans queue ni tête pire, il donne souvent de fausses informations à croire que c’est un collégien qui écrit.

  2. Ce n’est pas parce qu’un journaliste a dit que le MAK ne représente pas la Kabylie qu’il faut traiter tout le monde de traître à la solde des gouverneur. Je suis Kabyle et je ne suis pas d’accord avec les idées du MAK, Je respecte Ferhat, il a un long parcours, c’est un être humain lui aussi et il s’est trompé sur pas mal de chose.

    Je sais qu’à force de réprimer les revendications légitimes des citoyens, les rangs des nationalistes et des séparatiste grossirons d’avantage, il faut regarder ce qui se passe ailleurs pour comprendre un peu.

  3. boycotter ce journal qui na rien de journal juste un porte voix de l’arabo islamique et du régime colonial d’alger moi je n’ouvre même pas leurs site cest une affaire de dignité et d’honneur pour nous..

  4. Y a pire , notamment le site algeriepatriotique qui ne rate aucune ocasion pour denegré le MAK et les kabyle elle bloque même les commentaire des gens qui sont pour ( vous pouvez faire le teste) . Il es temps de sensibilisé nos patriote kabyle sur les dangers de ces site poubelles . Sabs site encore la page facebook de bejaiainfo ( un vrai danger pour les bougiotes) se site est pro wali, promaire de bougie et pro gouvernement , donc la méfiance est de mise.

  5. gloire aux filles et fils des montagnes kabyle ,aux collines oubliées ,aux plaines,et plateaux abreuvés de sang de nos valeureux guerriers numides et martyres pour thamazgha libre ,massinissa jugerthin ,lalla n’ssumer ,et Amirouche se réveillent en vous ,le chemin n’est pas long et la liberté et au bout .
    c’est nous l’avenir ,c’est nous le soleil .
    aboyer, aboyer tsa ,que peuvent les chiens sans noms devant, des lions de race africaine.

  6. Plus grave encore la chaîne dite « EL-MAGHARIBIA » basée à Londres propriété du fils de ABASSI-MADANI soutenue financièrement par l’Arabie Saoudite et le Qatar, à diffusé hier une émission en direct sur le M.A.K. et le printemps amazigh, des insultes ont été proférées par un certain OUBETROUNE à l’égard de Mass FERHAT MEHENNI.

    Le MAK France doit engager une procédure judiciaire contre cette chaîne et le personne de ce renégat de OUBETROUNE qui apparemment vit au CANADA. Tanemirt.

  7. Oui, une course à l’échalote! ! De qui de ces serpillières raflera la première place dans le dénigrement, la désinformation, l’intox, l’insulte et la discreditation du MAK pour aller dans le sens du ministère de la propagande du pouvoir mafieux. Ils brassent beaucoup d’air d’ailleurs. Comme aussi les journalistes de la télévision âne – gerienne qui récitent leur feuille de route au contenu vide mise en place par le pouvoir et s’ils ont le malheur d ‘ oublié FAKHAMETHE ra-isse ils sont mis à pied.

    • C’est leurs faire beaucoup d’honneur que d’appeler ces distilleurs de ragots de souks des journalistes!!! Ils ne sont que la voix de leurs maîtres!!!… Des torchons pour ne pas dire des PQ!!….

  8. Normal! Il ne faut pas s’attendre à ce que les journaux algériens fassent l’apologie du MAK même s’ils admettent la justesse de son combat et sa popularité. Dans toutes les images qu’ils ont publié, ils ont évité systématiquement de montrer le drapeau kabyle et je suis certain qu’ils l’ont fait de leur propre gré pour ne pas déplaire à Sellal et consorts. Cela s’appelle de l’auto-censure. Dire ensuite qu’ils se battent pour la liberté de la presse! Il reste toutefois à toujours saluer le courage du MATIN qui n’a jamais renié son engagement.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici