Cmini : Tijunan célèbre le 36e anniversaire du printemps berbère

1
Tijunan célèbre le 36e anniversaire du printemps berbère

CMNI (Tamurt) – Le cœur de la Kabylie a vibré encore une fois en célébrant le 36e anniversaire du printemps berbère d’avril 1980 et du 15e anniversaire du printemps noir 2001. L’association « Azaghar n tadart Tjunan » à Cmini a vu grand en concoctant un programme d’activités riche et varié pour la journée du vendredi 22 avril.

Une invité de marque et non des moindres, Kamira Nait Sid, Présidente du congrès mondial amazigh (CMA) a tenu à être présente pour animer une conférence sur la thématique du combat du CMA pour les droits des peuples Amazighs au niveau international. Le travail de concert entre l’association Azaghar et le forum de solidarité euro-méditerranéenne (FORSEM) pour célébrer cette journée du 20 avril, en dépit du nenni des autorités locales d’accorder une autorisation d’organiser cette journée dans l’enceinte de l’école primaire du village éponyme, est le fruit d’une étroite collaboration entre les deux associations œuvrant pour la promotion de l’Amazighité.

En effet, la conférence s’est déroulée dans le stade du village Tijunan en présence de tous les villageois, venus en masse pour assister à la conférence de Mme Nait Sid. Avec un verbe incisif et une franchise sans détour, la conférencière a descendu en flammes le régime algérien, qualifié de dictateur et d’oppresseur. « L’Algérie officielle s’érige en nation arabe et musulmane. La crise multidimensionnelle que vivent les Kabyles en particulier et les autres amazighs en général  dépasse tout entendement. La femme est la première victime de cette politique baathiste. Les textes de loi du code de la famille sont discriminatoires et considèrent la femme algérienne mineure à vie, consacre la polygamie, dans tous les droits à l’homme pour répudier sa femme, etc. L’officialisation de Tamazight n’est qu’un écran de fumée pour barrer la route devant le MAK. L’école algérienne enseigne Tamazight mains n’enseigne pas en Tamazight. C’est là où le bât blesse ! », Déclare Kamira Nait Sid.

 Des chanteurs Chelhis du Maroc ont fait le déplacement pour partager avec leurs frères Kabyles des morceaux de musique joliment interprétés. Muha Tawargit et Amnay Abdellah, deux jeunes chanteurs Chelhis ont déclaré à la foule que l’Afrique du Nord est Amazigh et ne peut aucunement être annexée à l’Arabie. Les deux chanteurs ont animé un gala artistique dans la soirée du vendredi.

Amnay pour Tamurt 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici