Abderzak Mokri : « On ne veut ni de tamazight ni de français dans nos écoles »

38
Aberrazak Mokri
Aberrazak Mokri

ALGERIE (Tamurt) – Le président  du MSP, le parti  islamiste le plus raciste envers les Kabyles, a tiré à boulet rouge contre le pouvoir algérien pour avoir officialisé la langue tamazight. Pour lui «  c’est une grave atteinte à l’unité nationale et à la religion musulmane ». 

Fidèle aux discours racistes et de haine, le numéro un du MSP a fait savoir aux journalistes algériens que «  le peuple algérien ne veut ni de la langue tamazight ni de la langue française dans les écoles ». Y-a-t-il un avenir commun pour la Kabylie avec ces gens ? Certainement pas. Ces déclarations sont reprises le plus normalement du monde par la presse de ce pays. Aucun n’a crié au scandale devant ces aveux du racisme. Ni El Hadi, ni Sellal ni aucun autre ministre.

Le racisme envers les Kabyles est ordinaire, alors que lorsqu’un Kabyle demande ses droits on le taxe de renégat. Les déclarations de ce Mokri, qui est aussi l’avis de la majorité des algériens,  sont en effet un appel à la séparation entre Kabyle est Algérien.  Puisque ce Mokri ne veut pas de tamazight pourquoi ils veulent alors maintenir la Kabylie dans une Algérie qui ne veut pas d’elle ? Le paradoxe est entier. Au fait, les déclarations de ce Mokri sur le rejet total de ce qui amazighe donneront peu être à réfléchir à certains Kabyles qui pensent à une Algérie unie et indivisible.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici