Les prix des fruits et légumes ont triplé, la « Rahma » a commencé en Algérie

3
la rahma algerie
ALGERIE (Tamurt) – Le mois de ramadan, présenté souvent comme étant celui de la rahma (clémence), ne semble pas du tout l’être concernant les prix des fruits et légumes. En effet, alors qu’avant le début du mois de ramadan, les prix des fruits et surtout des légumes étaient vraiment abordables en Algérie, ce n’est plus le cas depuis le premier jour du mois de carême.
Les prix des produits alimentaires ont triplé. Le kilo de pastèque qui se vendait à 40 dinars algériens, avant, est passé à au moins à 120 DA. De ce fait, le prix d’une pastèque qui est le fruit de saison par excellence équivaut à une journée de travail d’un fonctionnaire moyen. Les autres fruits de saison sont également affichés à des prix également astronomiques. Ainsi, un kilogramme de cerises se vend depuis le premier jour du mois de la rahma à 800 DA alors qu’un kilo de pêche ne peut être acheté dans n’importe quel marché de la Kabylie à moins de 400 dinars. Idem pour les nèfles affichées à 300 DA ! La liste est encore longue. Même les pâtisseries dites orientales comme la zlabia, leur prix a augmenté de 50 % en passant de 200 DA avant ramadan à 300 DA durant ce mois. Comme la réalité du terrain le confirme, le mois de ramadan est tout sauf celui de la rahma car autrement, comment expliquer que l’on profite de cette période où une surconsommation palpable est enregistrée pour revoir à la hausse les produits de tous les produits alimentaires.
Il s’agit là de l’une des contradictions de certains pratiquants de l’islam en plus de celle d’obliger les gens qui ne sont pas convaincus d’observer de force le jeûne. Il y a aussi l’augmentation sensible des actes d’agressivité et des rixes enregistrées durant ramadan un peu partout et ce, tous les jours et à toute heure. Sans compter ce qu’on ne voit pas. C’est si cela errahma, alors, l’absence de clémence, ça doit être quoi ?
 Lyès Medrati

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici