Rebrab inonde les journaux de publicités en arabe

10
la presse algérienne

ALGERIE (Tamurt) – Le célèbre homme d’affaire kabyle, Issad Rebrab, est-il en train de subir des pressions incommensurables de la part du pouvoir algérien, particulièrement du clan présidentiel ? Des pressions qui l’auraient poussé à baisser en quelque sorte le ton voire, même, à « capituler » ?

Il y a  eu d’abord sa déclaration publique disant qu’il n’est désormais qu’un homme d’affaires qui ne s’intéresse pas à la politique, des déclarations qui contrastent totalement avec ses affirmations aux caméras de berbère télévision où l’homme d’affaires avait dénoncé les intimidations du clan présidentiel dont il serait l’objet parce qu’il n’était pas du même camp mais aussi parce qu’il était kabyle. Mais, c’est ce qui s’est passé cette semaine qui est plutôt intrigant.

En effet, l’homme d’affaires kabyle, qui a eu le courage d’investir dans les moments difficiles où le terrorisme aveugle battait son plein en Algérie, a arrosé plusieurs quotidiens algériens de pages entières de publicité à la double occasion de la fête de l’indépendance et de l’aïd el fitre. Jusque-là, rien d’anormal et c’est plutôt bon signe. Ceci démontre que Rebrab tient toujours debout et ces encarts publicitaires de plusieurs pages démontre que Rebrab et ses investissements tiennent encore debout.

Ce qui est en revanche étrange, c’est le fait que les encarts publicitaires en question, qui comprennent des massages de vœux, ont été tous rédigés exclusivement en langue arabe. Il n’y a ni français ni tamazight. Si ces placards avaient été insérés dans les journaux arabophones, ceci aurait été également compréhensible mais il se trouve que les publicités dont il s’agit ici ont été diffusées dans des journaux francophones à l’instar de Liberté (propriété de Rebrab), El Watan et le Quotidien d’Oran. S’agit-il d’une compromission de gros calibre pour se dédouaner des déclarations fracassantes faites par Rebrab à BRTV ? La question mérite d’être posée.

Tahar Khellaf

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici