EATIT de Draa Ben Khedda : L’audition des 25 travailleurs par le procureur est reportée au 5 de ce mois

0
usine textiles DBK

Tizi-Ouzou (Tamurt) – L’audition des 25 travailleurs de l’EATIT de Draa Ben Khedda  par le procureur de la république de Tizi-Ouzou, où figurent cinq femmes, prévue pour la journée de jeudi dernier, a été reportée pour le 5 du mois de Mai. Il est utile de souligner que cette audition n’est que la suite logique du dépôt de plainte contre ces mis en cause par le directeur de l’entreprise textile de Draa Ben Khedda, Ramdane Illoul. Les personnes ciblées par la plainte sont accusées par le plaignant d’incitation à la grève sans raison valable.

Parallèlement à ce volet portant dépôt de plainte, des événements nouveaux sont apparus dans le monde textile de Draa Ben Khedda. Le premier : le blocage du compte des œuvres sociales de l’entreprise lequel a été ordonné par la direction générale de l’EATIT et ce suite aux  bruits ayant circulé avec insistance sur une gestion et des manœuvres financières douteuses. Le second : l’arrivée d’une commission d’enquête ordonnée par la même instance dirigeante (direction générale de l’EATIT) dont la mission consiste à relever et dévoiler les infractions qu’auraient commises les gestionnaires des œuvres sociales de cette entreprise.

Tout porte à croire que les hauts dirigeants de l’EATIT ne comptent pas laisser passer sans sanction ce fait ayant consisté à commercialiser au sein même de l’entreprise des produits largement plus couteux que dans les commerces ordinaires.  Et en attendant que la lumière soit faite sur cette gestion des œuvres sociales de l’entreprise et que la justice se prononce sur le cas des 25 travailleurs ciblés par la plainte du directeur, la grève des 650 ouvriers se poursuit.

Le comble est que le mandat légal de la section syndicale tant décriée par les travailleurs a expiré depuis un an. Et contre toute réglementation en vigueur, les syndicalistes ont décidé de faire prolonger d’un an leur mandat. Cette violation de la réglementation n’a pas laissé indifférente la direction générale de l’EATIT laquelle a demandé au directeur du complexe de Draa Ben Khedda d’annuler toute décision prise par « les ex-délégués du personnel (gestionnaires des œuvres sociales) en attendant l’élection d’un nouvel organe représentatif et l’achèvement de l’audit. (…). » La grande question que se posent bien des observateurs est de connaître avec exactitude le préjudice porté à l’entreprise textile de Draa Ben Khedda et au nombre de travailleurs auxquels est causé le tort.

Saïd Tissegouine

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici