Les habitants de Trouna veulent la réhabilitation de leur village

16
VILLAGE TROUNA

BOUGIE (Tamurt) – Les habitants du village de Trouna, chef-lieu de la commune d’Aith Maouche, baptisée par le pouvoir algérien Béni Maouche, ont assiégé, ce dimanche, la mairie et la daïra pour dénoncer l’excès de zèle de l’administration algérienne qui a tout fait pour effacer l’appellation de Trouna des esprits des populations locales. 

Alors qu’un  décret datant de trois décennies avait classé Trouna comme commune s’appelant Béni Maouche mais tout en précisant que Trouna est le chef-lieu communal, voilà que depuis quelques temps Trouna a disparu de toutes les plaques d’indication et autres documents administratifs.

Flairant le coup fourré de l’administration algérienne qui veut bannir à jamais ce nom amazigh, ses habitants ont multiplié les requêtes et protestations depuis quelques années pour arriver à cette action corsée de fermeture des sièges de la mairie et de la daïra. En procédant de la sorte, les protestataires veulent amener les autorités à réhabiliter leur village. D’ailleurs, même les commerçants ont suivi, le mot d’ordre du comité du village, en baissant les rideaux de leurs magasins pour dire que c’est toute la population qui est concernée par la revendication.

Amaynut  

16 COMMENTAIRES

  1. salut tout le monde
    beni maouche ou trouna !!! tout d’abord je pense que c’est honte que le chef lieu de la commune de 1014 martyrs porte le nom d’un village des harkis, qui ont trahit tout la commune durant les moments difficiles !! ledjreh mazalith dajdid !! alors aux enfants de ce village, othronen (d’ailleur trouna c’est un nom francais, et vous etes toujours fiere de le prononcé) le vrai probléme c’est celui la, c’est un probléme d’histoir, et pour moi de ce jour aussi par ce que on dit tel pére tel fils, c’est la méme montalité !!!! alors de préférence de rester dans votre petite village et fermer vos bouches,,,,, le chef lieu a été depuis ex temps s’appelé letnayen et le resteura soit s thin l3ali negh sthin ndiri. la volanté du peuple dépasse tout les frontiére et tout les lois.

  2. azul fellawen, vraiment c’est tres maleureux d’en arriver la. une remarque s’impose la tribu maouche ne vient pas de marius. quelle malédiction nous est restée de rattachér a chaque fois nos choses aux romains et aux orientaux. il n’y a aucun mal que outhrounen de choisir a leur village le nom qui leur sied. surement ait -maouche a ete choisie parceque s’etait la residence du caid c’est a dire l’administration locale ,avec le develooppement d’aprés l’independance tout a ete delocalisé a djemma lamrahna un souk hedomadaire ou les villages se reunissent pour vendre ,acheter ,échanger leurs produits…aujourd’hui hamdoullah negh anemer aguellid il y a de la place pour tout le monde. mais le vrai probleme c’est les rancunes des un et des autres depuis la revolution. 60 ans aprés il est grand temps de se pardonner ,de se reconcilier les uns et les autres…nos enfants d’aujourd’hui ont d’autres defis et challenges qui les attendent…. au pays de abderrahmane fares , de cherif hamia qui ce sont sacrifiés pour l’integration et non l’exclusion ,tout a integrer ,rien a rejeter…alors afus g’fus pour rendre un sourire a nos enfants. on a deja assez de larmes…n’tsarem tighri asdeslen. nous sommes minés par des rendements de compte qui nous ne font pas grandir…l’unique arme c’est l’education. ait-maouche ,feraoun ou autres lieux a besoin de tous ces enfants prodigues… ce qui se passe a ait-maouche se passe ailleurs malheureusement… et des sequelles et traumatismes… les associations devraient oeuvrer dans le sens de l’integration et non d’exclusion… çet article m’a abasourdi ,écoeuré parceque je connais ait-maouche ou j’ai de la famille….tanmirt ar timlillit.

  3. First,hi every one.The name Trouna cyrcle in my life as my blood cyrcle in my body. Trouna Ty was the capital of Ait-Maouche, it is the capital, and it will be always the capital. It is a fact for who ever want to take it or regect it. For us OUTHROUNEN will welcome all other villages in our village Trouna with respect and open heart. But if some one trys to play games we will play double game witho them. Thanks

  4. suite aux réactions des un et des autres je tiens juste rajouter quelques infos plus au moins juste ;
    premièrement la tribu dont deponde notre commune et LARACH c’est une fraction de la tribu ATH AIDEL .
    deuxièmement le chef lieu s’appelle testnaine on le nomme ainsi depuis la nuit des temps
    troisièmement c’est pas avec les plaques , les panneaux , les cachés et le décret de 1984 que vous allez nous imposer votre nom de village au chef lieu on dit l’état n’a jamais été la patrie
    quatrièmement l’histoire de beni maouche c’est aussi le séisme de 10 novembre 2000 qui a complètement déstabilisé la région
    pour terminer beni maouche a enfanter aussi notre agriculteur laala aouchiche d’ath imaouche avec sa plus grande ferme bovine d’algerie , et notre grand sportif boxeur d’ath adjissa cherif HAMIA .

  5. azul
    chers amis d’outhrounen le chef lieu letnayen il a exister bien avant que vous quitter votre ancien village , letnayen c’est le marché hebdomadaire de toute la région , et ce territoire appartient a tout les villages de la commune c’est un lieu de rencontre et de commerce , ensuite l’histoire de la commune d’ait imaouche ne se resume pas au nom de chef lieu c’est avant tout ces 1014 chahids deuxième en nombre de chahids après igher mokrane pour quoi vous parler pas de ce point il ya aussi la figue seche de la région (tazarth) elle est connue et reconnue a travers tout le territoire national et aucun mots sur ce trésor , aussi beni maouche et connue pour ces réparateur de cardans qui exercent au niveau national c’est une activité qui est propre a la région aucun mot sur ça aussi ,enfin l’histoire de beni maouche c’est ces heros de la révolution ces haut cadre ces militants pourquoi vous parler pas , enfin on ne peut pas parler de beni maouche et de sont histoire sans évoqué quelques personnalités qui ont marquer notre histoire comme par exemple :

    -le commandant si hmimi ou fadhel d’aguemoune
    – le hero arezki laures de tala ntinzar
    – le hero boukider slimane de tiwel
    -le hero madani oubaadache de ait adjissa
    -monsieur BOUDOUKHA encien cadre de la nation et ex deputé qui a bcp travaillé pour la region il es de tizekht
    -monsieur lamari idriss (gerard) grand militant de la cause berbere il es parmi les 24 détenus du 20 avril 1980 il es d’aguemoune
    -monsieur akli kebaili grand militant de la cause berbere et intellectuel écrivain d’envergure national il es de tiwel
    -cheikh lahlou ouamara de ath khiar grand mofti
    -monsieur lamani d’ath khiar grand maquisard et intellectuel
    – chikh dalil mokrane d’ ighil ouatou intellectuel religieux
    – chemlal lehacen de taghnit ighil grand moudjahid
    -monsieur batache ali d’aguemoune historien et écrivain
    -monsieur mourad oulmi d’imaziten grand investisseur (SOVAC) qui a bcp recruté parmi les jeunes de la région
    -monsieur hamlat de tala ntinzar grand investisseur (javel doz) qui emploi plus 100 personnes de la région

    enfin je tien a signaler que la majorité des village d’ath maouche ont été détruite et bombarder par l’aviation françaises et ces habitants ont était tous délocaliser vers des champs a seddouk et letnayen parmi ces villages on peut cité tizekht , aguemoune ighil ouatou , tiwel , boubirek, laazib sidi sadek , tala ntizer.
    voila un peu d’histoire de notre commune

    • Voilà un autre exemple s’emerge par sa haine, letnayen un nom de l’un des jours de la semaine est devenu un village! Et même existait bien avant que TROUNA dont les romains et les turcs ont fréquenté ça m’étonne! Pour les quelques informations divulgués sur tout les village de béni sauf sur le vif sujet (TROUNA) ça prouve la vibration, mais c’est bien comme même et tu peut encore faire mieux dans la recherche a YACHTOUG, Car t a oublie le 2001 ou les village de beni…. ce caché dans les forêts et berges leurs moutons au lieux d aidé OUTHEROUNENS dans leurs combats avec la gendarmerie, aussi dans le passe 24 chahid de trouna non vues! Association culturel IMNEYEN N TGHERMA TROUNA la première dans la commune depuis les années 80, à travers la qu’elle les autres associations de béni… Ont commencés à voir le jour (annees 2000), Trouna est plus grande, elle a servît comme camp de refuge durant la phase colonial au femmes des autre village dans la crainte d être violés par les colons et meme les hommes l ont habité ( il suffit d allé à vous vieux, ils vous racontent sur ça, car moi j n’invente pas d’histoire c’est l’un de vous qui me la racontée). Encore plus le village IDJEDAREN aurait pas exciter , il aurait dû être exterminé par un autre village AIT ADJISSA mais il ont eu l’immunité de TROUNA. Le reste d l’histoire à suivre donc pour l instant chercher encore encore encore encore…………!

  6. C’est les citoyens de ce village n’ont même plus le droit de garder le nom ancestral de leur village! Vous êtes en présence du pire colonialisme qui existe, le vieux cancer généralisé des « banous-hilals » endormi, mais qui s’était réveillé depuis 56ans, métastases généralisées, c’est l’éradication massive du peuple kabyle et de sa culture!!!… réveillez-vous enfin!!!…

    • Mais vraiment vous êtes des ignorants!!! juste une explication à mon village TROUNA, tout d’abord pour quoi toutes cette vibration dis qu’on entend le mot TROUNA et puis c’est notre droit de revendique mon village comme tous les autres villages de beni…. je vous donne un seul exemple pour vraiment vous démontrez la haine que vous avez envers OUTHEROUNEN, qui veux dire la population de village TROUNA ( ALGERIE …LES ALGERIENS!!!) exemple c’est de regarder les panneaux d’indications : beni.. à 3 km ..à 6 km places au milieu de la commune, comme celui d’EL DJABIA autre village de beni.. pour un étrange va comprendre directement qu’il n’est pas encore arrivé à beni… aussi comme si les villages EL DJABIA, ITHIMAOUCHE appartiens pas à la commune beni…le grave c’est du lycée qui porte le nom d’un chahid de tiwal autre village de trouna, et personne de la population d OUTHEROUNEN n’a songe à le gratté mais les vermines de cette commune on osé de le faire avec le mot de TROUNA dans le caché de l’établissement. Donc avant de balance quoi ce soit allez vous faire des recherche et collectes des informations de calibre sur le village TROUNA, qui est un village phare de la commune, ensuite venez discutés.

  7. Comme je déteste ce nom de Trouna! Je préfère 1000 fois le nom d’Utrunen, le véritable nom kabyle du village.
    Trouna, un nom qui n’a aucun sens.
    Pourquoi vouloir à tout prix arabiser Utrunen?

    Pour le nom de la commune, je trouve que toute cette polémique autour est insensée. On tolère toujours de recevoir un extrait de naissance en arabe sans contester et on se chamaille pour changer un nom (arabisé) à une commune ou à un chef-lieu par un autre arabisé. On ne peut en aucun cas en être fier et je ne comprends nullement comment un site comme Tamurt peut relayer une information d’une action qui veut arabiser encore une fois une région kabyle?!

    NB: pourquoi nous n’organisons pas un vote populaire pour trouver un nom KABYLE à notre circoncicription?

  8. Supprimer cette photo, elle correspond pas a trouna. Le village c’appele tiwal situer a la commune d’Aït maouche

  9. Pour le responsable de ce site . faut pas mettre n’importe quoi . juste un village qui réclame de changer le nom de chef lieu et en plus inchallah en seras contre cette action qui veut rien dire . tu peux changer de photo puisque s’agit d’un autre village  »tiwal’

  10. azul fellawen,tout d’abord, cette photo ne corresponde pas au village du trouna, c’est une photo du village tiwal, village du 114 martyrs alors svp changer la photo parce que l’histoire de ces deux village ne sont pas le même des tout, en suite ce mot du trouna est une appellation française et son origine c’est outhrounen, troisième des chose il n’ya aucune fierté de porte ce nom la du trouna qui a beaucoup travailler pour la france (digoumiyen) durant la guerre de libération alors que cette commune de ait maouche a été le basin de la révolution avec 1014 martyrs et qui es classer première au niveau national par rapport ou nombre des martyrs alors tout la population de ait maouche est contre ce nom. et aujourd’hui le chef lieu s’appel letnayen et pas trouna. alors avant d’écrire un article il faut bien renseigner. vive ait maouche. miséricorde a nos martyrs.

  11. azul a tamurt
    la commune de aith imaouche ou beni maouche correspond a la tribu ou aarth ait imaouche qui est composer de plus de 28 village parmis eux trouna , ce village trouna est la déformation et l’arabisation du mon d’origine outhrounen donc avant de demander le changement du mon de la commune il es plus important et plus serieux de réhabiliter le vrai nom de leurs village qui est une fois encore outhrounen et non pas trouna c’est comme iazoughen et azazga comme iberbachen et barbacha ext ensuite le chef lieu de la commune s’appelle letnain qui veux dire lundi c’est l’ancien jours du marché et tout le monde utilise cette appellation enfin cette déformation du nom du village trouna est apparue durent la période coloniale ou les autorité militaires française ont installer un poste militaire sur les hauteur de ce village et qui est baptiser poste trouna . tanmirth

    • Histoire

      Après l’Indépendance, les communes respectives étaient Bougaa, Akbou, Beni Chbana, puis Seddouk, jusqu’en 1985 où nos sommes devenus indépendants avec notre commune que l’on a surnommée Beni Maouche pour qu’elle soit en harmonie avec tous les Beni qui l’entourent (Beni = fils de). Pourquoi l’a-t-on appelée Beni Maouche ? Ait Maouche est un petit village qui abritait le Caïd au temps de l’Algérie française, c’est pour cette raison que les français ont collé ce nom à toute la circonscription, bel hommage au Caïd. Maouch dérive du nom romain Marius, la disparition du «r» et le suffixe étant une réhabilitation du schème berbérophone[4]. Le siège communal, la poste, les appareils du parti unique sont tous implantés (laissés par les français) à Trouna, les gens d’Outhrounane ont commencé à s’y implanter en transformant leur huttes ou maisonnettes en maison dès l’indépendance parce qu’au village OuTrounane, il n’y avait aucune infrastructure (ni école primaire, ni poste, ni épicier, ni marchand). Jusqu’aux années 1980, les gens d’autres villages n’étaient pas attirés par ce centre, parce qu’ils avaient tous ce qu’il y a à Trouna, dès que ce centre est devenu le chef lieu de la commune puis de la Daira, un intérêt croissant s’est fait ressenti pour venir s’y installer, surtout avec la venue du CEM, dispensaire, lycée, CFPA, mais aussi pour d’autre raisons plus économiques.

      Depuis, des quartiers se sont constitués, regroupant des personnes ou des familles suivant certains critères comme l’appartenance à une même famille, possession de terres voisines, propriétés de la commune offertes à quelques familles, baraques laissées par les Français et occupées par quelques familles, achat de lots de terrains pour construction collective …etc… dommage pour vous

  12. A win id yuran l’article ayi ma tufid at eksed la photo it khedmed i l’article inek, khater tinna d taddart n tiwal machi d tin af achu id hedred ,

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici