Ath Waguenoun, la terre des hommes indépendants !

9
Ouaguenoun
Ouaguenoun

TIZI WEZZU (Tamurt) – La région d’Ath Waguenoun, qui s’étend d’Ath Aïssa Mimoun jusqu’à  Ath Jenad, au nord de Tizi Wezzu, est la terre la plus autonome en Kabylie. C’est la seule région où le régime a reculé en terme d’autorité. Les services de sécurité et l’état n’interviennent que rarement dans les affaires des villageois. Ces derniers défient toute autorité et s’imposent.

Le choix  du régime d’arrêter le président du MAK au niveau de cette localité n’est pas fortuit. Le pouvoir voulait certainement attiser le feu, sachant que les habitants d’Ath Waguenoun sont très sensibles à leur souveraineté et leur liberté d’expression. Heureusement qu’Aït Chebib a été libéré quelques heures après son interpellation, sinon le pire était à craindre devant la révolte des habitants d’Ath Waguenoun. Le combat pour l’identité kabyle n’est pas un vain mot dans la région.Le militantisme se transmet de père en fils.

C’était la première localité à ériger une superbe statue à l’effigie de Matoub Lounès après sa mort. C’est l’une des rares ragions aussi où les chrétiens pratiquent librement leur religion. Ath Waguenoun est un havre de paix et de tolérance. Une autonomie qui ne dit pas son nom et qui dérange certainement le pouvoir.  La région d’Ath Waguenoun est rentrée dans la légende durant les événements d’avril 1980. Ils étaient les premiers à descendre dans la rue pour défier les forces de l’occupation. On dit même que des jeunes de la région, à la vielle des marches d’avril 1980, ont pris le bus communal et lui ont arraché les sièges pour contenir le plus grand nombre possible de manifestants !

Lounès B pour Tamurt 

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici