Toutes les langues sont utilisées par le pouvoir, sauf le Kabyle !

9

Tizi-Ouzou (Tamurt) – On peut lire, avec plusieurs langues étrangères, les plaques de signalisation en Kabylie sauf en langue de ce pays. Le pouvoir colonial use de la langue de la lointaine Arabie Saoudite, de celle des Français et, même parfois, de langues qu’on n’arrive même pas à classer, comme on le voit sur notre photo, prise récemment à Tizi-Ouzou, mais jamais en langue Kabyle.  

Pour ceux qui colonisent la Kabylie, le peuple de cette région n’a pas de langue.  Le racisme d’Alger est sans limite. Les autorités coloniales veulent,  par tous les moyens, effacer l’existence de cette langue laquelle est parmi les premières que l’humanité a connues. Même dans les répondeurs automatiques des  opérateurs téléphoniques, on entend l’arabe, le Français et même l’Anglais, mais jamais le Kabyle. Si, pour les deux langues citées, on peut au moins dire qu’une partie des algériens les comprennent, comment peut-on en dire la même chose pour l’Anglais, dont le nombre d’Algériens qui la maîtrisent, se compte sur les doigts d’une seule main.

Ces exemples, à eux seuls, ne suffisent-ils pas à confirmer que l’officialisation de la langue Tamazight par le colonisateur n,’est qu’un leurre. Pour seule réponse, plusieurs localités de la Kabylie ont changé la langue arabe par le Kabyle à travers les plaques de signalisation. La campagne se généralise au point même où certains maires ont opté officiellement ou symboliquement à l’utilisation de la langue Kabyle au niveau des mairies, comme c’ets le cas à Ath Wacifs.

Lounès B

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici