Présidentielles algériennes de 2019 : Ouyahia barre le chemin à Sellal

3
sellal
sellal

ALGERIE (Tamurt) – En mobilisant son poulain, en l’occurrence Belkacem Mellah, pour faire barrage à Ahmed Ouyahia dans la perspective de la présidentielle de 2019, Abdelmalek Sellal a subi un revers. C’est même un grand revers. Car, c’est le contraire qui s’est produit jusqu’à maintenant. Autrement dit, c’est Ouyahia qui barre le chemin à Sellal pour le grand rendez-vous d’avril 2019.

Et comment ! L’homme chargé d’offrir sur un plateau d’argent « la voie libre et les voix du RND » à l’actuel Premier ministre algérien pour le fauteuil d’El Mouradia, a été « écrasé » par Ahmed Ouyahia dans la course pour le poste de secrétaire général du RND. Seulement 21 voix en faveur du poulain d’Abdelmalek Sellal et 1513 voix en faveur d’Ahmed Ouyahia. C’est une cuisante défaite d’Abdelmalek Sellal – car c’est lui le vrai rival d’Ahmed Ouyahia selon bien des indiscrétions en provenance du RND – lors de la première bataille engagée laquelle a eu lieu jeudi dernier à l’hôtel El Aurassi (Alger). A l’issue de ce congrès extraordinaire où il était question d’élire le secrétaire général du parti, le vote des congressistes a été traduit par bulletin secret. A présent donc, en sa qualité de premier responsable de parti, Ahmed Ouyahia jouit d’ores et déjà du statut d’homme présidentiable. Ce qui n’est pas encore le cas d’Abdelmalek Sellal qui non seulement n’est pas encore plébiscité à cet effet par son parti, le FLN, mais voit à présent ses chances de succéder à Abdelaziz Bouteflika diminuer grandement.

Le scepticisme de l’actuel premier ministre peut être considéré comme légitime dès lors qu’à peine la victoire d’Ahmed Ouyahia annoncé face à son rival dans la course à la tête du parti, voilà qu’il reçoit un message de félicitations du Président de la république. Le message de félicitations a été long, ce qui laisse aisément deviné que son rédacteur l’a préparé bien à l’avance. Et Abdelmalek Sellal, l’homme du système et qui connaît parfaitement les mœurs du système, doit sans doute connaître la signification de ce message de félicitations à l’endroit d’Ahmed Ouyahia et surtout le laps de temps très court mis de l’envoyeur à son destinataire.

Que peut faire à présent dans ce cas l’actuel Premier ministre dont sa convoitise pour le fauteuil d’El Mouradia n’est qu’un secret de Polichinelle ? Changer d’attitude envers Ahmed Ouyahia, c’est-à-dire lui faire les yeux doux dans l’espoir de le servir comme Premier ministre ? La main que tu ne peux mordre, embrasse-la, dit le vieux dicton. Ou peut être Si Abdelmalek a encore un tour dans son sac ? Trop tôt pour imposer une thèse définitive. Une chose est cependant sûre : Ahmed Ouyahia n’est pas homme à pardonner à ceux qui tentent de l’empêcher, légalement ou illégalement, d’atteindre ses objectifs.

Saïd Tissegouine

3 COMMENTAIRES

  1. Ouyahia est au pouvoir depuis les années 90. Avec un bilan plus catastrophique, tu meurs…Voilà, il veut devenir président pour parachever ce qui reste avec ses bases besognes…
    Bilan d’Ouyahia en 25 ans de pouvoir:
    Négociation avec le FIS; Infiltration du GIA, Crimes contre l’humanité ; Massacre de masse à Bentalha, Rais, Relizane et autres (la liste est longue) ; Négociation avec AIS; Assassinat des moines de Tibihirine ; Assassinat de Matoub Lounes; Disparition des milliers d’Algériens ; Liquidation des entreprises algériennes ; Emprisonnement des cadres Algériens ; Assassinats de plus de 128 jeunes Kabyles avec des balles réelles ; Etouffements du mouvement citoyen Kabyle des archs ; Répression sauvage des Kabyles à Alger pendant la marche de juin ; Imposition de la langue Arabe au détriment du Kabyle ; Adoption de la « réconciliation nationale » qui consacre l’impunité des crimes de plus de 250000 morts sans passer par la case Justice ; Étouffement de la liberté d’expression; Violation à plusieurs reprises de la constitution ; Mise en place de la presse aux ordres ; Mise en place de la justice aux ordres ; Mise en place de la justice de nuit ; Répression aveugle de toutes les marches et de tous les mouvements ; Asservissement de l’opposition ; Soutien et vassal d’un président handicapé et inapte à présider l’Algérie ; Bidouillage de la constitution en consacrant le peuple Kabyle comme des citoyens de seconde zone, supériorité de l’arabe sur l’amazighité, consécration de l’Algérie en tant que terre arabe et non amazigh.

  2. bonjour , et au secours . traditionnellement l,algerie est un pays anti rois et reines . alors comment se fait il que le qatar fait comme il veut chez nous ? il fait nous detruire la corniche djidjelienne pour investir un avenir stable a sa famille . comme tous les pays du moyen orient ils investissent partout dans le monde ; mais leurs peuples n,ont droit a rien . peut etre ce sultan et entre les mains des pirates et la bouche du lion . qui va venir chez avec notre mentalite , et cette psychose dans laquelle nous vivons . bonjour

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici