A défaut de projets économiques, Sellal à Tizi Ouzou pour inaugurer un colloque sur l’enseignement coraniqu

16
sellal au colloque de tizi ouzou

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le pouvoir algérien fait tout ce dont il est capable pour délester Tizi-Ouzou de son statut de bastion de la revendication identitaire amazighe et de lui conférer un nouveau statut, factice celui-là, celui d’une localité islamiste. Sinon, comment expliquer cet acharnement du pouvoir à organiser, ces derniers temps, régulièrement des colloques de dimension nationale à Tizi-Ouzou sur tout ce qui a trait à l’islam ?

En moins d’un mois, la direction des affaires religieuses de la wilaya de Tizi-Ouzou a abrité deux colloques nationaux ayant trait à l’islam alors qu’aucune activité d’envergure à la culture et langue amazighe n’est organisée depuis très longtemps ? D’ailleurs, le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, est aujourd’hui à Tizi-Ouzou, pour donner le coup d’envoi officiel d’un colloque sur l’enseignement coranique prévu à la maison de la culture de la ville.

Donc, à défaut d’inaugurer de grands projets économiques, pouvant améliorer les conditions de vie des citoyens de la région, et des usines, à même de créer de l’emploi, l’un des plus hauts  responsables algériens mobilise tout un « bataillon » pour donner le coup d’envoi à un colloque sur l’enseignement coranique. Triste sort que celui réservé à la Kabylie. Cette dernière recèle d’immenses potentialités, tant humaines que naturelles, et elle aurait pu devenir la Californie de l’Afrique si le régime algérien ne l’avait pas prise en otage et dévitalisée.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici