Le FFS et le RCD disqualifiés des prochaines législatives

7
élections en kabylie

ALGERIE (Tamurt) – Avec 188 275 voix équivalentes à une vingtaine de députés, le FFS n’aura récolté aux législatives de 2012 que 0,8 % du corps électoral et moins de 3% des suffrages exprimés alors que le RCD n’a pas participé à celles-ci.

Or les députés de l’APN, dont font partie ceux du FFS mais qui ont boycotté la séance, viennent de voter une nouvelle loi relative au régime électoral dont l’un des articles l’article stipule qu’il est exigé un taux de 4% des voix exprimées lors des dernières élections, comme condition pour participer aux prochaines échéances électorales. Ce qui n’est pas le cas du FFS avec moins de 3 % et du RCD avec 0 %.

Dont-on comprendre par là que ces deux formations politiques sont exclues des prochaines élections législatives lesquelles auront lieu, certainement, avant la fin du premier semestre de l’année 2017 ? En mettant officiellement les deux partis politiques kabyles de côté, le pouvoir confirme qu’il ne reconnaît implicitement comme seul et unique représentant des kabyles que le MAK qui ne cesse de drainer les foules.

Les marches organisées le 20 avril, à travers les principales villes de Kabylie, en guise de célébration du printemps amazigh, en sont les meilleures preuves. Alors que le FFS avait abdiqué en ne programmant aucune marche ce jour là, le R CD n’avait dans ses rangs que les responsables des différentes sections communales et leurs élus aux APC et APW.

Amaynut

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici