Le parti des travailleurs célèbre le 1er mai par une marche de protestation

1
Marche de protestation du parti des travailleurs 1er mai 2016

BOUGIE (Tamurt) – Pour célébrer la journée internationale du travail, le parti socialiste des travailleurs a organisé, aujourd’hui, dimanche 1er mai, à Bougie, une marche à partir du théâtre régional de la haute ville jusqu’à la maison de la culture Taos Amrouche, située à l’autre bout de la ville. 

En optant pour cette manière de célébrer une fête, les dirigeants du PST veulent rappeler au pouvoir colonialiste d’Alger que si ce dernier n’est confronté à aucun problème socio-économique, ce n’est pas le cas du simple travailleur.

D’ailleurs les principaux slogans retenus pour marquer cette journée ont trait au rejet de la précarité de l’emploi par ce système de contrats à durée déterminée. Le parti a tenu à souligner qu’il se solidarise avec les enseignants contractuels qui ont mené un long combat pour exiger leur intégration sans aucune condition. Ce à quoi le régime a répondu par l’obligation faite à ces derniers de participer aux examens au même titre que tous les autres postulants.

Ce n’est pas aux enseignants, est-il souligné dans la déclaration de la direction nationale du parti, de payer l’impasse des politiques libérales qui ont détruit les instituts de formation des enseignants, bloqué les recrutements et généralisé les déficits et la précarité. C’est aux pouvoirs publics de légiférer pour résoudre ces problèmes lorsque les textes en vigueur, notamment ceux de la fonction publique, nous enfoncent dans de telles aberrations.

Par leur mobilisation et leur longue marche, entamée depuis Bougie le 27 mars 2016,  les enseignants contractuels ont remis à l’ordre du jour la question de la précarité de l’emploi dans tous les secteurs.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici