Il a fait l’impasse sur la marche grandiose du MAK: Le journal LIBERTE comme EL MOUDJAHID en 1980

16

ALGERIE (Tamurt) – Le journal Liberté dont, il serait inutile de rappeler la devise ici puisqu’il ne s’agit vraisemblablement que d’un slogan creux,  a fait l’impasse sur l’événement majeur du 20 avril de cette année, à savoir la marche spectaculaire du MAK à Tizi-Wezzu.

Pire encore, si seulement ce journal qui se revendique du courant démocratique, a même excellé dans la désinformation rappelant l’attitude similaire adoptée par le journal du parti unique, El Moudjahid en 1980. El Moudjahid, pour rappel, avait fait de même lors des événements d’avril 80 et voilà que trente six ans plus tard, Liberté est sur les traces de son frère ainé El Moudjahid. D’abord, cette une trompeuse. Ainsi, selon Liberté, dont le taux d’invendus a dépassé les 70 % ces deux dernières années, la Kabylie a été au rendez-vous du 20 avril. Et là il s’agit d’une réalité sauf que l’information est incomplète.

Liberté ne dit pas que c’est à l’appel du MAK que ces dizaines de milliers de citoyennes et de citoyens sont venus marquer cette journée pour revendiquer l’indépendance de la Kabylie. Pire encore, Liberté pousse son professionnalisme à la manière d’El Moudjahid en attribuant tous les honneurs de ce rendez-vous avec le 20 avril, tenez-vous bien au RCD (Rassemblement pour la culture et la démocratie). Alors que ce parti, qui a soutenu Bouteflika en 1999 le même jour où Abdelaziz Bouteflika avait traité les kabyles de nain, n’a réussi qu’à rassembler que 500 personnes mercredi dernier.

Liberté aurait-il pu titrer que la Kabylie était au rendez-vous du 20 avril s’il n’ y avait que la marche du RCD et point de marche du MAK ? Et plus pire encore (même si ça ne se dit pas en langue française), Liberté a fait un raccourci ridicule en tentant de réduire à la marche du MAK à juste une manifestation d’étudiants. A aucun moment, le journal ne parle du fait que la réussite impressionnante de l’avis même de nombreux citoyens qui ne sont ni militants ni sympathisants du MAK et même de certains journaux-papier et journaux électroniques, connus pour être proches du pouvoir. Mais liberté a tout l’air de faire parti du scénario fomenté par le pouvoir en collaboration avec le RCD pour tenter de noyer la marche du MAK de ce 20 avril 2016.

Heureusement que d’autres journaux et surtout les médias électroniques ont être plus fidèle à la réalité. Et les enregistrements audiovisuels sont sur youtube pour montrer à quel point le mensonge ne tue pas même quand il provient d’un journal dont le propriétaire est un kabyle et le directeur général est un kabyle et jusqu’à un passé récent le lectorat était majoritairement constitué de kabyles. Quand la désinformation provenait d’Ennahar ou d’Echourouk, il n’ y a avait pas de quoi s’étonner. Quand elle est l’œuvre de Liberté, surtout que le RCD est impliqué, il y a lieu de se poser pour qui roule ce quotidien en lequel les kabyles avaient beaucoup cru à un certain moment.

Lyes Medrati

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici