Rebrab candidat à la présidentielle de 2019?

23
Issad Rebrab

ALGÉRIE (Tamurt) – L’information n’est certes encore qu’au stade de la spéculation mais de nombreux indices plaident en sa faveur. En tout cas, en Algérie, il est de plus en plus question de la forte probabilité que l’homme d’affaires, Issad Rebrab, se présente à l’élection présidentielle de 2019.

Même certains médias se sont empressés à se saisir de cette information dont le premier écho a commencé par la déclaration faite par Rebrab lui-même à la chaîne de télévision berbère TV, lors de l’enterrement d’Arezki Idjerouidene, le regretté patron d’Aigle Azur. Même si l’occasion ne sied guère, Issad Rebrab a accepté volontiers de faillir à sa règle d’or de ne sortir de son silence en dehors des occasions officielles que très rarement.

Il s’est ainsi prêté au jeu des questions réponses pendant une dizaine de minutes devant le journaliste de BRTV et, cette fois-ci, Rebrab, d’habitude extrêmement modéré et peu prolixe, s’est montré virulent à l’égard du clan présidentiel. Ce dernier est accusé par Rebrab, qui pèse bien ses mots, de lui barrer la route car il ne fait pas partie de son clan. Ce qui laisse supposer que Rebrab appartiendrait à un tout autre clan.

Aussi,  Rebrab a ajouté que le clan de Bouteflika a peur qu’une personnalité qui aurait des ambitions importantes émergerait. Ce qui explique aussi le fait qu’une banale transaction commerciale du journal El Khabar devienne une grande affaire. Parmi les indices qui plaident aussi en faveur de la candidature de Rebrab pour 2019, c’est la sortie de Amar Saadani, secrétaire général du FLN, qui a déclaré samedi, en réponse aux déclarations d’Issad Rebrab, que « tous les algériens savent ce qui se passe, ils savent qui fait quoi et qui veut se présenter aux élections présidentielles… ».

Un journal algérien a même consacré sa une, la semaine écoulée, à la candidature probable de Rebrab. Une chose est en revanche sûre, la guerre de succession a bel et bien commencé en Algérie. La guerre froide qui déchire Ouyahia et Saadani montre qu’un consensus est loin d’être trouvé et il serait plausible que Rebrab appartienne à tout autre clan.  Rappelons que ce n’est pas la première fois que les observateurs prêtent à Rebrab, l’homme le plus riche d’Algérie,  des ambitions présidentielles. Mais c’est la première fois que Rebrab lui-même l’insinue en des termes à peine voilés selon certains analystes qui savent lire entre les lignes.

Tahar Khellaf

23 COMMENTAIRES

  1. Le rêve des algériens????… Je n’ai rien à foutre !… seul le rêve des kabyles dignes m’importe. Pourquoi diable pensez-vous qu’on va se préoccuper de vôtre pseudo état criminel des enfants kabyles hein???…

  2. Le régime en place n’arrive pas à organiser des élections législatives et va reproduire le même échec en ramenant des begarra et divers pilleurs et corrompus à l’APN. Ce même pouvoir s’extasie devant la venue d’un mouvement sans consistance politique dirigé par un individu insignifiant et inexpérimenté entouré par tous les vieux requins de la politique française qui l’ont faite pendant des décennies, et on appelle ça un renouvellement ! À vrai dire, quand on est incapable d’organiser des élections ou d’avoir un projet à part celui de ruiner le pays, il est plus facile de regarder ailleurs, vers leur vraie mère-patrie,

  3. azul
    D’ici 2019 la Kabylie sera indépendante et l’Ânegerie tomberas en ruine, alors du référence qu’il regarde a sa Kabylie c’est mieux car l’Ânegerie en ce moment se trouve au bout de la falaise,d’un moment a l’autre elle risque de tomber.
    Vive la Kabylie libre et indépendante .

  4. Dans une Kabylie libre, laïque et démocratique, oui Rabrab peut candidater pour la présidentielle. Mais n’oublions pas que ce Monsieur, aussi respectable qu’il soit, a une démarche certes constructive, mais il est basé sur le modèle capitaliste ce qui me gène énormément. Je préfère un système basé sur l’humain, le partage et la répartition des richesses… Et pourquoi pas d’ailleurs un modèle horizontal à l’inverse d’un système pyramidal… On est pas obligé d’imiter le système jacobin français (d’avoir un président, un 1er ministre etc). On peut donner la parole au peuple par voie référendaire par exemple pour toutes décisions importantes. A+

  5. Que Mr Rebrab reste à la place qu’il domine sur le plan international!Se présenter en Algérie,c’est être candidat comme Boudiaf à un assassinat!

  6. Le rêve de tout Algerien est d avoit un monsieur aussi digne et intègre que monsieur Rebrab. Malheureusement notre pays est parti en vrille. Rien ne pourra le sauver mis a part un miracle.

  7. Rebrab est nul en politique. Il est riche mais Ferhat Mhenni est un stratege politique. Rebrab s il était bon politicien il n aurait jamais critique le MAK. Ce dernier est majoritaire en kabylie. La Kabylie lui a tourné le dos. Les arabes ne l aiment pas. Ils n attendent que le moment propice pour le saboter. D ailleurs aucun arabe n à lève le bras quand Bouchouareb l à malmene.

  8. Moi je suis kabyle mais je ne vote pas pour lui . Ni pour quelqu’un d’autre .
    car ca ne rend pas service a la kabylie

    • « Je suis Algérien. La Kabylie et les autres régions du pays font partie intégrante de l’Algérie », a-t-il dit. « Pour moi, il y a un seul pays et une seule nation. On n’a qu’une seule patrie, c’est l’Algérie », a-t-il ajouté.

      declaration de rebrab a tsa aujourdhui

  9. Ma y-vgha add-kemar y-lotto chituh tddrimdt egsaa !, s´il voulait dépensé tout son argent jusqu´ aux dernier centime comme dans un bordel sans lui rien raporté en contre partie cela n´est pas investisment, il aurait lui falloir que de s´engager pour devenir président d´un État en situation de banqueroute insolvable mis a genou par la corruption, aucun investisseur serieux, qui se soit, industriel, commercial ou autre aura la confiance d´investir l´argent dans tel régime c´est trop risqué voir meme dangereux !

  10. MR Rebrab est dans doute un très bon chef d’ entreprise , sérieux , compétent et certainement patriote .
    Mais de la a en faire un président de la République je pense que l’ambition n’est ni sérieuse , ni credible , ni efficace .
    Laissez la politique aux politicards et preservons nos autres compétences pour servir dans leur domaine .
    A moins que l’on veuille discrediter le seul chef d’entreprise encore credible .
    Préservée vous Mr Rebrab , la politique ça pue et ça salit . Ça change même la personne .

  11. Nous sommes un peuple n’est ce pas?
    Pourquoi ,donc,spéculer sur les « futurs présidentielles truqées ,comme à l’accoutumée,de l’algerie en ….2019!!!
    N ya t il pas plus important à informer concernant le peuple kabyle en cette année 2016?!

  12. Ne pas être d’un clan, ne veut pas dire que l’on fait partie obligatoirement d’un autre, par ailleurs, dans cette même interview accordée à Tharwihth, Mr Rebrab avait également dit, dans son bel accent kabyle de la région des Ath Dwala, que c’est parce qu’il est kabyle que ses projets sont constamment bloqués, que ce régime est raciste envers tout se dit se revendique kabyle libre, tel un électron. Mr Rebrab est une personne influente, mais non gangrenée par la corruption, il n’a pas l’habitude de parler pour ne rien dire, il commence à se lâcher et à dénoncer ce gouvernement pourri, fatigué par les coups bas que lui et son groupe Cevital se prennent régulièrement.
    Pensons de temps en temps à lui faire signe, c’est un grand nom de la réussite kabyle.

    • A quoi ca sert de nous dire que Rebrab est de beni-doula? une information inutile….je peux dire aussi les plus grands indicateurs de la DRS sont des kabyles et il y’en a plein de beni doula. Je peux dire aussi que Degaule a atterrit a beni doula pendnat l’occupation et une grande ceremonie lui a été reservée.
      Vous condamner le régionalisme et le racisme alors que vous mêmes vous êtes régionalistes.
      Merci de publier

  13. Je pense qu’il s’agit là que de la pure intox. Je ne pense pas une seconde à l’idée que Rebrab se représentera, car il est intelligent et il sait qu’il n’aura aucune chance pour briguer la présidence de l’Algérie.
    Déjà, on ne lui tolère même pas le Journal El Khabar. Alors lui confier le pays, même pas dans le rêve. Ça sera une perte de temps, une perte de son énergie, une perte de son argent et j’allais dire une perte de crédibilité.
    Par contre, s’il croit à l’indépendance de la Kabylie, il pourra se candidater et il aura peut-être une chance aux cotés de Ferhat.
    Vive la Kabylie libre et indépendante.

  14. je souhait qu il se présentera pas a la présidentielle tout ça ,c pour barre la route au revendication politique du peuple kabyle je veut dire il y a un clan qui le pousse a se présenter par se que ils savent que Rebrabe et respecte et aimer par la majorité des kabyles moi je demande a rebrabe qui tombe pas dans leur piège l Algérie et partis en couille il reste un peu de la kabylie il faux la sauver( amsdrar ur ihekem ghas yeghra yezwar)

  15. Mr Rebrab ne sera candidat que si la France lui donne le feu vert.
    La mafia d’Alger n’a pas eu ce qu’elle attendait de la France, à d’où à savoir la perpetuation du systeme, d’où le Twieet de Valls, montrant un président à la limite de la suffocation, pour dire à ses larbins d’Alger que la donne a changé et la suite on la connaît.
    Je pense sincèrement que Mr Rebrab a une chance réelle pour peu que de jeunes officiers supérieurs forment un noyau dur autour de lui.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici