A défaut de projets économiques, Sellal à Tizi Ouzou pour inaugurer un colloque sur l’enseignement coraniqu

16
Sellal au colloque de tizi ouzou
sellal au colloque de tizi ouzou

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Le pouvoir algérien fait tout ce dont il est capable pour délester Tizi-Ouzou de son statut de bastion de la revendication identitaire amazighe et de lui conférer un nouveau statut, factice celui-là, celui d’une localité islamiste. Sinon, comment expliquer cet acharnement du pouvoir à organiser, ces derniers temps, régulièrement des colloques de dimension nationale à Tizi-Ouzou sur tout ce qui a trait à l’islam ?

En moins d’un mois, la direction des affaires religieuses de la wilaya de Tizi-Ouzou a abrité deux colloques nationaux ayant trait à l’islam alors qu’aucune activité d’envergure à la culture et langue amazighe n’est organisée depuis très longtemps ? D’ailleurs, le Premier Ministre, Abdelmalek Sellal, est aujourd’hui à Tizi-Ouzou, pour donner le coup d’envoi officiel d’un colloque sur l’enseignement coranique prévu à la maison de la culture de la ville.

Donc, à défaut d’inaugurer de grands projets économiques, pouvant améliorer les conditions de vie des citoyens de la région, et des usines, à même de créer de l’emploi, l’un des plus hauts  responsables algériens mobilise tout un « bataillon » pour donner le coup d’envoi à un colloque sur l’enseignement coranique. Triste sort que celui réservé à la Kabylie. Cette dernière recèle d’immenses potentialités, tant humaines que naturelles, et elle aurait pu devenir la Californie de l’Afrique si le régime algérien ne l’avait pas prise en otage et dévitalisée.

Tahar Khellaf

16 COMMENTAIRES

  1. Cette sortie de sellal en Kabylie est révélatrice des incohérences et de l’infantilisme de ce pouvoir qui ne sait plus quoi faire. Devant une assistance d’huberlulus qui s’empressent d’applaudir avant qu’il ne termine sa phrase, il met en cause les douaniers, les banquiers et tant d’autres commis de l’Etat en disant que c’est à cause des mentalités que les choses vont mal. Donc, si je résume bien, la faute n’incombe pas à son gouvernement mais elle est dû à la mentalité des institutions de l’Etat qui, trop indépendante de ce gouvernement, agissent chacune comme bon lui semble. Voilà donc: s’il y a trop de taxes, c la faute aux douaniers, si les banques ne donnent pas d’argents aux simples citoyens pour investir, c la faute aux banquiers qui gèrent la caisse comme leur bien personnel, si la justice ne condamne pas les grands voleurs et ne ménage point les petits, c parce que les juges sont trop indépendants etc ..etc.. Voyons donc! Essayons de le croire et disons qu’il il ne contrôle rien. C grave! Dans ce cas, à quoi sert-il, lui en tant que premier gestionnaire des affaires du pays. Et comme nous ne sommes pas dupes, disons plutôt que ce M.qui ne sait plus où donner de la tête, sait toutefois qu’il peut toujours se cacher derrière son doigt et sacrifier quelques bêtes de son troupeau pour faire passer la grosse pilule.

  2. Actuellement le match(pour ne dire déjà la guerre) qui se déroule entre la Kabylie et le régime de la régence d’alger s’accélère. Les joueurs sont toujours les mêmes depuis toujours: les lions de la Kabylie contre les descendants des janissaires d’alger. Chaque équipe a ses supportes. Les lions de la Kabylie sont redoutables, imbattables sur le terrain. Pour pénétrer dans le camp adverse, l’équipe des janissaires d’alger utilise les astuces: soudoyer des supportes et même des joueurs de l’équipe adverse. Certains sont tentés et tombent dans le jeu sous les hués de ceux de leur camp. La bataille est féroce, tous les coups sont permis et d’aucuns craignent le chaos en fin de match.

  3. Appel au modérateur du site Tamurt de ne pas relayer des commentaires de personnes déléguées sur notre site par les pouvoirs algériens comme ces POSTS de « NEZZAR et LA FABLE DU SIECLE » qui sont des trolls et viennent polluer notre journal avec un combat qui ne concerne pas la Kabylie. Leur technique est connue mettre quelques termes Kabyles dans un océan de propagande en faveur de leur fief pour faire passer le commentaire..
    Essayez de passer un commentaire neutre ou favorable à la Kabylie sur leur chiffon qui leur sert de journal « ‘Algérie Patriotique » il ne sera jamais diffusé.
    Alors s’il SVP chacun ses préoccupations!

  4. Sellal s’agit comme un bon petit diable pour promettre monde et merveille à la Kabylie…

    C’est pathétique de le voir s’agiter dans tous les sens pour faire oublier 50 ans d’un haine farouche à l’égard de tout ce qui est Kabyle….

    Sans la montée fulgurante de MAK jamais ce pouvoir pourris ne se serait intéressés au développement en Kabylie!

    Voila pourquoi de plus ne plus de Kabyles doivent adhérer et rejoindre le MAK et le GPK, car avec ce pouvoir pourri il faut un rapport de force radicale pour obtenir quelques chose!
    Mais bien évidemment les promesses en valent que pour ceux qui y croit, et quand on sait le nombre de promesses non tenues (stade de Tizi Ouzou, tramway, téléphérique, hôpital.. et tant d’autre projet restés à l’état de promesses non tenues
    on sait comment cela va finir surtout quand on sait que rien n’a été fait à l’époque ou l’argent coulait a flot, alors maintenant que les caisses sont vides on a du mal à croire qu’ils vont donner leur argent pour la Kabylie…’

    Mais rien que de voir ce clown faire son numéro de Jésus christ qui vient démultiplier les petits pas et être contraints de promettre tout et n’importe quoi juste pour essayer de faire oublier le MAK, on se dit que ce pouvoir a fini comprendre que le peuple kabyle a enfin compris que c’est l’algérie qui tient à la Kabylie et non l’inverse et par conséquent on peut vivre et même mieux vivre sans eux, que eux sans nous ! C’est dire la peur panique de ce régime qui ne sait plus quoi faire pour endiguer le sentiment patriotique kabyle qui désormais a trouvé l’angle le plus adéquat pour faire plier ce régime aux abois

    Vive la Kabylie libre et indépendante!

    Longue vie à nos leaders exceptionnels que sont ferhat Mehenni et Bouaziz Ait Chebib sans oublier tous les milliers de militants dévoués de la cause kabyle

  5. Exceptionnellement, par curiosité, j’ai suivi la grande vadrouille du premier Sinistre Sellal en pays Kabyle. J’ai été surpris de voir sortir de son chapeau son tournoi sur le Coran. Il ne manquait plus que ça pour égayer la galerie arabo-musulmane. Excusez-moi, mais je me suis forcé à les écouter discourir.
    Figurez-vous, il y’avait dans le discours une ou 2 phrases distillées qui résument l’objectif et le simulacre du tournoi.
    Le sinistre des affaires religieuses disait en résumé ceci : « Nous nous adressons au MONDE à partir de TIZI WEZOU pour lui dire que l’ALGERIE et l’ISLAM ne font qu’un »
    Je retiens qu’il n’a pas prononcé le mot ARABE. Je fais le NAÎF. C’est un pas important. Il a préféré utiliser le mot ALGERIE au lieu d’ARABE. En étant toujours naïf, je dirais que le régime coloniale a plié un genou et à céder une miette devant le MAK. En quelques sorte, il dit que Tizi Wezou n’est pas une terre arabe, ce qui est vrai. Par contre, il dit que Tizi Wezou est en Algérie, ce qui est faux.
    Nous, nous disons à la meute d’Alger. Il est inutile d’esclaffer davantage. Nous vous conseillons d’économiser vos salives. Entre vous et la Kabylie, il y’a un fleuve de sang que vos barques et vos bateaux ne peuvent traverser. Entre vous et la Kabylie, il y’a une muraille insurmontable et que vos marteaux et vos chars ne peuvent détruire.
    La Kabylie n’aspire qu’à sa liberté et à son indépendance. Tout le reste n’est que du tintamarre de votre part qui ne casse les oreilles.
    Nous disons au monde, que la Kabyle est Kabyle, Nord-Africaine, Méditerranéenne, Démocratique, Laïque, Libre, Indépendante, épris de justice, ouverte sur le monde, aspire à contribuer ne serait-ce modestement à l’épanouissement de l’humanité.

  6. Ces voleurs veulent faire des villes kabyles la prochaines ville à l’image de Constantine (cirta) bien ancrée dans l’idéologie arabo-baatho-islamo-intégriste. Une idéologie engourdissante où l’au delà est la seule ambition dont peuvent espérer les adeptes de cette religion.
    Actuellement la kabylie constitue un terreau favorable à la slafisation et à l’islamisation de la population, vu le nombre de femmes voilées et d’hommes qui ont adoptés les rites et les tenus bédouins.

  7. bensalah recadre hollande! |
    bensalah blame hollande!on aura tout entendu!!!

    Toi tu oses t’adresser à HOLLANDE ?
    Les événements du 8 mai 1945 ont certe fait 45000 morts de nos valeureux enfants de l’Algérie des hommes hors normes.
    C’est sur leur dos que tu es assis illégitimement sur un fauteuil de Président indu dun SENAT inutile budjetivore et indu.Tu vis en parasite sur le dos des vaillants citoyens .Tu reviens à plus d’un milliards de centimes par mois au contribuable,concernant les frais de ta prise en charge,alors que tu ne sers à rien.
    Toi et des acolytes ,vous avez fait 300.000 morts,20.000 disparus ,plus d’un million de blessé et d’handicapés durant la décenie noire,juste pour que tu conserves ton poste illégitime et que tu vives comme un Prince et en parasite sur le dos des pauvres citoyens.
    Toi et des acolytes,vous avez assassiné en plein jour et en direct à la télé le Grand moudjhahed libérateur de l’Algérie l’illustre BOUDIAF.Vous avez aussi assassiné la crème des intellectuels et des artistes nationalistes algériens,par peur de perdre vos postes et vos privilèges indus.Vous avez perpétré les attentats de l’Aéroport d’Alger,du BD Amirouche,de Sidi Moussa,de Bentaha,de Beni messous,de RELIZANE…
    Vous avez tué à balles réelles 130 jeunes Kabyles qui réclamait la reconnaissance de leur langue maternelle et qui refusent les cultures arabes et orientales bidons que vous leur imposez de force.
    Vous avez torturé tous les nationaliste algérianistes autochtome que vous voudriez batadiser et en faire des arabes malgré eux.
    Votre famille et vos proches sont tous intronisé sur des postes d’état à l’étranger avec des avantages inégalés.Personne dans votre famille n’est pauvre ni au chomage.
    Vous venez de vous soigner dans une grande clinique à Päris aux frais de nos impots,alors que vous vantez d’avoir un système de santé irréprochable.

    Les français ont massacrés 45.000 hommes et femmes en 1945,c’est aboninable et honteux ,car c’est un génocide impardonable.Ce sont nos ennemis et il ne faut pas s’attendre à un cadeau de leur part.Par la suite Boudiaf que vous avez-vous-même assassiné,et les autres héros qui ne ne se reconnaissent pas en vous,ont livré une guerre d’hommes et ont vaincu la grande France.
    Vous en plus de vivre en parasites sur le dos du peuple,vous avez massacré 6 fois plus d’hommes et de femmes et générés des centaines de millards de dollars pour le pays,que vous avez fait regressé de 100 ans.

    Alors,qui va baisser la tete ?c’est HOLLANDE ou vous espèces de criminels ?
    Toi aussi tu finiras devant la CPI ,car tu as été sur des postes de responsabilité durant tous ces crimes de la décennie noires.Comme tu l’as été et tu l’es toujours quant les 1000 millards de dollars engrangés grace aux recettes de pétrole depuis 1999 ont été siphonnés par toi et tes acolytes au pouvoir.
    Et puis personne ne t’a délégué pour parler au nom de nos valeureux matyrs.Tu n’as ni le passé requis,ni l’étoffe révolutionnaire,ni la personnalité,ni …
    Les héros Ben M’hidi,Abane, Amirouche,Lotfi,Zabana, Ali la pointe ,Benboulaid,Zighoud,Didouche,Krim,El houès ,Boudiaf….t’inderdisent de parler de leur révolution.Tu ne pèses rien pour oser parler en leur nom.D’ailleurs ton passé est louche et personne ne sait d’où tu sors.
    Alors couche toi et fais gaffe !Tu touches au feu tu brules.Ton jour viendras et tu va vomir atrocement tous ce que tu as mangé illégallement.
    C’est toi qui doit rougir de honte car tu as fait plus de mal aux algériens que l’ont fait les français

  8. à qd le TPI pour les criminels algériens?

    Ce sont ceux là,BOUSTILA,MEDIENE et BOUTEFLIKA entre autres qui ont commandité l’assassinat de plus de 120 jeunes innocents kabyles qui revendiquaient le respect de leur identité algérienne pure.
    Ce sont ceux là qui ont commandité les assassinats de BOUDIAF,BOUCEBSI,LYABES,BELKHENCHIR,FLICI,ALLOULA,HASNI,CHEB AZIZ,DJAOUT,MATOUB,les moines de TIBHIRINE et toute l’élite du pays qu’ils ont éliminé pour perpétuer leur pouvoir illégitime,ce sont eux qui ont organisé les massacres de SIDI MOUSSA,BLIDA,BENI MESSOUS,RELIZANE,l’Aéropot d’Alger,l’attentat du BD Amirouche.Ils voulaient diaboliser le FIS en l’entachant de faits abominables.Ce sont ceux là qui intronisent les présidents illégitimement contre la volonté du peuple.
    Il devraient etre chatiés d’une manière exemplaire par la population et passer devant le TPI

  9. BLANC OU MARRON? QUAND LA COULEUR D’UNE ETOFFE TIENT LIEU DE PROJET DE SOCIETE.

    Le beau gosse américain se pavane en marron dans les zawias. Dans le Symbolisme, le marron est la couleur de la boue. C’est la fange dans laquelle patauge le pays.

    Le beau gosse français (le copain de Valls) préfère s’habiller en blanc (comme le montre votre photo). Pour les philosophes taoïstes, le blanc est la couleur du Vide.
    Le vide spirituel dans lequel se noie l’Algérie.

    Pour ceux et celles qui en doutaient encore, l’Algérie ne tient que par la religion.
    Une religion servie jusqu’à vomir au petit déjeuner, au déjeuner, au diner et même au lit.

    Mais il vaut mieux allumer une bougie que maudire les ténèbres, disait Lao Tseu

    Vivement la Kabylie libre et responsable, laïque et démocratique.

    • « Imazighen n’ont pas réussi à jeter les bases d’une littérature écrite »…
      Voilà une ignorance parfaite de la vérité historique.
      Imazighens sont à l’origine des alphabets des écritures et du latin traduit du punic ,ainsi que les trois religions dites monothéistes. Et tamazight justement elle met au pilori tous les fossoyeurs et imposteurs qui ont écrit l’histoire que nous connaissons après avoir tout traduit en latin ,syriaque etc..L’écriture grec n’est rien d’autre que tifinagh.Les premiers grecs étaient africains comme dailleurs les occidentaux et les orientaux.Encore fois, tamazight si l’on sait décodés les premiers noms des lieux ou personnages bibliques ,hébreux ..qui étaient en punique et ensuite traduit en latin. on comprend vite les mensonges de l’histoire officielle occidentale est harchi fausse. Regadez comment on fait tout pour faire croire que les arabes ont envahi le monde alors qu’ils sont leur créations au début du 20 eme siècle.Posez-vous la question pourquoi on ignore imazighens et que l’on évite de parler de leur histoire ancienne.car ils ont peur de faire connaitre la vérité. Et c’est à imazighens de comprendre comment leurs ancêtres à l’origine de la civilisation romaine dernière civilisation de l’antiquité latine pendant que l’Afrique était dans l’antiquité des siècles avant.il faut un travail avec un œil suspicieux sur l’histoire écrite pour duper. Les bibliothèques de l’époque numides et tous les écrits d’imazghens sont volés par les chrétiens orientaux et occidentaux et c’est ainsi que l’on fait croire qu’imazighens n’ont rien écrits.
      Il y a tant de choses à dire…Je me demande que font nos intellectuels en dehors de lire les livres écrits par les voleurs fossoyeurs et manipulateurs qui ont ruiné l’Afrique .Beaucoup croient que les phéniciens sont réellement venus de tyr ..une vraie arnaque alors que ce sont des numides tout simplement.On a perverti et travesti l’histoire pour rendre imazghen comme non des civilisateurs mais quelques érudits. C’est du punique que l’on traduit ,le latin ,l’arabe ,l’hébreu etc..Mais ceci il faut surtout pas que cela ne se sache. Tout le patrimoine amazigh à l’origine de l’humanité et disséminés entre l’orient et l’occident.On l’attribue même aux peuples inventés arabes et juifs.Le judaïsme est africain.La langue punique nous restitue la vraie histoire izra el ,nezrath,nazreth. L’Afro-syriaque dit arabe ,idem..Titrit en irak,yathrib,yathrbi,à médine tamdint.Yemen yumen.nabatéens naviten..Etc..

  10. nous condamnons la dictature religieuse islamique et linguistique arabe | Les instances internatinales interpelées
    vive l’Algérie multi éthnique et multi religieuse.
    Le pouvoir raciste arabo islamique d’ALGER veut construire une mosquée dans chaque village et meme dans chaque quartier en kabylie ,pour abrutir et anéantir définitivement la vie dans cette belle contrée,à essence démocratique,laique,universelle et libre et moderniste.
    On islamise la kabylie et les kabyles par la force.

    à qd un crochet en Algérie du PAPE François?

    le peuple autochtone d’Algérie attend avec impatience une visite du PAPE pour se recieillir devant l’olivier de ST AUGUSTIN et envisager d’y ériger la plus grande église du monde.
    St Augustin l’enfant chéri et le génie de l’Algérie doiit etre réhabiliter dans ses terres.
    Aurèle SAINT AUGUSTIN et APULEE DE MADAURE

    La culture arabo islamique a fait des ravages en Algérie,au point d’effacer complètement les Maitres du savoir universel que sont Aurèle AUGUSTIN(ST AUGUSTIN) et APULEE DE MADAURE.
    Il est temps de réhabiliter ces maitres autochtones reconnus mondialement sauf dans leur pays.
    Aucun de nos étudiants,ni de nos élèves ne connait ces illustres hommes de savoir.Il ne figurent dans aucun des programmes scolaires formulés vicieusement par les tenants de l’arabo islamisme en terre Amazigh.
    Peuple d’Algérie réveille toi !On te dirige droit vers l’abime.

    Des historiens ont écrit abondamment sur le passé de l’Algérie (Maghreb central) qui a subi la latinité plus de cinq siècles, mais ils ont totalement ignoré le domaine des lettres.
    Alors que les langues du monde ancien bourgeonnaient et s’imposaient, les Imazighen n’ont pas réussi à jeter les bases d’une littérature écrite, mais ils nous ont légué une orale très riche : contes, légendes, poèmes, chants.
    Les conquêtes successives, si nombreuses, ne leur ont guère donné le répit nécessaire pour développer le tifinagh, caractères berbères dont la codification est attribuée par certains historiens à Massinissa. Le passage à la langue de l’autre, du punique des Phéniciens au latin des Romains, en passant par le grec, caractérisait la culture de cette époque.
    Que le grec et le latin aient véhiculé l’essentiel de la pensée humaine à ces temps-là n’a pas empêché l’homme de lettres algérien de faire preuve de son génie créateur, par le truchement de la langue de l’occupant, à travers des œuvres dont l’originalité ne s’est pas démentie, qu’il s’agisse de L’Ane d’or d’Apulée de Madaure, des Astronomiques de Manilius, de l’Abrégé de 700 ans de guerre de Florus et, bien sûr, de la somme du grand saint Augustin, maître de la pensée scolastique du Haut Moyen-Age.
    Tous ces auteurs ont néanmoins été récupérés par les autres sphères culturelles, et il serait grand temps de les rapatrier afin de remembrer l’histoire de la littérature algérienne.
    Il conviendra aussi de régénérer le legs culturel oral qui appartient au fonds commun de tout le Maghreb pour le mettre à la portée des jeunes générations.
    Nous ne connaissons la vie d’Apulée, l’enfant de M’daourouch, ex-Madaure, que par ses confidences. Il naquit vers 125 après J.-C. à Madaure, petite ville située non loin de Souk Ahras (ex-Thagaste), ville qui a vu naître aussi une sommité de la pensée scolastique : Aurèle Augustin, sacré saint Augustin.
    Apulée avait un père qui comptait parmi les notables de Madaure.
    Carthage, redevenue capitale, enrichie par son commerce et les produits d’un sol fertile, rivalisait avec Rome dans l’amour des arts et des lettres : «Carthage, muse céleste de l’Afrique, Camène d’un peuple qui porte la toge.»

    Son parcours
    Le jeune homme fit donc ses premières études dans cette «école vénérable de la province». Puis, selon l’usage des jeunes gens désireux de parfaire leur éducation, il partit pour la Grèce, puis pour Rome.
    Si celle-ci ne doit qu’à elle-même le développement de son imagination politique, elle doit à l’influence grecque son éveil à la culture et les premières manifestations valables de son existence littéraire.
    Tout ce que nous soupçonnons de ses origines intellectuelles, chants religieux, nuptiaux ou funéraires, éloges héroïques, actes et discours juridiques, tendances au drame d’origine rituelle ou populaire, fut de très bonne heure recouvert et transfiguré par l’apport hellénique.
    Les Romains, nourris de lettres grecques, admirateurs des Grecs dans tous les domaines de la pensée, furent des orateurs, philosophes, rhéteurs, épistoliers, hommes politiques et poètes.
    Ils assimilèrent et renouvelèrent le meilleur de la pensée grccque. Apulée séjourna à Rome plusieurs années. Il devint maître des deux langues au point de les manier l’une et l’autre en vers comme en prose avec la même maîtrise. Mais ce n’était pas seulement la littérature qui l’attirait. Son esprit avide de tout savoir était porté vers les sciences, la philosophie, la religion, le mystère.
    Qui pouvait mieux qu’Athènes satisfaire ses curiosités ? La Grèce est pensée comme «Antiquité», admirée comme telle, elle continuera de l’être aux temps de la Grèce romaine et de la Grèce byzantine.
    Les Grecs savent parler, ils sont les maîtres et toutes les gloires de leur pays doivent beaucoup, trop peut-être, à la littérature: grâce au talent des écrivains qu’elle a produits, Athènes a vu ses exploits célébrés dans tout l’univers comme les plus éclatants.
    Le mérite de ses héros paraît d’autant plus grand qu’il a rencontré de plus habiles panégyristes. Athéniens et Romains sont représentés d’une manière si ingénument anachronique comme des clercs et des chevaliers : Athènes pleine de clergie et Rome de chevalerie…
    Apulée disait : «Pour moi, voici les coupes auxquelles j’ai bu : celle de la poésie, toute d’imagination, celle de la géométrie, à la clarté limpide, celle de la musique, faite de douceur, celle de la dialectique assez austère, mais surtout celle de la philosophie universelle, pleine d’un nectar inépuisable.»
    Les écoles philosophiques y perpétuaient, en l’accommodant aux tendances du siècle, l’enseignement des grands maîtres, surtout Platon et Aristote ; Empédocle compose des poésies, Platon des dialogues, Socrate des hymnes, Epicharme des mimes, Xénophon des histoires, Cratès des satires ; Apulée pratique tous ces genres et cultive les neuf muses avec un zèle égal, et s’il a plus de bonne volonté que de moyens, il n’en mérite peut-être que plus d’éloges.

    Ses œuvres
    En dehors des ouvrages qui nous sont parvenus, L’Apologie, Les Métamorphoses, Les Florides, les traités sur Socrate, sur la doctrine de Platon, sur le monde, nous savons qu’il écrivit des poèmes, des discours, des «questions naturelles», des traités d’agriculture, de géométrie, d’astronomie, de politique, d’histoire, un autre sur les proverbes, Hermagoras, une traduction du Phédon, et j’en passe. Le temps, dans sa miséricorde, a fait disparaître toutes ses compilations. Il aurait pu anéantir sans grand dommage les trois traités philosophiques, qui n’ont plus d’intérêt que pour l’historien, pour ne laisser subsister que deux ouvrages qui assurent à notre auteur une place de choix parmi les écrivains latins : le plaidoyer qu’il prononça pour se défendre d’une accusation de magie, et son roman intitulé Les Métamorphoses ou L’Ane d’or.
    On connaît le sujet : un jeune Grec, Lucius, descend chez un hôte dont la femme est une sorcière. Un jour qu’il la voit à l’aide d’une pommade se transformer en oiseau, l’envie lui prend de l’imiter. Mais la servante qui doit lui fournir la drogue se trompe de boîte; en fait d’oiseau, il n’y a plus qu’un âne à mentalité humaine, exposé à toutes les mésaventures qui peuvent attendre un baudet seul et sans maître, ayant d’autre part gardé conscience de l’horreur de son sort. Le voilà donc sur la route, capturé par des brigands, vendu à l’un, vendu à l’autre, plus souvent battu que choyé, servant chez un meunier, chez un boulanger, jusqu’au jour où la déesse Isis met fin à ses malheurs en lui faisant dévorer une botte de roses qui lui rend sa première forme.
    Et le roman s’achève par un livre mystique dont le contraste, avec les précédents étonnerait plus un autre que Apulée.
    Des récits de tout genre, pris sans doute à diverses sources, s’intercalent dans la principale trame, comiques tragiques, licencieux ; La Fontaine y a puisé le conte du cuvier, comme il avait emprunté à Pétrone le conte de la Matrone d’Ephèse. Mais le plus beau, le plus riche et qui assure à son auteur l’immortalité, c’est le conte de Amour de Psyché : «il était une fois un roi et une reine…».
    Mais qui ne sait l’histoire de la pauvre Psyché, belle et pure entre toutes, victime de la jalousie de ses sœurs, victime de la colère de Vénus, victime aussi de sa curiosité qui lui enlève son ami au moment où sa lampe lui révèle les traits, condamnée à des épreuves dont elle triomphe grâce à des secours magiques et finalement, retrouvant dans l’Olympe son époux divin dont elle aura une fille.
    Est-ce une simple fable, est-ce un récit chargé de symboles ?
    Psyché est-elle la représentation de l’âme que souillent les contacts terrestres avant d’atteindre l’immortalité dans l’amour divin ?
    C’est une belle histoire d’amour, et c’est à ce titre qu’on la lit encore et qu’elle a inspiré tant d’artistes.
    La Fontaine en a tiré un roman, Molière, avec la collaboration de Corneille et de La Quinot, une tragédie-ballet où abondent les vers exquis : «Et je dirais que je vous aime, Seigneur, si je savais ce que c’est que d’aimer.»
    Quant aux peintres, aux sculpteurs qui ont traité ce thème, ils sont légion. Prud’hon, dont le talent fait de grâce s’accordait si bien avec ses modèles, a peint délicieusement Psyché enlevée par les zéphyrs. On lira le conte d’Apulée tant qu’il y aura des âmes avides de merveilleux, et des cœurs sensibles à l’amour.
    L’influence des cultes orientaux avait donné une vie nouvelle aux mystères éleusiniens; les mages hellénisés, venus de Perse par l’Égypte, répandaient leurs pratiques superstitieuses. Le monde gréco-romain était envahi par les astrologues et les thaumaturges.
    Apulée se fit initier à de nombreux
    cultes : il étudia les sciences naturelles, en même temps, il lut sans doute nombre de «fables milésiennes» avant-goût des Mille et une nuits qu’inspiraient le merveilleux, l’aventure et l’amour…

    Apulée enseignant
    Muni de cet imposant bagage, il eut le bon esprit de ne pas demeurer à Rome où la percée était plus laborieuse, et reprit le chemin de Carthage qui lui fit fête. Il enseignait depuis plusieurs années, quand, vers la trentaine, repris par son amour du voyage, il partit pour l’Égypte, dans l’espoir sans doute d’y découvrir l’inconnu.
    En cours de route, il s’arrêta à Oca, l’actuelle Tripoli, où il épousa la mère de Pontianus. A cette époque, il rédigea Apologie ou La Magie, livre doublement précieux, document d’époque qui nous révèle l’extension de la croyance aux forces surnaturelles, document humain où Apulée nous apparaît avec tous les aspects de son talent, verve, facilité, amour de digression et d’amplification, esprit de répartie, subtilité dans la chicane, usage parfois abusif de toutes les ressources de la rhétorique, où il nous dévoile aussi tous les aspects de sa personne et de son caractère, un parfait contentement de soi et un cynisme ingénu.
    Apulée, suivi de sa femme, reprit le chemin de Carthage.
    La ville le combla d’honneurs, lui dressa des statues, fit de lui son grand prêtre, son orateur et son poète officiel.
    S’il n’exerça pas de magistrature publique, c’est sans doute qu’il voulut garder jalousement le titre de «philosophe platonicien» qu’il s’était donné, et se consacrer tout entier à ses études. C’est dans cette seconde période de sa vie qu’il composa Les Métamorphoses.

    Les œuvres d’Apulée : Conte d’Amour et Psyché, Apologie ou La Magie, Florides, Sur le démon de Socrate, Sur Platon et sa doctrine du monde, Les Métamorphoses ou l’Ane d’or.
    -Œuvres perdues : Poèmes, discours, divers traités.
    Source : La galerie des hommes célèbres de Raymond Queneau

  11. Sellal fait un pied de nez à la kabylie et au kabyle.
    Le 29 mai 2016 ,il fait une virée en grande kabylie,comme le faisaient les responsables colons d’avant l’indépendancde.
    D’abord il s’adresse aux kabyle de cette noble région dansz une langue étrangère qu’aucun kabyle de souche ne comprend.Donc là c’est une provocation et une preuve de plus qu’il a l’arrière pensée de représenter un pouvoir de colons arabo islamiste en terre AMAZIGH.
    Il piètine la constitution qui consacre la langue AMAZIGH comme étant langue officielle,donc c’est dans cette langue qu’il devrait s’adresser à l’auditoire kabyle,car cetee langue leur est très chère.
    Il a eu l’audace de venir dans cette wilaya d’hommes exceptionnels ,libres,héros et crédibles,malgré qu’il soit trompé jusqu’au coup dans des scandales de corruption(sa fille est citée meme dans le PANAMA PAPER’S) donc il est véreux et indigne de visiter cette contrée de héros qui ont lmibéré l’Algerie.En plus il s’est accompagné d’un autre ministre ripoux dont la place serait en taule ,dans les pays qui se respectent,car BOUCHOUAREB est fiché dans de grave affaires de corruption et de détournement de fonds.
    Donc par cette action il a affiché un mépris total aux vaillants citoyens de cette contrée modèle s’agissant de la morale.
    Plus grave encore,il est venu donner un coup de starter dans cette wilaya pour un séminaire national sur l’islam et l’islamisme dans cette contrée laique et non concernée par l’islam et l’arabité.C’est vous dire toute la provocation qu’a porté la visite inutile de ce chef du gouvernement hors jeu.
    Pour les projets,rien dans la sacoche.
    Il n’a pas inauguré ni distribué 5000 ou 10000 ou 20 000 ou meme 500 logements sociaux pour les centaines de millier de familles kabyles,autochtones,qui vivent dans le dénuement absolu.
    Pourtant des contrées qui n’ont pas enfanté entre autres les KRIM BELKACEM , AMIROUCHE, ABANE , DIDOUCHE, AIT AHMED ont eu ses faveurs.A la télé publique on montre des opérations de distribution de logements sociaux par dizaines de milliers,pour la majroté des wilaya, depuis 1999,sauf pour TIZI OUZOU et BEJAIA.A croire qu’elle sont sactionnés pour avoir livré un lourd tribu pour libérer le pays des mains de la France COLONIALE.
    SELLAL n’est pas venu non plus à TIZI OUZOU pour livrer ou inaugurer une quelconque ligne de TRAMWAY ou de téléphérique comme ceci s’est fait dans plusieurs contrées du pays.A rappeler qu’aucune wilaya KABYLE n’a été doté d’une ligne de TRAMWAY ou de téléphérique à ce jour,meme la très touristique et splendide BEJAIA qui bat tous les record de visites touristiques n’a pas eu droit ni au Téléphérique,ni au TRAMWAY,ni meme au tronçon d’autoroute.
    SELLAL n’est n’en plus pas venu à TIZI OUZOU poour inaugurer ou livrer de nouveaux établissement scolaires et ne nouvelles places pédagogiques à l’université,ne nouveaux hopitaux,de nouveau espaces de jeu.
    Il a juste livré,en 2016 , du gaz naturel pour quelque familles d’un village à MICHELET,pour annocer en grandes pompes que le taux de pénétrtion du gaz est porté à 70°/° ,alors dans la majorité des contrées d’algérie ce taux est 100°/°.
    La KABYLIE est entrain de payer son fort engagement à libérer le pays de la colonistation française.
    Les KABYLES sont fait pour le combat et non pour jouir des richesses du pays.
    C’est vous dire que le pouvoir est raciste,sectariste,marginaliste,qui génère la haine et la division pour mieux régner.
    Sellal est juste venu à TIZI OUZOU pour leur dire Arabisez vous un peu plus et ISLAMISEZ vous,pour rentrer en plein dans l’ignorance,le sous développement,la misère et la haine des autres.Laissez le progrès de coté remplissez les mosquées de jour comme de nuit enterez définitivement les reflexes du travail.Priez et dormez en attendant le couffin du RAMADHAN.
    LES KABYLES DOIVENT SE REVEILLER ET PRENDRE LEUR DESTIN EN MAIN.
    LES KABYLES N’ONT RIEN à GAGNER AVEC CETTE MAFIA AU POUVOIR QUI N’A AUCUN SCRUPULE.

  12. Je ne comprends vos vos articles. Chaque fois vous dites « au lieu de faire ça ils font ça.. » Vous leur donnez des conseils pour qu’ils fassent le travail qu’il faut pour que la population les accepte. Sachez que le projet économique ne les intéresse pas. Ce qui les intéresse, C le projet idéologique. La société ne les suit pas. Donc tout ce qu’ils font est un gaspillage qui se retourne contre eux.

    • L’islam le ciment colle…certainement. Là où il s’est installé le sang et l’ignorance n’ont jamais cessés et les sociétés sont cimentés pour ne plus évoluer. Voyez le misérable monde islamique.
      il suffit de voir comment était l’Afrique du nords à l’époque la Numidie chrétienne de Saint Augustin et l’islam des sarrasins offert par les imposteurs aux dits arabes inventés par la France et l’Angleterre. Cette destruction de la Numidie par le Vatican cache un lourd secret.Et l’islam en est l’outil parfait.
      L’histoire officielle n’est que pure mensonge. Les arabes sont une une belle arnaque de l’occident.Nombreux n’ont rien compris de la manipulation machiavélique faite depuis des siècles pour arriver aux dit arabes qui ne sont que des mutants syriakisés  » arabisés ».
      La vérité reste à découvrir…

  13. Le ministre des affaires religieuses nous répète toujours la meme chanson que l’islam est le ciment de notre nation , mais jusqu’à quand on continue à entendre ces grands mensonges ? on voit bien ce qui se passe dans les pays surtout arabo-musulmans ou des centaines de milliers de réfugiés fuient vers l’Europe et l’Amérique ; il n y a pas un islam spécifique à l’Algerie comme on veut nous le faire croire :l’islam est le meme partout ; il y a que le régime laique qui peut remettre de l’ordre dans la cité .

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici