Emprunt obligataire en Algérie, les islamistes se rebiffent contre cette opération « prohibée » par la charia

5
emprunt islam

ALGERIE (Tamurt) – Décidément, les islamistes en Algérie jouissent d’une impunité qui frise l’insulte. Ils se mêlent de tout et de rien, osant lancer des fatwas au moindre sujet. La dernière sortie de ces islamo-conservateurs concerne l’emprunt obligataire, devenu un sujet de polémique.

Se référant aux versets coraniques, les personnalités politiques d’obédience islamistes investissent le champ politique, par effraction, considérant ainsi que l’emprunt obligataire comme un pêché. Et pour cause, le taux d’usure est perçu comme une violation des lois de la charia interdisant ce mode d’opération. HMS, Ennahda, El Islah ont saisi cette occasion pour verser leur invective sur cette opération économique, sujette à une polémique sans précédent.

Mais le comble de l’ironie est que le gouvernement algérien s’emmêle les pinceaux avec des islamistes avides du pouvoir, à l’image de leurs collaborateurs dudit pouvoir d’Alger.  Pratiquement, le discours religieux a tellement envahi les domaines tous azimuts que nul ne peut échapper aux harangues et aux fulminations des prédicateurs de la « mauvaise parole ».  Les discours canoniques, relayés par les tubes cathodiques, sont devenus monnaie courante dans une Algérie marchant à tâtons.

 Amnay

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici