Alors que le Tome I est paru en 2012, le Tome II, des mémoires de Chadli, censuré

7
Chadli Bendjedid
Chadli Bendjedid

ALGERIE (Tamurt) – Quatre années après la parution du premier tome des mémoires de l’ancien Président algérien, Chadli Bendjedid, les lecteurs n’arrivent pas encore à avoir droit au tome II alors que, bien entendu, il s’agit de la partie la plus importante.

Plus importante parce que le tome I s’arrête en 1979, c’est-à-dire juste avant que Chadli Bendjedid ne soit désigné, par l’Armée algérienne, Président de la République. Selon un  éditeur algérois, le tome II des mémoires de Chadli Bendjedid, qui devait initialement paraître au même temps que le tome I aux Editions Casbah, a été censuré par le pouvoir algérien sous pression de nombreux généraux-majors et généraux.

Ces derniers ont exercé un forcing et usé de leur pouvoir pour bloquer la publication de ce tome II à cause des graves révélations comprises dans ce livre et qui risquent de montrer la face cachée des généraux algériens et de l’éclabousser, notamment durant les années quatre-vingt et le début des années quatre-vingt-dix, période durant laquelle, Chadli Bendjedid détenait les rênes de l’Algérie. Période aussi où l’Algérie a vécu une descente aux enfers sur le plan économique avant d’entrer dans une guerre civile fratricide entre l’armée et les islamistes de l’ex-FIS.

Notre source, qui est bien introduite dans les réseaux de l’édition algérois et qui est en contact avec des responsables de Casbah Editions, la plus grande maison d’édition de livres en Algérie, spécialisée notamment dans les livres d’Histoire et les autobiographies d’hommes politiques du sérail, le deuxième tome des mémoires de Chadli ne verrait pas le jour, du moins pas actuellement.

La raison est liée au fait que les généraux ayant exercé des pressions sur Casbah Editions sont très puissants au point qu’aucun journal algérien, aussi indépendant soit-il, ni les membres de la famille de Chadli Bendjedid n’ont dénoncé publiquement cette censure d’un livre qui raconte le parcours d’un ancien Président de la République algérienne.

Liès Medrati

7 COMMENTAIRES

  1. La Kabylie n’a jamais eu de président Algérien à ce jour. Elle n’a reconnu aucun président Algérien.
    Elle a déclaré la guerre à Ben Bella en 1963 avec 500 morts kabyles au bout.
    Elle s’est opposée à Boumediene pendant tout son règne. Pour imposer sa dictature, il a dû assassiner les élites kabyles. Il en a torturé et emprisonné de centaines d’autres. Vous vous rappelez de l’affaire des poseurs de bombes…
    La Kabylie a continué à s’opposer à Chadli en 1980, 1981, 1985, 1986, 1988, 1989. La pseudo ouverture démocratique a été arraché grâce aux kabyles qui n’ont jamais baissés les bras à ce jour.
    Les autres peuples d’Algérie ont récolté les fruits semés par les Kabyles. La Kabylie a sauvé l’Algérie d’une mort certaine après l’avènement du FIS. Sans le refus Kabyle, L’Algérie serai aujourd’hui un Daech réussi.
    Toute l’Algérie a voté FIS sauf la Kabylie. La Kabylie était prête à la guerre contre le FIS. La caste au pouvoir n’a pas eu le choix que d’arrêter le processus électoral. Pendant les années terrorisme menées conjointement par le pouvoir et les islamistes, seule la Kabylie a pris les armes pour se défendre et résister.
    Ils tuaient en dehors de la Kabylie mais étrangement, on enterrait qu’en Kabylie. Beaucoup d’élites Kabyles furent assassinées.
    Toutefois, il faut le signaler, il y’a eu un intermède de sympathie avec Feu Boudiaf. Boudiaf était le seul qui pouvait réellement sortir l’Algérie de ces ténèbres. Mais les ennemis de l’Algérie n’ont pas voulus qui l’en soit ainsi. Ils l’ont exécuté en public à l’image des exécutions « daéchienne ».
    Fidèle à elle-même, avec l’avènement de Zeroual, la Kabylie a continué son combat sous les couleurs du FFS, du RCD et du MCB, grève du cartable, etc… Ce combat nous a couté l’assassinat de chantre Matoub Lounes sous le règne du même Zeroual. La Kabylie est aujourd’hui orpheline de Matoub, qui est le flambeau de la Kabylie.
    Viens ensuite, le nain d’Oujda qui a osé traiter les Kabyles de nains en plein de Tizi. Il a juré que de son vivant que l’amazighité ne sera jamais officielle. Il a rajouté que pour qu’elle le soit, il faut lui marcher dessus sur son cadavre.
    Ah, le pauvre nain, il n’a pas de chance. Ses paroles ne sont pas tombées dans les oreilles des sourds. Ferhat a tout entendu. La suite vous la connaissez. La Kabylie a décidé d’en découdre avec ce nain de Bouteff et de l’Algérie arabo-islamique.
    Vous connaissez la suite, 2001 avec 128 morts et des milliers de blessés et handicapés à vie, le MAK, le GPK, l’autonomie, l’autodétermination, et tout dernièrement, l’indépendance.
    La question Kabyle est désormais en discussion même timidement à l’ONU, et dans toutes les chancelleries occidentales.
    La Kabylie n’est pas naine, elle est géante, elle sera bientôt indépendante. Aux Arabes, et aux KDS, préparez d’ores et déjà vos cliques et vos claques pour quitter la Kabylie que vous avez beaucoup maltraité. Trouvez-vous un havre de paix plus miséricordieux dans votre patrie Algérie arabo-islamique en dehors de la Kabylie. N’en déplaise à certains, tous ceux qui ont fait du tort à la Kabylie et à ses enfants seront jugés devant un tribunal Kabyle et portés devant la justice international. Le génocide Kabyle mené par les présidents successifs seront suivis pour crimes contre l’humanité, même à titre posthume. L’histoire ne pardonne pas.

  2. CE NOUS RETENONS DES MÉMOIRES DE CE FAUX PRESIDENT.

    A la suite des événements d’Avril 1980, CHADLI l’ignare, avait dit je cite « nous sommes des Amazighs arabisés par l’Islam » Comme si l’islam avait pour mission d’arabiser les peuples, alors je vous pose une question, Messieurs les ISLAMO-BAATHISTES : Pourquoi l’islam n’a pas arabisé les iraniens?, les turques? Les afghans? Les indonésiens ?, Les pakistanais ?…etc…… »

    • TOUT D ABORD IL EST INDECENT DE SALIR LA MEMOIRE DES MORTS. FEU PRESIDENT CHADLI QUE TU QUALIFIES INJUSTEMENT D IGNARE A RETABLI LA DEMOCRATIE EN ALGERIE ET LA LIBERTE D EXPRESSION SANS LESQUELLES DES OPPORTUNISTES DE TON ESPECE N OSERAIENT JAMAIS S EXPRIMER. QUANT A NOS ORIGINES ELLES SONT INDENIABLEMENT AMAZIGHES. IL NE FAUT PAS CONFONDRE LA RACE AVEC LA RELIGION. L ARABE N EST QU UNE LANGUE QUI VEHICULE L ISLAM. IL N EST NULLEMENT NECESSAIRE D ETRE ARABE POUR ETRE MUSULMAN. CAR L ISLAM EST UNIVERSEL ET NUL N OSERAIT SE L APPROPRIER QUELQUE SOIT SA RACE. DANS SA DECLARATION FEU PRESIDENT CHADLI VOULAIT DIRE QUE C EST GRACE A L ISLAM QUE LA LANGUE ARABE FUT INTRODUITE CHEZ NOUS AU DEBUT DU 8EME SIECLE. OR TU AS FAIT UNE MAUVAISE LECTURE DE CE QU IL VOULAIT EXPRIMER. JE TE CONSEILLE D ALLER REFAIRE TES CLASSES. CAR FINALEMENT L IGNARE C EST BIEN TOI.

      • Les OMEYADES notamment le potentat (EL-FASSEK) YAZID IBNU MUAAWIYA à envoyé en Afrique du Nord OKBA-IBN NAFAA, pour coloniser et détruire le pays des Imazighens au nom de l’islam.
        Le jour viendra ou les Enfants de TAMAZGHA libéreront cette partie de l’Afrique du Nord de ceux qui utilisent la race ARABE et la religion musulmane pour coloniser d’autres peuples.

        • A si TOUATI ton CHADLI est actuellement devant AZRAYEN pour régler ses factures relatives aux crimes dont il s’est rendu coupable comme la condamnation puis l’assassinat à ORAN du colonel CHAABANI, sans oublier les 400 morts des événements d’octobre 1988, la cerise sur le gâteau sa complicité avec le F.I.S. pour instaurer une République islamique en Algérie.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici