Le Snapap de Bougie prédit une rentrée sociale très chaude

0
Snapap Bgayet

BOUGIE (Tamurt) -Le fait que les pouvoirs publics algériens aient, soudainement, décidé de revoir à la hausse l’âge de départ en retraite, a fait sortir les syndicats de leurs gonds. Considérant la retraite anticipée, à l’âge de 50 ans avec un minimum d’une  vingtaine d’années de cotisations,  accordée jusque là, comme un acquis, les différents syndicats se sont soulevés contre son annulation.

C’est ainsi que la fédération du secteur de l’éducation de Bougie, affiliée au syndicat du personnel des administrations publiques, a lancé, via un communiqué, un appel aux travailleurs pour rester mobilisés face aux pressions du nouvel ordre mondial et son instrument qui n’est autre que le fonds monétaire international. Seule la lutte paye soulignera ledit syndicat qui appellera, par ailleurs, les travailleurs à rester attentifs à son écoute pour faire face aux plans orchestrés par les multinationales aux états compradors tel que l’Algérie.

Ce syndicat avertit sur les graves conséquences qui en découleront et à faire supporter par le monde du travail en général et par le secteur de l’éducation en particulier. Donc pour cette organisation de défense des travailleurs, c’est à ces derniers de payer la facture au nom de l’austérité. Ce qui laisse supposer que la rentrée sociale s’annoncera très chaude et compromettante si le gouvernement approuve les résolutions de la récente tripartite dont la révision du système de retraite proportionnelle.

Par ailleurs, la fédération syndicale de Bougie souligne que ces derniers temps, des mesures restrictives de l’administration au niveau de la wilaya de Bougie ont été enregistrées. Au nom de l’austérité, il a été procédé à la suppression d’une centaine d’emplois dans les trois paliers de l’enseignement sous prétexte d’une répartition rationnelle des postes d’emploi. Ainsi bon nombre d’enseignants se retrouveront à la rue dès la prochaine rentrée scalaire.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici