Des bureaux de l’APC de Tademaït saccagés

2
MAIRIE DE TADEMAIT

TADEMAIT (Tamurt) – Les locaux des services de l’APC de Tademaït, dont celui de la comptabilité, ont été sérieusement saccagés par un groupe de jeunes gens au cours de la nuit du 11 au 12 mai 2106. L’origine de cette colère demeure assez ambiguë.

En effet, agissant dans le cadre d’une campagne d’abattage de chiens errants, des hommes armés ont procédé à l’abattage de quelques bêtes. Le groupe de citoyens en colère a accusé le maire, Omar Meziane, d’avoir lui-même usé de son arme de point (un PA) pour tuer un chien.

La version de l’édile communal est tout à fait autre. En effet, il soutient n’avoir jamais usé de son arme, encore moins d’avoir tué un quelconque animal. Quant à l’utilisation des armes à feu dans le cadre de la campagne d’abattage de chiens et chats errants, le motif en est que l’utilisation de poison contre ces bêtes errantes fait l’objet d’une interdiction stricte.

Il ressort encore à travers la version du premier responsable de la commune de Tademaït que les jeunes gens, qui ont ciblé les services de l’APC par une opération de saccage, l’ont fait suite à une série de décisions d’interdictions de certaines activités ayant ciblé certains citoyens de cette commune.

Aussi, l’abattage par arme à feu d’un chien appartenant à un citoyen nourrissant un sentiment d’animosité à l’endroit du président de l’assemblée communale a été une occasion d’extérioriser sa colère. Par ailleurs, nous avons appris qu’Omar Meziane, en sa qualité de Président d’APC, a déposé plainte contre certains saccageurs qu’il a réussi à identifier.

Du côté des citoyens en colère, on soutient la version selon laquelle le Président d’APC a usé de son arme pour tuer l’animal. Qui dit vrai et qui dit faux ? La justice nous apportera la bonne réponse ultérieurement.

Saïd Tissegouine

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici