C’est le romancier kabyle le plus prolifique, Amar Mezdad traduit en français

4
roman tughalin

KABYLIE (Tamurt) – Il fait l’unanimité. Demandez à n’importe quel universitaire spécialisé dans la littérature kabyle ou à n’importe quel écrivain ou lecteur, qui est le meilleur romancier d’expression amazighe, la réponse sera sans l’ombre d’un doute : Amar Mezdad.

En plus d’être l’écrivain qui manie le mieux la plume en tamazight, Amar Mezdad est également l’écrivain de la même langue qui écrit et édite le plus de livres. Deux (entre romans ou recueil de nouvelles) toutes les deux à trois années. Un véritable exploit quand on sait combien il est difficile de noircir une page blanche rien qu’à partir de son propre imaginaire et sans aucune matière de base comme c’est le cas quand il s’agit d’essais ou de témoignages.

Amar Mezdad qui a, jusque-là, écrit, exclusivement, en tamazight, vient de rebondir en traduisant l’un de ses livres en langue française. Amar Mezdad vient, en effet, de mettre sur le marché son recueil de nouvelles, intitulé « Tughalin ». Le livre en français porte le même titre : « Le retour ». Des universitaires connus dans le domaine amazigh ont prêté main forte à l’auteur dans le travail de traduction de ses textes littéraires d’une rare beauté et d’une authenticité certaine.

C’est la première fois que l’un des livres d’Amar Mezdad, qui a toujours écrit en tamazight, est traduit en langue française. Le dernier roman écrit et publié par cette référence dans l’écriture littéraire amazighe, est le livre intitulé « Yiwen wass deg tefsut ». Ce roman a été publié en 2015. Avant cela, Amar Mezdad avait publié de nombreux autres romans et recueils de nouvelles comme : « Tettdilid ur d tkeccem », « Ass-nni », « Tughalin », « Tagrest Urghu », « Id d was », « Tafunast igujilen », etc.

Tahar Khellaf

4 COMMENTAIRES

  1. Amar Mezdad,un homme dont la Kabylie peut s’enorgueillir . Lorsque notre langue aura vraiment la place qu’elle mérite ,je pense et j’espère que de notre peuple sortiront beaucoup d’hommes de la qualité littéraire d’Amar Mezdad qui feront rayonner notre culture à travers le monde.En attendant ,nous sommes fiers de ce qu’il a accompli pour faire connaître notre culture en dépit de tous les obstacles érigés par le pouvoir araboislamiste algérien

  2. Et ajouter aussi que Dda Amar a écrit en Kabyle et non en Tamazight. J’ai lu tout ce que dda amar a écrit et personnellement j’ai aimé Id d wass. Par contre, pour avour lu plusieurs autres auteurs kabyles comme Hasen Zenia, Hmed Nekkar et tant d’autres, je ne dirai pas que la plume n dda Amar est la plus belle mais, certes, parmi les plus belles.

  3. Il faudarit peut etre ajouter que Amar Mezdad est un Docteur en medecine qui pratique a Vgayet. Tout le monde le connait a Vgayet.

    • J’ai connu Amar Mezdad dans les années 1990 quand nous militions au RCD, c’était l’époque de la grande illusion.On croyait naïvement que l’Algérie allait basculer définitivement dans la démocratie,comme dans les pays de l’est, sous domination soviétique.Le rêve a pris en décembre 1991 quand nos voisins arabo-algériens ont plébiscité massivement le FIS, le mouvement intégriste pour qui la démocratie est kofr. Amar Mezdad est médecin et aussi le plus grand écrivain de langue kabyle.J’ai lu tous ses romans à commencer par son chef d’oeuvre « iḍ d wass »

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici