Pour avoir « offensé » le président algérien, un jeune internaute appelé à comparaitre devant la justice

1

ALGERIE (Tamurt) – En cette date symbolique de la liberté de la presse, le régime jupitérien algérien vient de piétiner encore une fois pour ne pas dire pour la énième fois les principes fondamentaux de cette liberté d’expression.

internaute
internaute

 En effet, pour avoir publié des photos sur les réseaux sociaux du président algérien, Abdelaziz Bouteflika, un jeune de la wilaya de Médéa, Mansour H, a été convoqué par la justice pour avoir porté atteinte à la personne du président selon l’appréciation de cette « justice  de l’injustice ».

Le procès du jeune en question est programmé pour le 12 mai prochain. Les atteintes à la liberté d’expression sont légion en Algérie, où la loi du Talion est érigée comme une réponse cinglante à toute personne osant « dire du mal » du régime en place.

Amnay News

1 COMMENTAIRE

  1. Quand tous les Algériens seront appelés à comparaitre devant la justice, ils se réveilleront pour chasser ce régime.
    Nous ne rêvons pas, c’est peine perdue. Le sommeil du peuple Algérien est profond, voir comateux et stationnaire.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici